Carriacou revient en haies

Autres informations / 11.04.2016

Carriacou revient en haies

ENGHIEN-SOISY, MARDI

PRIX DE L’AMIÉNOIS

Carriacou revient en haies

Le Prix de l’Amiénois peut mener certains de ses participants vers le Prix Durtain (L, 3/05). Quelques bons 4ans seront en lice dans cette épreuve, à l’image de Carriacou (Califet). Le poulain de l’écurie Mirande reste sur deux succès en steeple, dont le dernier dans l’important Prix Agitato. En haies, il a déjà montré une belle valeur en se plaçant sur celles d’Auteuil, dans de bons lots. Il a les moyens de gagner une course comme celle-ci. La pensionnaire de François Nicolle Vokalise (Poliglote) comptera parmi ses principaux opposants. Tombée dans le Prix Bournosienne (Gr3), elle avait auparavant dominé de bonnes pouliches dans le Prix Loggia à Enghien. Même si elle effectue sa rentrée, sa classe peut lui permettre de gagner d’emblée. Sa compagne d’entraînement Carina tu Sei (Sunday Break) est un ton en dessous de Vokalise. Mais elle s’était baladée sur les haies d’Enghien en septembre.

Spanish du Breteau (Spanish Moon) et Chinco d’Hermeraie (Sumitas) se retrouvent. Ces deux 4ans s’étaient affrontés à Angers. Le premier nommé avait disposé sûrement du second, en lui rendant un kilo. Par la suite, Spanish du Breteau a décroché une nouvelle victoire, très facile, à Lyon-Parilly. À poids égal, il a devancé Callia d’Oudairies (Saint des Saints), vainqueur du Prix Roger de Minvielle (L) 2015. Voilà qui situe mieux sa valeur. Quant à Chinco d’Hermeraie, il a pulvérisé l’opposition (trente longueurs) à Strasbourg, mais le lot était beaucoup plus faible.

Frère de Mali Borgia (Malinas), lauréat du Prix Morgex (Gr3), Beau Nom (Racinger) manque d’expérience dans un lot comme celui-ci. Mais il a le profil d’un poulain d’avenir.