Bayoun doit pouvoir monter les échelons

Autres informations / 17.04.2016

Bayoun doit pouvoir monter les échelons

BORDEAUX-LE BOUSCAT, SAMEDI

PRIX PHILIPPE GENET (G)

Bayoun doit pouvoir monter les échelons

Bayoun (Kouroun) a ouvert son palmarès avec autorité dans le Prix Philippe Genet (G), disputé sur une piste pénible qui l’a sans doute avantagé. Après avoir galopé en queue du peloton (il était encore avant-dernier dans le dernier tournant), Bayoun est venu en une fois, à l’extérieur, et a vite dominé la situation. La bataille a été beaucoup plus vive pour les places. Duke Béré (Peer Gynt), l’animateur, a penché sous l’effort sur sa droite, mais A Song For You (Makfi) a quand même pu progresser à la corde. Elle n’a pu cependant résister aux bons efforts finaux de Ouezy (Le Havre) et de Mythomane (Dalakhani), qui confirment leurs bons débuts, mais sont tombés sur plus fort ce samedi.

Bayoun a débuté en fin d’année de 2ans par une deuxième place dans un lot très correct – il devançait notamment Ankle (Shamardal). Pour sa rentrée à Toulouse, il avait de nouveau pris la deuxième place, loin du gagnant Saint Nom (Turtle Bowl), mais devant Justwantacontact (Rock of Gibraltar), qui a gagné ensuite. Thierry Lemer, l’entraîneur de ce représentant de la succession Chauvelais, a indiqué au micro d’Equidia que le poulain était encore enrobé le jour de sa rentrée. Bayoun devrait maintenant remonter tranquillement les lettres de l’alphabet.

Le propre frère de Bamiyan. Bayoun a été élevé par Madame Henri de la Chauvelais, et Thierry Lemer entraînait déjà sa mère, Baenia (Verglas), qui a gagné deux courses. Elle a déjà produit, avec Kouroun toujours, Bamiyan, gagnant du Prix du Pin (Gr3) il y a deux ans, pour le même entourage.