Leontes, le retour de la nouvelle star

Autres informations / 05.03.2016

Leontes, le retour de la nouvelle star

INTERNATIONAL

NAKAYAMA (JP), DIMANCHE

THE HOCHI HAI YAYOI SHO (GR2)

LEONTES, LE RETOUR DE LA NOUVELLE STAR

Préparatoire aux 2.000 Guinées japonaises (Gr1), qui se disputent sur 2.000m, le Yayoi Sho (Gr2) a attiré douze candidatures. Trois d’entre elles se détachent. La première est bien entendu celle de Leontes (King Kamehameha). Ce frère d’Epiphaneia (Symboli Kris S) a été le meilleur 2ans japonais en 2015. Il a remporté, lors de ce qui était seulement sa deuxième sortie, les Asahi Hai Futurity Stakes (Gr1), l’équivalent japonais du Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1). Bien que se montrant extrêmement vert et ayant hérité de la stalle 15 (sur seize), il a refait le peloton dans la ligne droite, couvrant les derniers six cents mètres en 33’’30, s’imposant dans le style d’un poulain très doué et n’ayant pas encore tout montré. Le représentant de U. Carrot Farm retrouvera Mirco Demuro et devra s’imposer en laissant une forte impression pour prouver qu’il peut rivaliser avec le très prometteur Satano Diamond (Deep Impact), pour l’instant le premier espoir classique chez les mâles de Christophe Lemaire.

La deuxième candidature marquante est celle d’Air Spinel (King Kamehameha), que Leontes a battu dans les Futurity Stakes. Le poulain concluait deuxième, ne résistant pas à la fin de course de son adversaire. Mais il devançait de quatre longueurs le troisième. Il y avait eu Leontes et Air Spinel dans ce Gr1, les autres étant en dessous. Air Spinel va retrouver Leontes dimanche. Il est difficile de le voir prendre sa revanche sur le fils de la championne Cesario s’il a passé un bon hiver, mais sa place est dans les trois premiers.

Enfin, la troisième candidature qui se démarque est celle de Makahiki (Deep Impact), confié à Christophe Lemaire. Invaincu en deux sorties, il a remporté une Listed à la fin du mois de janvier. Encore loin à l’entrée de la ligne droite, il a placé une drôle d’accélération pour remonter ses adversaires et s’imposer d’un peu moins d’une longueur, à peine sollicité aux bras. Ses limites sont inconnues. Logiquement, il doit monter sur le podium avec Leontes et Air Spinel.