De quoi être fier

Autres informations / 19.04.2016

De quoi être fier

MAISONS-LAFFITTE, MARDI

PRIX LORD SEYMOUR (L)

De quoi être fier

Drôle de course que ce Prix Lord Seymour (L)… Comme on pouvait s’y attendre, l’extrême outsider Voler la Nuit (Early March) a animé l’épreuve à un train soutenu et a ainsi fait voler en éclats le peloton. Seul Dirgam (Galileo) a choisi de le suivre avec, à quelques longueurs, Amirant (Shirocco) suivi de Launched (Galileo), tandis que le reste des chevaux suivaient encore plus loin.

Et dans cette configuration, ce sont les attentistes qui ont eu le dernier mot, malgré la courte ligne droite de ce parcours corde à gauche de Maisons-Laffitte. Le gagnant, One Foot in Heaven (Fastnet Rock), a en effet mené le dernier peloton. Il a tracé une très belle fin de course, uniquement monté aux bras, pour s’imposer par une demi-longueur devant Tiberian (Tiberius Caesar), lequel l’a suivi dans son effort. Méandre (Slickly) est troisième, étant le premier du dernier peloton à avoir démarré. Il n’a rien pu faire contre la fin de course de ses deux adversaires mais ne démérite pas. Launched est quatrième, devant Dirgam.

One Foot in Heaven se révèle. Poulain très tardif, One Foot in Heaven décroche sa première victoire black type ce mardi. Le représentant de Fair Salinia Ltd ne devrait pas en rester là et pourrait bien, à l’avenir, faire la fierté de son illustre mère, Pride (Peintre Célèbre), championne en piste mais ayant jusque-là déçu au haras. One Foot in Heaven séduit ce mardi, montrant une belle accélération. Il franchissait plusieurs paliers d’un coup dans cette Listed, lui dont la meilleure performance était sa victoire dans une "D" en décembre 2015, sur la P.S.F. de Deauville. Il restait sur une troisième place pour sa rentrée dans une "D" à Lyon.

Entraîneur de One Foot in Heaven et ancien mentor de Pride, Alain de Royer Dupré a expliqué : « La course a été très vite et il s’est bien relaxé. One Foot in Heaven s’est construit très doucement. Mickaël Berto, qui l’a monté le matin et lors de ses courses précédentes, l’a toujours respecté. Nous allons prendre notre temps avec lui. C’était une vraie course aujourd’hui, surtout pour un cheval pas encore mûr. Il a de la classe et c’est agréable de voir un cheval accélérant ainsi, comme le faisait sa mère. C’est un grand tardif. »

Un premier black type pour Pride. Les produits de mères célèbres se sont illustrés ce mardi à Maisons-Laffitte. Vega Sicilia (Elusive City), fille de Volvoreta (Suave Dancer), gagnante d’un Prix Vermeille (Gr1), a remporté le Prix du Cherche Midi (F) pour sa deuxième sortie. Zarak (Dubawi), fils de la championne Zarkava XX (Zamindar), a validé son ticket pour les classiques en enlevant le Prix de la Croix de Chavaux (B), et One Foot in Heaven met en valeur une autre championne, pour le plus grand bonheur de son entourage, très ému lors du retour du poulain dans le cercle des vainqueurs.

Carina Klinsberg, coéleveur du poulain avec Sven Hanson, nous a expliqué : « Cette victoire de One Foot in Heaven nous apporte beaucoup d'émotions. Pride avait déjà produit des gagnants, mais jamais encore au niveau black type. One Foot in Heaven, c'est Pride en garçon ! Pour le choix de notre croisement, nous avions vu son père, Fastnet Rock, quand il était en Irlande. L'étalonnier nous disait : "c'est un étalon pour Pride !". Ce croisement nous plaisait beaucoup. Pride a une 2ans par Lawman et elle a pouliné cette année d'une pouliche magnifique par Kingman. Nous sommes plutôt éleveurs propriétaires, alors nous exploitons les produits de Pride et les plaçons chez Alain de Royer Dupré. Ainsi, nous savons que les produits auront toutes leurs chances de briller en piste. Cette année, Pride a rencontré Le Havre. »

Courez-le dans un handicap !

Avec sa valeur handicap de 22,5, Voler la Nuit (Early March) n’a pas grand-chose à voir avec les chevaux de Listed qu’il devait affronter dans ce Prix Lord Seymour. Comme d’habitude, Voler la Nuit est allé devant et a même rapidement dynamité le peloton en raison du train soutenu qu’il a imposé – celui d’une épreuve sur 1.600m – , avant de rendre les armes dans la ligne droite.

Il est dommage de voir ce cheval courir à un niveau qui n’est pas le sien, car il serait capable de faire carrière dans les petits handicaps. Précédemment, il avait déjà couru le Prix de la Porte de Madrid (L), s’y classant sixième après être resté seul à la corde. Si sa partenaire d’alors n’avait pas "posé les mains", Voler la Nuit aurait même pu prétendre être cinquième. Malgré cette performance bien meilleure que les 22,5 de valeur qu’il détient, Voler la Nuit n’a pas été relevé au poids par les handicapeurs. Il est donc assez étonnant de voir ce cheval continuer à tenter de voler quelque chose dans une Listed, alors qu’à cette valeur, il pourrait gagner deux handicaps de suite...

Le meilleur produit de Pride. Élevé par Craigavon Agro Ltd, One Foot in Heaven est un fils de Fastnet Rock et de Pride (Peintre Célèbre). Il est pour l’instant le meilleur produit de sa mère. Pride était une championne en piste, remportant les Champion Stakes, le Hong Kong Cup et le Grand Prix de Saint-Cloud (Grs1), ainsi que les Prix Corrida, Foy, du Conseil de Paris (Grs2) et le Prix Jean Romanet (Gr2, à l’époque). Elle s’est aussi classée deuxième du Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) et deuxième, en 2005, des Champion Stakes et du Hong Kong Cup qu’elle remportera l’année suivante.

La deuxième mère, Specificity (Alleged), est gagnante de Listed. Elle a donné Fate (Teofilo), une bonne pouliche deuxième du Prix Corrida (Gr2), ou encore Specifically (Sky Classic), mère de Speciosa, gagnante des 1.000 Guinées et deuxième des Pretty Polly Stakes (Grs1). Il s’agit de la famille de Touching Wood, gagnant d’un St. Leger (Gr1).