La belle pointe d’olala

Autres informations / 21.04.2016

La belle pointe d’olala

COMPIÈGNE, JEUDI

PRIX DE LA MADELEINE (D)

La belle pointe d’Olala

Pour sa rentrée dans le Prix de la Madeleine (D), Olala (Tertullian) a laissé une belle impression, s’imposant sûrement à l’issue d’une belle accélération. La représentante de Michael Figge a en effet été montée en position d’attente par Antoine Hamelin, et elle était encore en queue de peloton à l’entrée de la ligne droite. Devant, Deitee (Shakespearean) prenait d’abord la mesure de Golden Valentine (Dalakhani), pas très heureuse à la corde, puis d’Extensive (Cacique), toujours vue aux avant-postes. Mais une fois qu’elle a enclenché, Olala ne lui a laissé aucune chance. Cette pouliche avait couru deux fois à 2ans. Après des débuts corrects sur la P.S.F. de Lyon, elle avait conclu deuxième du Prix Urgence (B) remporté par Classe Vendôme (Kendargent), et disputé en terrain très lourd. Michael Figge, son entraîneur, a confié au micro d’Equidia : « Elle a montré une vraie accélération aujourd’hui. J’avais dit à son jockey de la monter de l’arrière, car elle est mieux ainsi le matin et cela lui a aussi appris quelque chose pour le futur. Elle devrait monter de catégorie. On peut penser aux Oaks italiennes (Gr2, le 29 mai) ou au Prix Cléopâtre (Gr3, le 29 mai également). » Olala n’a pas été engagée dans les classiques.

 

Une nièce de placés de Derby allemand. Olala a été élevée par le Gestüt Hachtsee, à qui elle appartient toujours. Sa mère, Ostdogin (Doyen), n’a pas couru, mais est la sœur d’Ostland (Lando), gagnant de Gr3 et deuxième du Deutsches Derby (Gr1), et d’Omikron (Germany), troisième du Deutsches Derby (Gr1). Il s’agit aussi de la famille maternelle à qui l’on doit Orion Star (Sternkoenig), gagnant du Prix de Suresnes (L), et Orion Girl (Law Society), gagnante du Prix Urban Sea (L).