Normandy kitten, le courage en plus

Autres informations / 09.03.2016

Normandy kitten, le courage en plus

NANTES, MARDI

PRIX DE LA CHAUVINIÈRE (D)

Normandy Kitten, le courage en plus

Le dénouement de l’arrivée fut longtemps indécis dans ce Prix de la Chauvinière (D). Finalement, l’animateur, Normandy Kitten (Kitten’s Joy), venu s’appuyer contre le rail extérieur, a réussi à repousser jusqu’au bout l’attaque de Going Viral (Kodiac).

À l’inverse de plusieurs des concurrents qu’ils affrontaient ici, les deux premiers venaient de montrer leur forme. Normandy Kitten, qui porte les couleurs bien connues de la famille Ramsey, restait sur une deuxième place début février à Chantilly, tandis que Going Viral venait d’ouvrir son palmarès à Marseille, dans un maiden G sur 1.800m.

Normandy Kitten montre qu’il progresse et possède du rythme : il a réussi à animer l’épreuve devant Going Viral. Or, ce dernier défend la casaque de Theresa Marnane et l’on sait par expérience que les représentants de cette écurie sont habitués à aller de l’avant, à un train très régulier. Going Viral venait d’ailleurs de gagner de bout en bout à Marseille-Borély.

 

Une mère gagnante aux États-Unis

Élevé par Ramsey Farm, Normandy Kitten est un fils de Kitten’s Joy, comme son nom l’indique, et de Keeping Watch (Danehill), gagnante aux États-Unis.. La troisième mère de Normandy Kitten est Exciting, qui a notamment produit Almushtarak, gagnant de Gr2 à Sandown, placé dans les Lockinge Stakes et les Sussex Stakes (Grs1). La quatrième mère de Normandy Kitten est Turkish Treasure, gagnante des Cherry Hinton Stakes (Gr2) à 2ans et mère de Magic Mirror, lauréat des Norfolk Stakes (Gr3 à l’époque) à Royal Ascot.