Mieux qu’une simple listed…

Autres informations / 06.04.2016

Mieux qu’une simple listed…

MAISONS-LAFFITTE, JEUDI

PRIX JACQUES LAFFITTE (L)

Mieux qu’une simple Listed…

Le Prix Jacques Laffitte (L) présente plusieurs attractions, dont la rentrée de deux chevaux qui ont chacun à leur manière marqué l’année 2015. Gagnant du Critérium de Saint-Cloud (Gr1)  et invaincu à 2ans, Epicuris (Rail Link) a connu une année de 3ans beaucoup plus compliquée, en raison de problèmes de comportement. Le représentant de Khalid Abdullah ne voulait plus entrer dans les boîtes, à tel point qu’il a fini par être castré en octobre. Il est donc passé à côté de son année de 3ans. Il conviendra d'apprécier la façon dont il se comportera derrière les stalles et en course. Confirmera-t-il les moyens qu’il avait montrés dans sa jeunesse ? Sa dernière sortie, dans le Prix Eugène Adam (Gr2), nous avait en effet laissés sur notre faim…

La régularité de Sainte Amarante XX. Sainte Amarante XX (Le Havre), elle, a réalisé une excellente année de 3ans, se classant notamment bonne cinquième du Prix de Diane Longines (Gr1). Elle a ensuite répété, ce qui n’est pas le cas de toutes les pouliches qui l’ont battue, se classant deuxième du Prix de Psyché (Gr3) et troisième du Prix de la Nonette Shadwell (Gr2). Sa dernière sortie, dans le Prix du Prince d’Orange (Gr3), a été moins convaincante, mais le terrain était collant. De plus, la pouliche pouvait commencer à fatiguer après une saison chargée, commencée en décembre de ses 2ans, et sans vrai temps mort.

Où en est Palang ? Deuxième d’Epicuris dans le Critérium de Saint-Cloud, l’allemand Palang (Hat Trick) s’est ensuite blessé et n’a pas couru à 3ans. Il vient d’effectuer sa rentrée à Neuss, se classant troisième d’une course plutôt modeste, et devrait logiquement avoir progressé.

Qatar Dance (Zebedee) a elle aussi connu une interruption de carrière suite à un chip dans un boulet. Elle s’est imposée pour son retour à la compétition à La Teste. La pouliche s’attaque à plus forte partie jeudi, mais doit montrer "quelque chose" pour justifier les ambitions que son entraîneur, Georges Mikhalides, place en elle.

Sussudio (Nayef) a l’avantage d’être en forme avancée, mais il est "barré" pour la victoire par certains adversaires. Ajmany (Kheleyf) effectue sa rentrée. Il n’a pas encore montré qu’il valait un tel lot, et cette course servira surtout de remise en jambes.