Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Joseph o’brien met fin à sa carrière de jockey

Autres informations / 09.03.2016

Joseph o’brien met fin à sa carrière de jockey

ACA

Joseph O’Brien met fin à sa carrière de jockey

Ce n’est pas vraiment une surprise et cette annonce était attendue depuis que Ryan Moore est devenu le premier jockey de Coolmore : à vingt-deux ans, Joseph O’Brien met un terme à sa carrière de jockey, devenue difficile suite à de gros problèmes de poids. Il avait d’ailleurs tenté sa chance sur les obstacles en début d’année 2015, sans trop de succès.

Joseph O’Brien, surnommé "Joey", a fait le choix de se consacrer à sa future carrière d’entraîneur. Il a actuellement sous sa responsabilité des chevaux de point to point et assiste aussi son père, Aidan O’Brien. Il devrait obtenir sa licence d’entraîneur dans les prochaines semaines.

 

À seulement vingt-deux ans, la carrière de Joseph O’Brien est riche de nombreux succès au plus haut niveau. L’opinion publique n’a cependant pas toujours été tendre avec lui, estimant qu’il était facile de briller en pilotant les "avions" de Coolmore. Et les défaites de Camelot (Montjeu) dans le St. Leger de Doncaster (Gr1), ou encore d’Australia (Galileo) dans les Irish Champion Stakes (Gr1), ne lui ont pas été vraiment pardonnées. C’est toutefois lui faire un mauvais procès car, même en étant associé à des champions, il faut savoir les porter en tête au poteau.

En France, Joseph O’Brien ne compte qu’une victoire de Gr1, avec Imperial Monarch (Galileo) dans le Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1) en 2012, Gleneagles (Galileo) ayant été rétrogradé dans le Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1). Il a décroché sa première victoire de Gr11 à dix-neuf ans, remportant les Moyglare Stud Stakes (Gr1) avec Maybe (Galileo). La même année, il devient le plus jeune jockey à remporter une épreuve du Breeders’ Cup grâce à St Nicholas Abbey (Montjeu), dans le Breeders’ Cup Turf (Gr1).

Parmi ses chevaux marquants, il y a eu Camelot, gagnant du Racing Post Trophy, des 2.000 Guinées, du Derby d’Epsom et du Derby d’Irlande (Grs1), Australia, lauréat du Derby d’Epsom, du Derby d’Irlande et des Juddmonte International Stakes (Grs1), St Nicholas Abbey, vainqueur du Breeders’ Cup Turf, du Dubai Sheema Classic et double gagnant sous sa selle du Coronation Cup (Grs1), ou encore So you Think (High Chaparral) ou Declaration of War (War Front).