Murraqib s’impose sans trembler pour sa rentrée

Autres informations / 23.04.2016

Murraqib s’impose sans trembler pour sa rentrée

TOULOUSE, VENDREDI

 CHEIKH ZAYED BIN SULTAN AL NAHYAN CUP – PRIX CARTHAGE - HANNIBAL (Gr2 PA)

Murraqib s’impose sans trembler pour sa rentrée

Meilleur poulain de 3ans l’an passé, après son succès dans le Qatar Total Arabian Trophy des Poulains (Gr1 PA), à Saint-Cloud, le pensionnaire de François Rohaut Muraaqib (Munjiz) effectuait sa rentrée dans ce Cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan Cup – Prix Carthage - Hannibal (Gr2 PA), première manche de la Triple Couronne européenne des pur-sang arabes du Festival du cheikh Mansour. Il affrontait également ses aînés pour la première fois. Longtemps placé en avant-dernière position d’un peloton emmené par Lucky Sand US (Burning Sand) et Lightning Bolt (Munjiz), il est venu en pleine piste avec beaucoup de ressources dans la ligne droite, plaçant une accélération pour se détacher et s’imposer du minimum, sans forcer, devant un courageux Lightning Bolt, qui portait des peaux de mouton pour la première fois. Sir Bani Yas (Amer), qui fermait le peloton et avait suivi Muraaqib dans son mouvement, a pris la troisième place, effectuant également une rentrée sur une distance sans doute longue pour lui et une piste un peu souple, mais son entraîneur, Élisabeth Bernard, ne cherchait pas d’excuses, soulignant : « Muraaqib est un crack. »

Portant les couleurs du cheikh Hamdan bin Rashid Al Maktoum, Muraaqib a fait plaisir à son entourage, en premier lieu à l’entraîneur François Rohaut qui a déclaré à nos confrères d’Equidia : « Le cheval n’était pas prêt du tout, mais il affichait tellement de fraîcheur qu’on a décidé de le présenter aujourd’hui pour qu’il se détende un petit peu et qu’on puisse préparer les grandes échéances de l’année avec un peu moins de pression. C’est la première fois qu’il rencontrait les “vieux” et Sir Bani Yas est un très bon cheval. Il s’est bien imposé et cela nous laisse donc un peu rêveurs. On sait qu’il a encore beaucoup de marge et c’est bien pour le reste de la saison. »

Le meilleur produit de Tashreefat. Muraaqib, tout comme sa mère Tashreefat GB (Bengali d’Albret) sont des produits de l’élevage Shadwell. Tashreefat avait montré de la vitesse en carrière, prenant la troisième place des Qatar Racing and Equestrian Club Arabian Stakes (Gr2 PA – 1.200m) sur l’hippodrome de Newbury, en 2007. Si l’on remonte dans le pedigree maternel de Muraaqib, c’est une souche française qui apparaît, celle de Fleur d’Avril (Meke), une jument de base de l’élevage français.