Les 3ans "cagnois" à suivre

Autres informations / 01.03.2016

Les 3ans "cagnois" à suivre

LES 3ANS "CAGNOIS" À SUIVRE

Le meeting de Cagnes-sur-Mer peut être vu comme une parenthèse dans le programme français : c’est-à-dire des courses qui mènent à leurs propres finales dans la dernière quinzaine du meeting. Toutefois, il arrive régulièrement que ce meeting ne soit pas une fin en soi. Certains éléments s’y sont révélés, comme ce fut le cas en son temps pour Saônois (Chichicastenango). Cette année, quels sont les 3ans que l’on a vus à Cagnes-sur-Mer et qu’il faut suivre ? Voici notre liste.

HURRICANE

(Hurricane Cat & Monatora, par Hector Protector)

Toujours invaincu en trois sorties, Hurricane a gagné en toute logique le Prix de la Californie (L), tel un cheval déclassé qui vaut bien mieux qu’une simple Listed. Hongre, Hurricane ne sera donc pas classique, mais il possède le moteur d’un cheval de Groupe. Ce meeting de Cagnes-sur-Mer lui a surtout servi de base de lancement pour sa carrière. Hurricane pourrait être revu dans le Prix Montenica (L, 17 mars).

BLACK SEA

(Dubai Destination & Goleta, par Royal Applause)

Black Sea a couru deux fois sur 2.000m à Cagnes-sur-Mer et il s’est imposé à chaque reprise. Samedi, il a gagné le Prix Policeman (A) grâce à une accélération qui sort de l’ordinaire – dans une course sans train qui plus est. Le "Policeman" ayant perdu son statut de Listed, Black Sea n’est pas obligé d’attaquer dès la rentrée parisienne les courses de Groupe. Il peut se tester au rayon Listed (par exemple, le Prix François Mathet le 24 mars) et il possède assez de talent pour y réussir.

APILOBAR

(Slickly & Popée, par Take Risks)

Lauréat de deux courses préparatoires au Prix Policeman, Apilobar a changé de propriétaire durant ce meeting, étant en partie acquis par Gérard Augustin-Normand. Apilobar a gagné le Prix de la Ville de Cagnes-sur-Mer qui est déjà une course A. Il n’avait donc pas vraiment intérêt à courir le Prix Policeman, qui désormais est également une course A. C’est donc dans le Prix Maurice Caillault (L), le 12 mars à Saint-Cloud, qu’il nous donne rendez-vous. Il a dominé avec beaucoup d’assurance et une certaine marge Academic (Zamindar), mais ce dernier a très mal couru samedi dernier dans le Prix Policeman...

ÉCHAUFFOUR

(Le Havre et Langrune, par Fasliyev)

Le 20 janvier, pour ses débuts, Échauffour (Le Havre) a terminé cinquième du Prix de Fabron (F) après s’être retrouvé un peu loin durant le parcours. Chacun aura bien senti dans les propos d’après-course de Jean-Claude Rouget qu’Échauffour était son débutant "préféré" dans cette épreuve. Il faudra donc revoir ce poulain dans un autre contexte ; certainement sur le gazon. Il est engagé dans la Poule d’Essai, le "Jockey Club" et le Grand Prix de Paris (Grs1).

MARMOGAH

(Invincible Spirit & Causa Proxima, par Kendor)

Après des débuts manqués à 2ans à Deauville (mais en ligne droite et en terrain lourd), Marmogah a tout de suite montré de quoi elle était capable dès sa première sortie cagnoise. Elle s’est ensuite imposée dans un lot de qualité à l’occasion du Prix de Principauté de Monaco (B). Cette performance suffit à lui voir le niveau d’une Listed. On pourrait revoir cette pouliche, qui possède de la vitesse, à l’occasion du Prix Ronde de Nuit (L, 17 mars) mais sa capacité à tenir la distance de 1.600m reste encore à prouver.

AL JAZI

(Canford Cliffs & Rainbow Crossing, par Cape Cross)

Pour sa rentrée, le 22 février, dans le Prix de la Principauté de Monaco (B), Al Jazi s’est très bien comportée. Elle n’a été devancée que par sa compagne de couleurs Marmogah. Mais cette dernière avait l’avantage d’avoir couru durant ce meeting et il était clair qu’Al Jazi se servait de cette course B pour se remettre en route avant tout. Sans incident, Al Jazi doit briller au niveau black type cette année.

AL WATHNA

(Nayef & Lemon Twist, par Marju)

Le 1er février, Al Wathna (Nayef) ne devait pas laisser échapper la victoire dans le Prix de Ramatuelle (F). En effet, cette représentante d’Al Shaqab Racing avait très bien débuté à Deauville, terminant deuxième de l’espoir classique Come Alive XX (Dansili) avant de courir un peu moyennement sur la P.S.F. de Chantilly. Si elle voulait conserver un peu d’ambition pour son année de 3ans, Al Wathna devait s’imposer, ce qu’elle a fait, avec un peu de style. C’est sans doute une pouliche capable de réussir à Paris.

AL HAYYAH

(Lope de Vega & Black Dahlia, par Dansili)

Le 20 février, François Rohaut s’est servi du Prix du Fort Vauban (F) pour débuter une bonne pouliche, Al Hayyah. Elle a battu des concurrentes qui avaient déjà couru – mais sans montrer des choses exceptionnelles – avec beaucoup de marge. Engagée dans les classiques, Al Hayyah possède sans aucun doute la pointure parisienne et ses prochaines sorties sont à suivre avec intérêt.

QATAR DREAM

(Makfi & Baine, par Country Reel)

Ce fut une surprise de voir Qatar Dream battu le 20 février dans le Prix du Fort Carré (F) – même si Christian Delcher-Sanchez estime le vainqueur, Malte Brun (Sunday Break). Deuxième de Zarak XX (Dubawi) en débutant à Deauville, Qatar Dream a utilisé son "joker" à Cagnes-sur-Mer. Il doit rapidement ouvrir son palmarès s’il veut conserver des ambitions classiques.

VISERANO

(Rock of Gibraltar & Visinada, par Sinndar)

Troisième du Prix de la Californie (L), le bouillant Viserano reste un cheval à suivre. En effet, son entourage l’estime toujours et voit en lui un cheval capable de briller dans les Groupes en 2016. Didier Prod’homme nous a dit, après le Prix de la Californie, que Viserano serait rallongé et revu à l’occasion du Prix La Force (Gr3).