Jet setting, un conte de fées à l’irlandaise

Autres informations / 22.05.2016

Jet setting, un conte de fées à l’irlandaise

INTERNATIONAL

THE CURRAGH (IE), DIMANCHE

TATTERSALLS IRISH 1.000 GUINEAS (Gr1)

Jet Setting, un conte de fées à l’irlandaise

Il s’en est fallu de peu, d’une tête seulement, pour que Minding (Galileo) ne réalise le doublé 1.000 Guinées anglaises - 1.000 Guinées irlandaises (Grs1). Mais à l’issue d’une longue et belle lutte dans les quatre cents derniers mètres, c’est Jet Setting (Fast Company) qui a passé le poteau en tête dans le classique irlandais. Les deux pouliches ont laissé leur plus proche rivale, Now or Never (Bushranger), à dix longueurs !

Jet Setting n’avait pu faire mieux que neuvième à Newmarket, mais elle avait auparavant gagné une préparatoire aux Guinées à Leopardstown. Elle a aussi rencontré l’an dernier La Cressonnière (Le Havre), lors du Prix Hérod (L), et a terminé troisième de cette Listed remportée par la future lauréate de la Poule d’Essai.

Jet Setting a offert un premier Groupe 1 à son jockey, Shane Foley, à son entraîneur, Adrian Keatley, ainsi qu’à son père, Fast Company. Shane Foley a expliqué : « C’est une petite pouliche très courageuse, et le terrain était trop rapide à Newmarket lors des Guinées. J’ai fait la danse de la pluie toute la semaine ! C’est un rêve qui devient réalité. »

Jet Setting avait été supplémentée pour participer à la course. Adrian Keatley avait gagné son premier Groupe il y a un mois, quand Jet Setting avait triomphé dans les 1.000 Guineas Trial Stakes, à Leopardstown. Il avait acheté la pouliche pour seulement 12.000 Gns à la vente de chevaux à l’entraînement de Tattersalls, en octobre dernier. Elle était auparavant entraînée par Richard Hannon. Il n’est installé que depuis 2014. Adrian Keatley a déclaré : « C’est un rêve ! Je suis ravi pour ses propriétaires et toute l’équipe. J’espère que cela va nous aider à progresser et nous éviter d’aller à Ayr tous les lundis ! Je ne sais pas encore quelle sera la suite de son programme. Elle est engagée à Royal Ascot. Quand nous avons su qu’il allait pleuvoir, nous avons décidé de la supplémenter. Elle aime aller devant et avoir ses aises pour galoper. »

Fast Company, le père de la pouliche, n’a couru qu’à 2ans, et a gagné les Acomb Stakes (Gr3). Il fait la monte pour 4.000 £ à Overbury Stud.

Quant à Minding, Aidan O’Brien a révélé que Minding s’était blessée dans les stalles. La pouliche s’est cogné la tête juste avant l’ouverture des boîtes, et s’est blessée au niveau du sinus. Elle devrait cependant être dirigée vers les Oaks d’Epsom.