Al mourtajez dans son jardin deauvillais

Autres informations / 14.05.2016

Al mourtajez dans son jardin deauvillais

DEAUVILLE, DIMANCHE

QATAR COUPE D’EUROPE DES CHEVAUX ARABES (Gr1 PA)

Al Mourtajez dans son jardin deauvillais

La Qatar Coupe d’Europe des chevaux arabes (Gr1 PA), délocalisée à Deauville en raison de travaux à Longchamp, s’annonce comme une aubaine pour le pensionnaire de Thomas Fourcy, Al Mourtajez (Dahess). Ce dernier est invaincu en deux sorties sur ce parcours. Son entraîneur a expliqué : « C’est vrai que si j’ai fait l’impasse sur Longchamp l’année dernière, venir cette année à Deauville ne m’a pas dérangé, bien au contraire ! Longchamp est une piste toujours un peu plus dure pour les arabes, moins on y va, mieux on se porte. » Pas revu en France depuis son couronnement dans la Qatar Arabian World Cup (Gr1 PA) à Longchamp le jour de l’"Arc", Al Mourtajez s’annonce comme le cheval à battre. Le pensionnaire de la casaque Al Shaqab Racing a pris une bonne troisième place cet hiver à Doha dans l’Emir’s Sword (Gr1) et « est bien pour effectuer sa rentrée, même si cette course n’est pas un objectif en soi. Il y a deux chevaux à battre [Prada T et Sir Bani Yas, ndlr]. » Al Mourtajez sera accompagné par son compagnon de couleurs et d’entraînement Laft Nethar (Majd Al Arab), « un cheval qui a une grande action et pour qui évoluer sur un grand champ de courses ne sera pas plus mal. Je n’avais pas trop de courses pour lui depuis son succès à Toulouse, donc je tente le coup dans un Gr1 PA. Comme il n’y a que cinq chevaux au départ, toutes les allocations sont bonnes à prendre, mais nous ne venons que pour Al Mourtajez », souligne Thomas Fourcy.

La ligne de l’édition 2015. Lauréate surprise de cette épreuve l’an passé pour sa rentrée, Prada T (Djendel) a depuis prouvé qu’elle pouvait évoluer au plus haut niveau, comme en atteste sa deuxième place à Goodwood, dans les Qatar International Stakes (Gr1 PA), derrière Sir Bani Yas (Amer). Un peu décevante ensuite dans la Qatar Arabian World Cup (Gr1 PA), elle effectue sa rentrée, mais son entraîneur, Gerd Zoetelief, a confié « qu’elle est en bonne condition et a encore évolué physiquement par rapport à l’an passé. »

Élisabeth Bernard pourra compter sur son irréprochable Sir Bani Yas, deuxième en 2015 et qui aura l’avantage d’avoir une course dans les jambes, un accessit dans le Cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan Cup – Prix Carthage-Hannibal (Gr2 PA) à Toulouse. Il va encore chèrement se défendre. Elle présente également la jument Ajs Rudainah (Dahess), dauphine de Loraa dans le Critérium des Pouliches (Gr2 PA) l’année dernière et qui effectue sa rentrée.