L’histoire rocambolesque de rambranlt

Autres informations / 16.04.2016

L’histoire rocambolesque de rambranlt

L’histoire rocambolesque de Rambranlt

Rambranlt (Reasonable Choice), anglo de complément né chez Alain Deliberos, a marqué la carrière de Jean-Marc Baudrelle. C’est Jacques Grandchamp des Raux, ancien cavalier de concours de haut niveau, éleveur de chevaux de sport, mais aussi maintenant de chevaux de courses dans son haras des Jac, qui a déniché le cheval, alors poulain, dans un pré nivernais. Il nous a raconté : « À l’époque, je partais pour une tournée de concours hippique entre la Sologne et Aix-en-Provence. J’étais en camion avec mes chevaux, et je me suis arrêté sur le bord de la route, dans la Nièvre, à côté d’un herbage, pour soulager une envie pressante ! J’ai vu dans le pré un poulain. Je trouvais qu’il bougeait bien et qu’il avait un bon œil. Je suis allé voir son propriétaire dans sa ferme, qui était en train de prendre le petit-déjeuner… Je le lui ai acheté comme cela. Rambranlt avait 3ans, on devait être au mois de juin, et il m’a été livré à la Toussaint. Je l’ai débourré et dressé sur un parcours de concours. C’est ainsi que je fais pour tous mes chevaux qui sont destinés à la course… Je l’ai envoyé chez Gérard Raveneau, à La Flèche. Le cheval avait alors 4ans. Il a gagné deux courses pour lui, mais après une deuxième place au Lion d’Angers, il s’est écroulé en rentrant aux balances. Je pensais qu’il était mort. En fait, le cheval avait un taux de bilirubine très élevé, en raison d’une mauvaise alimentation. J’ai récupéré le cheval. Nous avons fait quelques concours avec lui, puis je l’ai présenté aux ventes de Maisons-Laffitte. Il ne trouvait pas preneur sur le ring. À la sortie du rond, M. Danloux s'est renseigné. Puis Jean-Marc Baudrelle… Il n’avait pas vraiment l’argent pour acheter le cheval, mais il m’invite dîner à l’hôtellerie de la Tête Noire, à Marnes-La-Coquette. Plus tard, dans la soirée, après un dîner bien arrosé, le restaurateur, qui était l’un de ses amis, décide de s’associer à Jean-Marc Baudrelle et d’acheter la moitié du cheval… si je le fais entrer dans le restaurant ! Alors, à minuit, j’ai monté le cheval sans selle sur la petite place du restaurant. Tous les clients, dont Sophie Marceau, sont sortis pour voir le cheval ! L’affaire a été conclue. Jean-Marc Baudrelle et son ami restaurateur venaient d’acheter un gagnant du "Président" ! »