Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le frère de cyrlight fait un "truc" pour gagner

Autres informations / 07.03.2016

Le frère de cyrlight fait un "truc" pour gagner

AUTEUIL, DIMANCHE

PRIX ROHAN (L)

LE FRÈRE DE CYRLIGHT FAIT UN "TRUC" POUR GAGNER

Parmi les favoris de la course, l’imposant Park Light (Walk in the Park) a débuté sa carrière par une victoire dans le Prix Rohan (L), ce dimanche à Auteuil. Il est le frère du champion aux treize Groupes Cyrlight (Saint Cyrien). Pourtant, l’élève de Patrick Boiteau ne s’est pas facilité la tâche dans le parcours. Il a sauté fort en début de parcours, avant de progresser dans ses sauts en face. Park Light est entré dans la ligne droite juste derrière l’animateur Montalbano (Monsieur Bond), avec Nomad Attitude (Martaline) qui faisait mouvement le long du rail extérieur. Le futur lauréat a pris le meilleur une fois la dernière haie sautée. Et il s’est détaché pour passer le poteau trois longueurs et demie devant Montalbano, deuxième. Nomad Attitude a conservé la troisième place, précédant le favori, Lando Blue (Lando). Avec tous les efforts qu’il a réalisés pour s’imposer, Park Light a réellement fait un "truc" dans ce Prix Rohan. Il est encore très perfectible et devrait progresser au fil de ses sorties. Son jockey, Marc-Olivier Belley, a déclaré au micro du cheval émetteur : « Park Light m’a fait très belle impression. Il a fait des efforts sur les obstacles et était très brouillon. J’avais les ordres d’attendre vraiment la dernière minute. Dans le dernier tournant, j’avais du gaz. Il a de la classe de plat et a facilement fait la différence. Je pense que j’ai monté un des futurs très bons chevaux d’Auteuil. Après, tout se passe dans sa tête. » Absent ce dimanche à Auteuil, pour cause de poulinages, Patrick Boiteau, copropriétaire et éleveur de Park Light, nous a confié au téléphone : « Park Light ne pouvait courir que cette épreuve face à des inédits en obstacle. J’avais la larme à l’œil en le voyant l’emporter. Il a une grosse marge de progression. Il a même sauté le passage de route. Dans ce genre de courses, ce sont souvent les premières et dernières haies qui sont pièges. Il a été perturbé en début de parcours car il est très réceptif. Il a sauté très fort et m’a fait peur. Mais en face, cela allait mieux, son jockey en avait plein les bras. Il a gagné facilement. »

Bons débuts de Montalbano

Doté d’une solide classe de plat, Montalbano a réalisé des premiers pas satisfaisants sur les haies. Il a animé la course durant le dernier tour et s’est montré courageux pour conserver le premier accessit. Son entraîneur, Christophe Ferland, nous a dit : « Il court très bien. La course n'allait pas très vite, Jacques Ricou connaît le cheval et il a pris ses responsabilités. Il était bien devant, à son rythme et décontracté. Montalbano a été parfait dans ses sauts et il est battu par un bon cheval. Je suis heureux d'être deuxième de cette belle course et c'est un bel accomplissement pour tout le travail fait par l'équipe. Il avait le bonnet aujourd'hui, même s'il n'en a pas besoin. Mais c'était une rentrée et il n'avait jamais couru sur les obstacles donc nous lui en avons mis un, même s'il n'en a pas le matin. Il a été calme et appliqué. »

 

Une grande famille de sauteurs

Park Light est un fils de Walk in the Park et de Yellow Light (Lightning), gagnante d’une course en plat. Il est le frère du champion Cyrlight, lauréat de treize Groupes dont les Prix Ferdinand Dufaure et Maurice Gillois (Grs1), et de Roscoff (Star Fast), vainqueur du Prix James Hennessy (L). Sur le choix de Walk in the Park pour le croisement de Park Light, Patrick Boiteau nous a expliqué : « Pour son croisement, j’avais choisi Walk in the Park car j’adore Montjeu. J’avais été impressionné par Walk in the Park à 2ans, il avait de grandes foulées, alors qu’il était encore bébé. Mes produits de Walk in the Park ont tous gagné. Yellow Light, la mère de Park Light, est maintenant à la retraite. »