Magoo ou la patience récompensée

Autres informations / 20.04.2016

Magoo ou la patience récompensée

ENGHIEN-SOISY, MERCREDI

PRIX ALCIDE

Magoo ou la patience récompensée

« J’ai pris mon temps avec Magoo (Martaline) et il nous le rend bien. » Yannick Fouin était heureux à l’arrivée du Prix Alcide. D’une part parce que Magoo a gagné dans le style d’un bon poulain. Et d’autre part, parce qu’il a fait le jumelé de la course avec la deuxième place de Ci Blue (Blue Brésil), lequel a confirmé son récent succès à Enghien. Magoo a galopé en sixième position dans une course très rythmée. En tête, l’AQPS C’est L’Heure (Coastal Path) n’a pas amusé la galerie. Le poulain du haras de Saint-Voir a pris le large rapidement, menant avec une quinzaine de longueurs d’avance. En selle sur Magoo, Stevan Bourgois ne s’est pas affolé. Magoo et son compagnon de couleurs et d’entraînement, Ci Blue, se sont épaulés dans la ligne droite pour rejoindre C’est L’Heure, dont l’avance a fondu entre les deux dernières haies. Dans les cent derniers mètres, sans être trop sollicité, Magoo est venu s’assurer l’avantage pour gagner devant Ci Blue. C’est L’Heure a conservé la troisième place et devrait faire un bon poulain lorsqu’il sera assagi. Propriétaire-entraîneur de Magoo et Ci Blue, Yannick Fouin nous a dit : « Magoo, il va ! Son jockey l’a bien monté et il a bien fini. C’est un fils de Martaline, qui donne beaucoup d’influx à ses produits. C’est un étalon que j’aime beaucoup. Magoo est, lui, très sérieux et calme le matin. Quant à Ci Blue, il a fait une superbe course. La piste était plus rapide qu'en dernier lieu et il a mis du temps à se mettre en jambes sur les obstacles. Mais il a fait une belle ligne droite. Nous allons maintenant être obligés d’aller voir Auteuil. »

Une origine espagnole. Élevé par Roberto Whyte Guerra, propriétaire-éleveur bien connu en Espagne, Magoo est un fils de Martaline et de Noche (Night Shift), l’une des meilleures poulinières espagnoles. Gagnante d’une seule course en province, Noche s’est rattrapée au haras, où elle a produit Sam Winner (Okawango), double gagnant de Groupes en Angleterre pour Paul Nicholls, Opikkopi (Gentlewave), lauréate des Oaks espagnoles (A), et Noctalia (Excellent Art), récente gagnante facile à Madrid et favorite des Oaks ibériques cette année. Deuxième mère de Magoo, Villa Blanca (Rheffissimo) a elle aussi gagné les Oaks espagnoles (Gr2 à l’époque).