Même leontes ne peut arrêter christophe lemaire

Autres informations / 07.03.2016

Même leontes ne peut arrêter christophe lemaire

INTERNATIONAL

NAKAYAMA (JP), DIMANCHE

THE HOCHI HAI YAYOI SHO (GR2)

MÊME LEONTES NE PEUT ARRÊTER CHRISTOPHE LEMAIRE

Après un coup de cinq samedi à Nakayama, Christophe Lemaire a signé à nouveau une très grande journée, réussissant un coup de quatre sur l’hippodrome. Le jockey a notamment remporté la belle épreuve du jour, les Yayoi Sho (Gr2), préparatoire aux prochains Satsuki Sho-2.000 Guinées (Gr1), avec Makahiki (Deep Impact). Dans cette épreuve, il se paye même le luxe de battre le grand favori et champion en herbe Leontes (King Kamehameha), gagnant à 2ans des Futurity Stakes (Gr1) – le "Lagardère" japonais – pour sa deuxième sortie seulement.

Pourtant, Leontes semblait bien parti pour la gloire à mi-ligne droite. Vu dans la première moitié du peloton, Leontes s’est montré brillant pour sa rentrée. Il est venu un peu trop tôt dans la ligne droite, lui qui, jusque-là, avait l’habitude d’attendre derrière et de fondre sur ses adversaires. Leontes a donc été perdu seul en tête et s’est repris, ce dont a profité Makahiki. Le représentant et élève de Kaneko Makoto a été vu en dernière position en début de parcours, avant de se rapprocher en face tout en restant dans la seconde moitié du peloton. Il a de nouveau fait preuve d’une belle capacité d’accélération pour aller chercher Air Spinel (King Kamehameha), qui sera troisième à deux longueurs, puis prendre une encolure à Leontes. Makahiki reste invaincu et a gagné haut la main son ticket pour les Satsuki Sho et le Tokyo Yushun – Derby (Gr1). Il y a eu trois poulains et les autres, puisque Taisei Summit (Daiwa Major) est quatrième, à cinq longueurs.

L’heure du dilemme

Dans les 2.000 Guinées, il ne serait pas surprenant de voir Leontes prendre sa revanche sur Makahiki. Ce poulain plutôt imposant avait besoin de faire une rentrée et il a une marge de progression, même mentalement. Cela n’enlève rien au succès de Makahiki, un vrai bon poulain avec une pointe de vitesse assez exceptionnelle. Christophe Lemaire aura donc le choix dans les prochains classiques pour poulains, avec Makahiki et un autre poulain très impressionnant : Satono Diamond (Deep Impact), invaincu en trois sorties et qui a démoli l’opposition dans les Kisaragi Sho (Gr3) pour sa rentrée. Les deux poulains ont des arguments qui plaident en leur faveur : Makahiki est plus professionnel et a pour lui sa pointe de vitesse dévastatrice. Sa façon de courir n’est pas sans rappeler celle de son père, Deep Impact (Sunday Silence). Kaneko Makoto, qui a eu sous ses couleurs des champions comme Deep Impact et King Kamehameha (Kingmambo), n’a pas caché son estime : « Makahiki ressemble beaucoup à Deep Impact durant la course. Mais de retour aux balances, il me rappelle King Kamehameha : il est très calme. »

Satono Diamond a quant à lui énormément de classe : il n’a jamais montré tout son potentiel, il est capable de placer deux accélérations, mais il est encore vert et tendre.

La la victoire que les turfistes japonais présents à Nakayama retiendront aussi est celle de Christophe Lemaire dans les Kazusa Stakes (L), en selle sur la pouliche la plus populaire du Japon, Buckiko (King Kamehameha). La pouliche à la robe très particulière s’est imposée de trois longueurs dans ce handicap labellisé Listed sur le dirt, signant la quatrième victoire de sa carrière.

Pour voir la vidéo de la course, cliquez ici : https://youtu.be/nwQCVpsU1JM