La fraîcheur a payé pour alex de larredya

Autres informations / 04.05.2016

La fraîcheur a payé pour alex de larredya

AUTEUIL, MERCREDI

GRANDE COURSE DE HAIES DE PRINTEMPS (GR3)

La fraîcheur a payé pour Alex de Larredya

Alex de Larredya (Crillon) court souvent bien frais. Le sauteur de Simon Munir et Isaac Souede en a fait une nouvelle démonstration dans la Grande Course de Haies de Printemps (Gr3), ce mercredi à Auteuil. Absent depuis le 11 février et son succès à Pau dans le Prix Charles William Bartholomew, Alex de Larredya a gagné d’emblée le plus gros handicap sur les haies du calendrier. Il signe sa première victoire de Groupe, catégorie dans laquelle il s’était bien défendu en se classant deuxième du Grand Steeple-Chase d’Enghien (Gr2). Car Alex de Larredya est un cheval polyvalent, qui va devoir désormais revenir dans les Groupes.

Ce mercredi, il a dû batailler pour l’emporter. Attentiste au centre du peloton, il s’est rapproché entre les deux dernières haies. Sur le plat, il s’est faufilé pour trouver le passage et s’est lancé à la poursuite de Tzar de Noël (Tzar Rodney) qu’il a dominé aux abords du poteau. Alex de Larredya rendait quatre kilos à Tzar de Noël, qui est un cheval d’avenir, ce qui rehausse sa performance.

Autre concurrent inexpérimenté au départ de ce Gr3, Virtuose (Poliglote) a longtemps évolué à l’arrière-garde, avant de faire illusion pour la victoire entre les deux dernières haies. Il s’est finalement classé troisième.

François Nicolle, entraîneur du gagnant, nous a déclaré : « Alex de Larredya court bien frais. Il a été très bon dans le parcours, fluide dans ses sauts, et son jockey l’a bien monté. Cet hiver, à Pau, cela ne s’était pas passé comme je l’avais prévu. Nous voulions courir le Grand Prix, mais il était moins bien. Nous lui avons laissé du temps. Maintenant, nous allons réfléchir à la suite de son programme. Il est possible qu’il aille chatouiller les bons avant d’aller en steeple à l’automne. »

 

Pavé vidéo

 

Tzar de Noël, bon deuxième malgré son inexpérience. Placé dans la seconde moitié du peloton, Tzar de Noël a gagné de nombreux rangs pour prendre la tête au dernier passage en face. Il a déroulé devant, à son rythme, et a fait illusion pour la victoire. Légèrement fautif à la dernière haie, il a tenu bon, jusqu’à ce qu’Alex de Larredya lui porte l’estocade finale. Son entraîneur, Fabrice Foucher, nous a dit : « Tzar de Noël court bien, mais il en a fait un peu trop en face. À ce moment du parcours, il est passé de dernier à premier en quelques mètres. Il s’est bien défendu, mais c’est rageant d’être battu de peu dans cette course. » Avec l’expérience, Tzar de Noël a les moyens de faire partie des bons hurdlers d’Auteuil, tout comme l’AQPS Virtuose qui a une importante marge de progression.

 

Une famille "Estruval". Élevé par Jean-Luc Laval, Chantal Terrenegre-Laval et Maurice-Alexis Letchimy, Alex de Larredya provient d’une famille "Estruval". Sa mère, Kin d’Estruval (Panoramic), une anglo-arabe, a enlevé huit courses, dont le Prix Thuya à Auteuil. Elle a figuré dans des Groupes et s’est classée cinquième de la Grande Course de Haies de Pau (L). Alex de Larredya est son deuxième lauréat après Royal Kin (Adnaan), gagnant en plat. Kin d’Estruval est une sœur de la bonne Lettre d’Estruval (Vertical Speed), deuxième du Grand Prix des AQPS (A) à Longchamp et vainqueur de seize de ses trente-trois courses.