Blue dragon sans démonstration

Autres informations / 30.04.2016

Blue dragon sans démonstration

AUTEUIL, SAMEDI

PRIX LÉON RAMBAUD (Gr2)

Blue Dragon sans démonstration

Blue Dragon (Califet) nous a habitués à de telles démonstrations que sa victoire acquise par trois longueurs dans le Prix Léon Rambaud (Gr2) nous laisserait presque sur notre faim. Un peu comme avec Device (Poliglote) dans le Prix Amadou (Gr2), Blue Dragon aura fait peur à tout le clan de Magalen Bryant, en commettant une grosse faute qui aurait pu lui coûter très cher. Il a en effet biaisé sur sa gauche en sautant des quatre fers à la dernière haie de la ligne d’en face. Vite en tête, le pensionnaire de Guy Cherel a émaillé son parcours de petites fautes. Il n’a pas pris autant d’avance qu’à son habitude et David Cottin l’a empoigné dans la ligne droite. Blue Dragon n’a pas été vraiment inquiété par la fin de course de Le Grand Lucé (Dream Well), qui court très bien pour prendre la deuxième place à Bosseur (Coastal Path), finalement troisième.

Un peu moins réveillé. D’habitude tout feu tout flamme, Blue Dragon était beaucoup plus calme en course aujourd’hui. Guy Cherel nous a expliqué : « C’est comme d’habitude. Mais là, il ne m’a pas trop fait peur sur les obstacles. Il a fait des bêtises, mais moins qu’avant je trouve, où il faisait n’importe quoi. Il m’a moins fait peur. »

Sur les précédentes préparatoires à la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1), Blue Dragon paraissait ne pouvoir être battu que par lui-même. Il est apparu moins intouchable ce samedi, redonnant peut-être un brin d’espoir à ses futurs adversaires. Guy Cherel a analysé : « Il était peut-être un peu plus mou aujourd’hui, mais il sera bien quand il le faudra. Je l’ai travaillé normalement depuis qu’il a couru et nous n’avons pas trop appuyé sur le champignon. Nous avons été cool avec lui. Le matin, il fait ce qu’on veut, il est facile à gérer. Il faut tout simplement que nous le réveillions un peu plus, qu’il soit concerné. Nous essayons de prendre soin de lui le matin, nous n’avons rien inventé. Il faut que l’on soit un peu plus ferme. Cela va aller. David l’a bien aimé, car il était bien dans ses sauts. Il ne gagne pas de cent mètres, mais cela ne sert à rien : ce qui est important c’est de durer. Je ne sais pas encore pour la suite. » La question est en effet de savoir si Blue Dragon va courir le Prix La Barka (Gr2), dernière préparatoire à la Grande Course de Haies d’Auteuil, ou aller directement vers la belle.

Deuxième, Le Grand Lucé court très bien et en progrès sur sa quatrième place du Prix Hypothèse, où il effectuait une très grande rentrée. Le représentant de l’écurie Zingaro a encore le droit de progresser et il faudra compter sur lui dans la Grande Course de Haies d’Auteuil. Quant à Bosseur, il est à sa place. Le représentant du Haras de Saint-Voir avait conclu troisième du Prix Hypothèse, après avoir connu un contretemps. Il est en dessous de Blue Dragon et certainement un ton en dessous d’un cheval comme Le Grand Lucé. Dans la Grande Course de Haies d’Auteuil, il pourra prétendre à une place, aussi en fonction de l’opposition anglo-irlandaise.

Le frère d’Un Dragon Bleu. Co-élevé par Magalen Bryant, Blue Dragon est le frère d’Un Dragon Bleu (Enrique), invaincu en trois sorties sur les haies et vainqueur du Prix des Platanes à Auteuil. Blessé au bassin, il n’a pu faire la carrière qu’il aurait dû accomplir. La mère de Blue Dragon, Nathalie Blue (Épervier Bleu), a gagné trois courses, une en plat, une en steeple et une sur les haies d’Auteuil, dans le Prix Géographie. Comme Un Dragon Bleu, elle était entraînée par Guillaume Macaire. David Powell, co-éleveur et copropriétaire de Blue Dragon et représentant de Magalen Bryant, nous avait expliqué : « Nathalie Blue était une bonne pouliche en course, mais elle a été victime d’un coup de chaud et elle n’a plus été la même ensuite. » Nathalie Blue a une pouliche yearling par Poliglote, nommée Fabulous Dragoness, et une 4ans par Poliglote, nommée Call Me Dragon et déclarée à l’entraînement chez Dominique Bressou. Nathalie Blue a donné naissance cette année à une pouliche par Enrique. Elle ira à la rencontre de Boris de Deauville (Soviet Star) ce lundi 4 avril.

Blue Dragon est aussi le neveu d’Orphée de Vonnas (Jimble), lauréate de quatre de ses huit courses, toutes en obstacle.

6e · 16h21 Prix Léon Rambaud

Gr2 - Haies - 175.000€ - 3.900m

Pour tous chevaux de 5 ans et au-dessus. Poids : 5 ans, 64 kg, 6 ans et au-dessus, 66 kg. Surcharges accumulées jusqu'à concurrence de 3 kg.

1er BLUE DRAGON (67) H5

(Califet & Nathalie Blue)

Pr/Mme M. Bryant - El/Mme Magalen.O Bryant

Ent/G. Cherel - J/D. Cottin

2e LE GRAND LUCÉ (66) H7

(Dream Well & Réaction Rapide)

Pr/Ecurie Zingaro - El/Ecurie Maulepaire

Ent/J.-P. Gallorini - J/L. Philipperon

Arqana, Deauville, décembre 2010, yearling, 8.000 €, Maulepaire  à Jean-Paul Gallorini

3e BOSSEUR (67) H5

(Coastal Path & Suite)

Pr/Haras de Saint-Voir - El/Haras de Saint-Voir

Ent/G. Cherel - J/K. Nabet

Arqana, Deauville, novembre 2014, cheval à l'entraînement, 160.000 €, Graffard (racheté)

Autre(s) partant(s) dans l'ordre d'arrivée : Martalette, Fracafigura Has, Hippomène, Serienschock.

 Tous couru (7).

(Turf) Très souple. 4'42"12. Écarts : 3 - 2 1/2 - 5.