Mission accomplie pour shelford

Autres informations / 20.04.2016

Mission accomplie pour shelford

ENGHIEN-SOISY, MERCREDI

PRIX DU CHER (L)

Mission accomplie pour Shelford

Dans la grande interview qu’il nous avait accordée, l’entraîneur anglais Dan Skelton nous avait indiqué que son pensionnaire Shelford (Galileo) viserait le Prix du Cher (L). Il a mis dans le mille en s’imposant dans cette Listed en cheval dur. De ce fait, Shelford est resté invaincu en deux sorties en France, après sa victoire dans le Prix du Mont Cenis, déjà à Enghien. En Angleterre, il avait dominé un certain Aubusson (Ballingarry) dans un Gr3. Lequel Aubusson a fini deuxième du Grand Prix d’Automne (Gr1) 2015… Un titre suffisant pour gagner une course principale. À terme, Shelford pourrait aussi réussir à Auteuil car il est très combatif et ne s’avoue jamais vaincu. Mais à l’automne, une épreuve comme la Grande Course de Haies d’Enghien (Gr3) lui irait comme un gant.

Ce mercredi, comme dans le Prix du Mont Cenis, il a évolué derrière un bon leader, Polygona XX (Poliglote) en l’occurrence. À l’entrée de la ligne droite, le peloton s’est déployé sur toute la largeur de la piste. Shelford prenant le meilleur côté corde, alors que Comas Sola (Lord du Sud) et Grinamix (Verglas) s’annonçaient en pleine piste. Courageux jusqu’au bout, Shelford s’est imposé d’une longueur et demie, moins facilement que le 7 mars, sur une piste toutefois plus légère. Avant de filer prendre son avion, et en l’absence de son frère Dan, Harry Skelton, jockey de Shelford, nous a simplement déclaré : « Je suis ravi de sa victoire dans cette Listed. Le terrain était plus léger que lors de sa dernière victoire à Enghien. Il a fait une seule faute dans le parcours, ce qui n’est pas grave. Pour finir, il a été très courageux. »

Les statistiques presque parfaites des frères Skelton en France. Les frères Skelton ne font jamais le déplacement en France pour rien. Dan, l’entraîneur et Harry, le jockey, ont des statistiques presque parfaites dans l’Hexagone. Ils comptent quatre sorties, toutes à Enghien, pour trois succès (Mont Lachaux, une fois, Shelford, deux fois) et une deuxième place (Captain Chaos). En plus de leur bilan français exceptionnel, Dan et Harry Skelton ont réalisé une grande saison en Angleterre, où ils ont dépassé pour la première fois la barre des cent succès.

Belle fin de course de Comas Sola. Comas Sola a fini vite après avoir patienté durant la majeure partie de la course. Elle a confirmé sa qualité et son aptitude à Enghien. Son entraîneur, Jean-Paul Gallorini, nous a déclaré : « Comas Sola court très bien. C’est une femelle et elle n’a que 5ans. Son jockey a perdu sa cravache, sans cela, elle aurait peut-être pu gagner. »

Ozamo (Alamo Bay) a attendu en queue de peloton et, bien qu’il ait fait une petite faute à l’avant-dernière haie, il a fini convenablement pour accrocher la troisième place devant Grinamix, sous 71 kilos.

Le neveu d’une gagnante d’Oaks d’Epsom. Élevé par Minch Bloodstock, Shelford est un fils de Galileo et de Lyrical (Shirley Heights), placée à plusieurs reprises en plat, et mère de Wells Lyrical (Sadler’s Wells), troisième de Listed en plat sur 3.300m. Shelford est le neveu de Love Divine (Diesis), lauréate des Oaks d’Epsom (Gr1), génitrice de Sixties Icon (Galileo), gagnant du St Leger (Gr1).