Le sport par le temps :  que penser des possibles candidatures de tepin et vazirabad en angleterre ?

Autres informations / 18.04.2016

Le sport par le temps : que penser des possibles candidatures de tepin et vazirabad en angleterre ?

LE SPORT PAR LE TEMPS

Que penser des possibles candidatures de Tepin et Vazirabad en Angleterre ?

Dans moins de deux mois aura lieu le prestigieux et très attendu meeting annuel de Royal Ascot. L’occasion nous est donnée de s’attarder sur l’hypothétique candidature de l’américaine Tepin (Bernstein) qui pourrait venir affronter les européens sur le turf dans les Queen Anne Stakes (Gr1, 1.600m). Pendant ce temps, du côté français, l’excellent stayer Vazirabad (Manduro) pourrait être raccourci et défier Postponed (Dubawi) dans le Coronation Cup (Gr1) sur 2.400m à Epsom.

Photo : Tepin, la gagnante du Breeders' Cup Mile - Breeders' Cup

Par Bruno Barbereau, éditorialiste à Jour de Galop et animateur de Horse Racing Chrono

https://twitter.com/HorseRacingChro

Tepin une star américaine à Ascot. Âgée de 5ans, la protégée de Mark Casse a été élue Eclipse Award 2015 Champion Grass Mare. Cette dernière a gagné de quatre Grs1 sur le turf, dont le Breeders’ Cup Mile 2015. Elle détient une carte de visite suffisante pour faire "galoper" les européens "à domicile" dans les Queen Anne Stakes, sur 1.600m turf, une surface sur laquelle les chevaux du vieux continent dominent les américains. Invaincue dans les Grs1 depuis octobre 2015, elle a enchaîné une troisième victoire à ce niveau samedi dernier, dans les Jenny Wiley Stakes (Gr1, 1.700m), sur le turf de Keeneland.

Le doublé First Lady Stakes-Breeders’ Cup Mile (Grs1) à 4ans. C’est à la fin de son année de 4ans que Tepin a obtenu son meilleur rating : Etm 125. Elle avait réalisé le doublé First Lady Stakes-Breeders’ Cup Mile (Grs1) sur l’hippodrome de Keeneland. La pouliche battait à cette occasion de très bons milers européens : Make Believe (Makfi), Ésotérique (Danehill Dancer), Karakontie (Bernstein)… tous gagnants de Gr1 sur le vieux continent.

Photo : Tepin remporte le Breeders' Cup Mile - breederscup.com

Un double record dans son "jardin". En bouclant le parcours de 1.700m en 1’40’’53, tout en ayant encore d’apparentes réserves, la fille de Bernstein a effectué une réelle démonstration de classe. Elle dominait à cette occasion de cinq longueurs l’ancienne pensionnaire de Jean-Claude Rouget Wekeela (Hurricane Run) qui effectuait sa première apparition américaine sous de nouvelles couleurs.

Dans une course très rapide, le poteau des 1.200m est franchi en 1’11’’25. À cet instant Tepin, pointe à une longueur et demie du leader. Elle place une forte accélération et parcourt les cinq cents derniers mètres sans forcer son talent en 29’’29. C’est généralement à ce moment du parcours qu’elle prend l’avantage et place une longue accélération. Tepin remporte à cette occasion son troisième Gr1 sur l’hippodrome de Keeneland et prouve que ses capacités sont demeurées intactes entre 4 et 5ans.

Weekela est la concurrente qui s’est élancée le plus lentement, ce qui constitue en général le point faible des chevaux venant de France. Elle affiche un temps de 24’’66 sur les premiers quatre cents mètres, déjà à plus de quatre longueurs de Tepin sur cette section. Weekela est une très bonne deuxième pour sa première sortie américaine. Elle s’illustrera en toute logique dans les Groupes aux États-Unis.

(tableau)

Sur les traces de Goldikova ? Goldikova (Anabaa) est entrée dans l’histoire en 2010, alors qu’elle était âgée de 5ans, en étant la première femelle à remporter les Queen Anne Stakes (Gr1). Quelques mois auparavant, elle s’était illustrée dans le Breeders’ Cup Mile à Santa Anita. Cette performance a été créditée d’un Equibase rating de 123, identique à celui du crack Wise Dan (Wiseman’s Ferry), mais inférieur de deux points à celui de Tepin. À ce jour, seulement trois chevaux ont obtenu un Etm 125 dans le Breeders’ Cup Mile : Barathea (Sadler’s Wells), Singletary (Sultry Song) et Tepin. Il faudra donc prendre très au sérieux cette candidature si son entourage décide de venir à Ascot, car elle possède toutes les qualités requises pour remporter un très bon Gr1 en Europe.

Le défi de Vazirabad. L’entourage de Vazirabad est tenté de revenir sur la distance de 2.400m, alors que pour l’heure, le fils de Manduro est principalement confirmé sur les longues distances, c’est-à-dire au-dessus de 3.000m, où il a déjà remporté quatre Groupes, dont un Gr1. Il excelle dans cet exercice, car au-delà de sa capacité à tenir, il est capable de placer une très belle accélération. C’est grâce à cela qu’il est à l’heure actuelle le meilleur stayer au monde. Dès lors, une question se pose : l’énergie consommée par Vazirabad pendant les 811 premiers mètres du Dubai Gold Cup est-elle égale à six longueurs dans la phase d’early pace + 2,5 kg ?

 

Photo : La victoire de Vazirabad dans le Prix Royal Oak

 

Postponed vs Vazirabad. Posponed et Vazirabad ont tous les deux remporté un Gr1 lors du dernier meeting du Dubai World Cup, l’un sur 2.410m, l’autre sur 3.200m. Les données de Trakus permettent de sectionner les deux épreuves, pour reconstituer une course virtuelle disputée le même jour sur les 2.410m turf de l’hippodrome de Meydan. Dans cet exemple, les 811 premiers mètres du Gr2 – le Dubai Gold Cup – ont été supprimés pour ramener la distance à 2.400m, tout en sachant que les données ne tiendront pas compte de l’énergie consommée pendant cette première section.

Sur la base du temps brut, non ajusté à la distance réellement parcourue, les deux chevaux sont très proches, mais Postponed prend tout de même un avantage de plus d’une longueur. Si l’on tient compte des dix-sept mètres de plus qu’a parcourus Postponed, l’écart passe à six longueurs. Cet écart déjà important ne prend pas en compte celui du poids porté clairement en faveur de Vazirabad (- 2,5 kg). En contrepartie, il n’intègre pas non plus l’énergie que ce dernier a dépensé pendant les 811 premiers mètres, que l’on a effacé.

Sur la base de l’accélération, les deux chevaux ont exactement la même vitesse, et aucun d’eux ne prend l’avantage. Ils franchissent leur dernière section à 17,75 mètres par seconde. Cette section confirme la très belle accélération que Vazirabad possède pour un sujet de distance, ce qui fait de lui un cheval actuellement intouchable sur plus de 3.000m.

(tableau)

Notre course imaginaire. Si l’on se place dans notre scénario imaginaire, Postponed voyage à une vitesse moyenne de 16,20 mètres par seconde jusqu’à la marque des 1.800m. Vazirabad atteint une vitesse moyenne de 16,08 mètres par seconde sur cette même section. À ce moment du parcours, Postponed a pris un avantage de six longueurs qu’il maintient jusqu’à la ligne d’arrivée.