Fasig tipton :  grandes envolées pour la florida sale

Autres informations / 05.03.2016

Fasig tipton : grandes envolées pour la florida sale

INTERNATIONAL

FASIG TIPTON

GRANDES ENVOLÉES POUR LA FLORIDA SALE

Mercredi, Fasig Tipton tenait sa vente breeze up Florida Sale. Quatre-vingt-seize lots sont passés sur le ring, soixante-six trouvant acheteurs. La vente a été un véritable succès, affichant un prix moyen de 327.111 dollars et un prix médian de 250.000 dollars. Il faut noter que quatre lots ont atteint ou franchi la barre du million de dollars. Il est un peu délicat de faire des comparaisons entre cette vente 2016 et celle de 2015, marquée par la présence d’un très fort contingent d’Adena Springs (quarante-sept lots), avec des origines un peu moins prestigieuses que ce que la vente propose en temps normal. De ce fait, le prix moyen progresse de 44,9 % et le prix médian réalise un bond exceptionnel : + 92,3 % ! Si l’on fait la comparaison avec la Florida Sale 2014, vente plus "normale", les chiffres restent excellents, avec un prix moyen augmentant de 15 % et un médian de 39 %.

Le top price est de 1.800.000 dollars pour le lot 131, un fils de Tapit et de Bethan (Giant’s Causeway) consigné par Old South Farm (agent) a été acheté dans le cadre d’un nouveau partenariat entre Woodford Racing (Lane’s End) et Bob LaPenta. Ce poulain était déjà passé en vente : il avait été racheté 1.200.000 dollars lors de la vente de septembre de Keeneland. Son breeze a séduit et, en plus de cela, il possède de très belles origines, étant un neveu de Hard Spun (Danzig). David Ingordo, qui a signé le bon, a déclaré : « Il est très rare de trouver dans une vente de 2ans un poulain alliant un tel physique avec un tel pedigree. Lorsqu’ils sont comme cela, c’est le type de cheval que nous souhaitons acheter pour notre projet à long terme, qui est d’avoir un étalon. Je l’avais vu l’an dernier et il a beaucoup changé. Il a progressé, grandi, s’est rempli et ressemble beaucoup plus à un homme ! Son breeze était magnifique. Nous ne serions pas montés à un million et plus si nous ne l’aimions pas. »