Breeze up osarus : des motifs de satisfaction dans un marché très sélectif

Autres informations / 03.05.2016

Breeze up osarus : des motifs de satisfaction dans un marché très sélectif

Breeze up Osarus : des motifs de satisfaction dans un marché très sélectif

La breeze up d’Osarus, qui s’est tenue ce mardi à La Teste-de-Buch, proposait un catalogue avec une trentaine de poulains en plus par rapport à l’an dernier. Cette augmentation de l’offre est fortement corrélée à l’évolution des indicateurs : le chiffre d’affaires a logiquement progressé, passant la barre du million d’euros (amiables incluses), mais le taux de vendus (à 63 % amiables incluses), le prix moyen, à 17.725 euros, et le prix médian, à 12.000 euros, ont reculé. La vente a enregistré deux top prices à 60.000 euros, chacun d'entre eux présenté par le haras du Saubouas, alors que de nouvelles têtes sont apparues du côté des acheteurs. Ce fut notamment le cas avec le jeune entraîneur Nicolas Bellanger, acheteur de trois lots pour de récents clients d’origine russe. Au-delà de la stricte analyse des éléments chiffrés qui peuvent amener à s'interroger, Emmanuel Viaud a dressé un bilan plutôt encourageant de cette vente : « Le premier motif de satisfaction, c’est d’avoir passé la barre du million d’euros. À l’inverse, les autres indicateurs sont en repli, mais avec un nombre de 2ans en augmentation, il était difficilement envisageable de maintenir le prix moyen et la médiane. Le taux de vendus reflète aussi la sélectivité du marché. Les physiques des chevaux ont fait la différence, ce qui est souvent le cas, mais c’était particulièrement flagrant aujourd’hui. Les poulains avec un beau modèle et se présentant favorablement lors des canters se sont plutôt bien valorisés. En revanche, c’était beaucoup plus difficile pour ceux qui n’entraient pas dans ces critères. Mais cette vente est aussi là pour donner leur chance à certains chevaux. C’est quelque part la carte de visite d’Osarus et nous ne voulons pas entrer dans un processus de sélection trop exigeant. Cette vente a aussi permis à des professionnels qui avaient totalement arrêté de préparer des poulains pour des breeze up de se remotiver, et de trouver des débouchés. C’est motivant et encourageant pour eux. Nous sommes également satisfaits d’avoir vu de nouveaux visages parmi les acheteurs. Les bons résultats aux courses des chevaux passés par Osarus leur ont donné confiance. »

Le haras du Saubouas consolide sa position de leader

Avec neuf lots vendus pour un total de 336.000 euros, le haras du Saubouas termine en tête des vendeurs, comme l’an dernier, et il est à l’origine de trois des cinq top prices de la journée. Paul Basquin nous a confié : « Je tiens à remercier les équipes d’Osarus pour l’organisation de cette vente, et pour avoir apporté quelques modifications très positives. La piste des canters était notamment beaucoup mieux positionnée pour que les professionnels puissent bien voir les 2ans. Elle était aussi très bonne et les poulains ont bien été mis en valeur. Cette vente reflète bien le marché intérieur actuel. Rien n’est facile, mais pour les poulains qui sortent de l’ordinaire, il existe une demande. Nous avons vu de nouveaux visages parmi les acheteurs et c’est également positif. Je remercie toutes les personnes qui nous ont fait confiance. »