Le champion vautour n’a pas pu s’envoler

Autres informations / 27.04.2016

Le champion vautour n’a pas pu s’envoler

CHAMPION CHASE (GR1) – MARDI À PUNCHESTOWN (IE). 

Le champion Vautour n’a pas pu s’envoler

On attendait une rédemption de Vautour (Robin des Champs) dans ce Champion Chase, lui qui restait sur une chute dans le Melling Chase (Gr1) d’Aintree. Mais l’élève du haras de Saint-Voir n’a pas pu s’envoler sur ses terres irlandaises. Il conclut deuxième du Champion Chase de Punchestown, remporté par God’s Own (Oscar), qui confirme son succès du Bowl Chase.

God’s Own s’est fait oublier dans une course emmenée par Special Tiara (Kayf Tara), qui aime aller de l’avant. Vautour a été vu parmi les premiers du peloton de chasse. Dans le tournant final, il a rejoint Special Tiara et semblait devoir filer vers le succès. Mais, à la corde, God’s Own s’est annoncé avant le dernier obstacle et a pris le meilleur sur le plat, tandis que Simonsig (Fair Mix) prenait un avantage sur Vautour. Le champion de Willie Mullins a mis un peu de temps à réagir puis est reparti, revenant prendre l’avantage sur Simonsig, sans pouvoir remonter God’s Own. Il est deuxième à deux longueurs, avec Simonsig troisième à une longueur un quart. Le "FR" Twinlight (Muhtathir) est quatrième à plus de sept longueurs.

God’s Own confirme. God’s Own s’était imposé facilement dans le Melling Chase d’Aintree. On ne peut lui enlever ce succès, car ainsi vont les règles de l’obstacle : pour gagner, il faut rester debout. Reste que la course avait perdu son épouvantail. En remportant ce Champion Chase, God’s Own confirme sa victoire d’Aintree en battant Vautour à la régulière. C’est un cheval compliqué, mais son jockey, Paddy Brennan, le connaît par cœur et a trouvé les bons boutons.

Fatigue ou distance pour Vautour ? Vautour est battu à la régulière et il est difficile de lui trouver des excuses, mais il est possible de chercher des explications à cette deuxième place. La première serait la fatigue : Vautour courait pour la première fois en Irlande cette saison, ayant fait à chaque fois auparavant le déplacement en Angleterre : Ascot en novembre, Kempton en décembre, Cheltenham en mars, Aintree début avril et Punchestown donc, fin avril. Cependant, le représentant de Susannah Ricci n’a pas couru comme un cheval fatigué, il ne s’est pas arrêté.

La seconde explication serait un problème de distance. Durant toute cette saison, l’entourage de Vautour a notamment voulu savoir s’il était un cheval de Gold Cup, à savoir un steeple-chaser de tenue. Il a donc gagné sur 4.200m à Ascot et s’est classé deuxième de Cue Card (King’s Theatre) sur les 4.800m du King George VI Chase (Gr1), à Kempton, où il a faibli pour finir. Il a ensuite testé les 4.000m du Ryanair Chase (Gr1), avant de tenter sa chance sur les 3.800m du Melling Chase (Gr1). Revenir sur 3.200m à l’issue d’une telle saison était donc un pari osé et son entourage l’avait d’ailleurs aussi engagé dans le Punchestown Gold Cup (Gr1), où la distance aurait pu s’avérer trop longue.

Dans ce Champion Chase, Vautour revient finir, après avoir paru pris de vitesse par le démarrage de God’s Own et de Simonsig. La distance ne l’a probablement pas aidé, lui qui n’avait pas couru sur – presque – aussi court depuis sa victoire dans le Supreme Novices’ Hurdle (Gr1) de Cheltenham, disputé sur 3.300m. Ce Champion Chase révèle ceci : Vautour n’est pas un steeple-chaser de tenue – même s’il pourrait peut-être le devenir – mais il n’est plus un steeple-chaser de vitesse. La distance idéale, pour lui, est l’entre-deux, comme l’a montré sa victoire impressionnante dans le Ryanair Chase.

Rich Ricci a déclaré après la course : « Je dirais que les 4.000m ou les 4.200m lui conviennent, il s’agit probablement de ses distances idéales. Peut-être pourrions-nous tenter le Gold Cup. Il va de nouveau falloir réfléchir à tout cela. »