Callia d’oudairies a une carte à jouer

Autres informations / 20.04.2016

Callia d’oudairies a une carte à jouer

ENGHIEN-SOISY, MERCREDI

PRIX HOPPER (GR3)

Callia d’Oudairies a une carte à jouer

Le Prix Hopper (Gr3) a été promu Gr3 en 2016 et la course est finalement assez ouverte. La candidature de Callia d’Oudairies (Saint des Saints) retient l’attention. La pensionnaire de Guillaume Macaire n’a couru qu’à une seule reprise sur le steeple d’Enghien, remportant le Prix Roger de Minvielle (L). Elle a été battue pour sa rentrée sur les haies de Lyon-Parilly, mais les "balais" ne sont pas son sport préféré et le retour sur le steeple-chase devrait être un avantage. La représentante du comte Michel de Gigou aurait peut-être préféré un terrain plus lourd, mais sur sa qualité, elle a sa place à l’arrivée.

Gagnant du Prix Agitato, Carriacou (Califet) est un bon cheval, qui continue d’apprendre son métier. Il a découvert l’hippodrome d’Enghien en se classant deuxième du Prix de l’Amiénois, sur les haies. Il revient sur le steeple avec des ambitions. Récent deuxième du Prix de Dinard, King’s Socks (King’s Best) peut renouer avec le succès dans ce Prix Hopper. L’assèchement de la piste devrait lui plaire et il adore le steeple d’Enghien. Sa place est à l’arrivée. Tombée dans le Prix Hyères III, Sainte Turgeon (Turgeon) n’était alors pas battue. Mais elle avait déjà fait des fautes dans le parcours avant de faire tomber son jockey au mur. En théorie, elle vaut un tel lot et, si elle est appliquée, elle doit lutter pour la victoire. Ce Prix Hyères III était remporté par Prince de Bellouet (Balko), lequel dispose à nouveau d’une première chance sur cette valeur.

Désormais "barré" dans les handicaps, Orvaux (Poliglote) va tenter de monter de catégorie avec succès. Il est en progrès mais devra composer avec le top weight dans ce lot plus relevé que ceux qu’il a récemment affrontés. Alix Pretty (Le Fou) a des moyens mais on attendait mieux en dernier lieu, pour sa rentrée à Enghien. Elle revient sur le steeple. Sésame Basc (Astarabad) court à cinq jours et tentera de profiter de sa forme mais cela risque de s’avérer difficile dans ce lot. Jean-Paul Gallorini comptera sur Chinco Star (Malinas), décevant en dernier lieu, muni d’œillères australiennes pour la première fois, et Capucine du Chênet (Irish Wells), qui reste sur un succès et tentera de gagner du black type en vue d’une carrière au haras. Il lui faudra avoir progressé.