Okana brise déjà quelques rêves

Autres informations / 18.03.2016

Okana brise déjà quelques rêves

CHANTILLY, JEUDI

PRIX RONDE DE NUIT (L)

Okana brise déjà quelques rêves

Gagnante du Prix Ronde de Nuit (L) – première étape black type parisienne vers la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1) –, Okana (Zamindar) a brisé quelques rêves. Pourquoi ? Parce que dans les propos de Carlos Laffon-Parias, son entraîneur, on ressent l'estime dans laquelle il porte cette pouliche, mais aussi « qu’il a encore mieux à la maison ».

Okana a assuré l’essentiel en vue de sa seconde carrière, celle de poulinière, en passant le poteau en tête – tout en étant sollicitée énergiquement par Maxime Guyon – et il faudra que les pouliches battues progressent si elles veulent conserver des ambitions classiques. Le cas échéant, il faudra s’orienter vers les voies de consolation.

Retour gagnant pour Okana. Okana n’avait couru qu’une fois, au mois d’août de ses 2ans, à Deauville. Elle avait gagné le Prix Nayef (F), déjà sur P.S.F. et sur 1.300m. Bien que n’ayant pas été revue depuis, Okana était très suivie par les turfistes dans ce Prix Ronde de Nuit. Ils l’avaient placée en position de deuxième favorite derrière Marmogah (Invincible Spirit).

Okana est entraînée par Carlos Laffon-Parias, qui a expliqué, concernant cette représentante de Wertheimer & Frère : « Sincèrement, je pensais qu’elle pouvait manquer un peu de condition pour gagner ici. C’est pour cela que j’avais dit à Maxime de la monter en attendant, en venant finir sur les autres. Je pense que la meilleure a gagné dans cette Listed. C’est une pouliche que j’aime bien, mais que j’avais dû arrêter suite à ses débuts, car elle avait connu quelques soucis. Elle fait la différence vraiment sur la fin ; donc elle doit tenir un peu plus que 1.300m ».

Concernant la suite du programme d’Okana, l’entraîneur a ajouté : « La logique voudrait qu’elle aille sur "l’Imprudence" ou la "Grotte". Mais j’ai d’autres pouliches de 3ans qui peuvent courir ces épreuves. Je pense à Sasparella, que j’envisage déjà dans le Prix Imprudence, ou à Left Hand ».

Sasparella XX (Shamardal) a gagné le Prix Eclipse (Gr3) à 2ans, tandis que Left Hand (Dubawi) a gagné le Prix de la Cascade (F) avant de terminer quatrième du "Marcel Boussac" (Gr1), en laissant une bonne impression. Dans les propos de l’entraîneur, il est clair  qu’aujourd’hui, Sasparella et Left Hand sont un cran au-dessus d’Okana.

Retour prometteur pour Manasarova. Gagnante de son maiden durant l’hiver à Deauville, Manasarova (More than Ready) effectuait ici une rentrée, sous ses nouvelles couleurs, celles du haras de Saint-Pair. Elle a fait illusion pour le succès, avant d’être dépassée par Okana. Mais Olivier Peslier a été plus "gentil" avec Manasarova que Maxime Guyon ne l’a été avec Okana. Entraîneur de Manasarova, Fabrice Chappet nous a appris : « La pouliche court bien, elle effectue une bonne rentrée. Elle a avant tout besoin de bon terrain. J’ai donc préféré la courir ici, plutôt que sur des terrains souples début avril. Mille trois cents mètres est une distance peut-être un peu courte pour ses aptitudes. Elle a eu un beau passage à mi-ligne droite. »

Okana et Manasarova ont fait nettement la différence devant Venecia Style (Desert Style), revenue de loin bien finir à la troisième place. Elle réalise une bonne rentrée, après avoir été une 2ans précoce de 2015. Quatrième, la favorite, Marmogah, s’est bien défendue, mais est battue par meilleure. Jean-Claude Rouget, son entraîneur, nous a dit : « La pouliche court bien. Le lot était assez bon dans son ensemble. Marmogah réalise même une valeur supérieure à celle montrée dernièrement à Cagnes-sur-Mer. »

La sœur de Snowday. La mère d'Okana, Océanique (Forest Wildcat) n’a pu se placer en quatre sorties. Snowday (Falco), son premier produit, a été un 2ans précoce, remportant deux courses à cet âge, dont le Prix du Bois (Gr3). Pour sa rentrée à 3ans, Snowday a pris la deuxième place du Prix Djebel (Gr3), derrière Style Vendôme (Anabaa), avant de rejoindre les États-Unis, où il continue à évoluer.

La deuxième mère d’Okana est la très prolifique Soundings (Mr Prospector), qui a donné le lauréat de la Poule d’Essai des Poulains (Gr1) 1994 Green Tune (Green Dancer), la gagnante des Cheveley Park Stakes (Gr1) Pas de Réponse (Danzig), la lauréate du Prix Robert Papin (Gr2) Didyme (Dixieland Band), la placée (deuxième) du Prix Vanteaux (Gr3) et lauréate du Prix Isola Bella (L) Écoute (Manila).

Okana est une fille de Zamindar, étalon Juddmonte qui officie à 10.000 livres et qui réussit tout particulièrement avec les pouliches (Zarkava, Darjina, Zenda, Coquerelle...).

 

VISIONNEZ LA VIDÉO DE LA COURSE

"JDG vidéo" est un nouveau service offert par JDG, en partenariat avec Equidia et France Galop.

 

Cliquez ici pour revoir la course en vidéo :

http://www.jourdegalop.com/video.phphttp://www.jourdegalo