La plus belle de finsbury square

Autres informations / 17.05.2016

La plus belle de finsbury square

DEAUVILLE, LUNDI

PRIX DE SAINT-GEORGES (GR3)

La plus belle de Finsbury Square

On connaît très bien Finsbury Square (Siyouni) : c’est un cheval qui a des moyens, mais ce n’est pas un grand courageux et cela lui a coûté à plusieurs reprises la victoire. Le représentant de Berend van Dalfsen s’élançait avec le dix sur dix dans les stalles. Christophe Soumillon a placé son partenaire dans le sillage de Gengis (King’s Best), vite sur jambes. Il a patienté jusqu’aux deux cents mètres, où Gengis commençait à craquer, pour lancer Finsbury Square. Le pensionnaire de Fabrice Chappet a bien accéléré et a ensuite résisté de peu – d’une tête – à l’attaque de Son Cesio (Zafeen). Attentiste, Ride Like the Wind (Lope de Vega) a bien conclu pour venir subtiliser d’un nez la troisième place à Mirza (Oasis Dream), bien connu dans nos frontières. Signs of Blessing (Invincible Spirit) est cinquième, à une encolure : il ne s’est pas très bien élancé et s’est ensuite retrouvé enfermé et quelque peu bousculé : venu un peu tôt, il a ensuite plafonné pour finir. François Rohaut a expliqué après la course que cette épreuve était sûrement à oublier, le cheval ayant déjà mal couru à Deauville dans le passé.

Finsbury Square le méritait. « Le cheval le méritait, tout comme l’entraîneur et le propriétaire », nous a lancé Fabrice Chappet. En effet, Finsbury Square n’avait pas encore remporté de victoires black type, même s’il ne s’est jamais classé plus loin que quatrième dans ce type de courses : cinq Listeds pour cinq places, trois tentatives dans les Grs3 pour trois places, et une tentative dans un Gr2 pour une place ! Finsbury Square répond toujours présent… Ou presque, car il a souvent perdu des courses qu’il aurait pu gagner en abdiquant vite. Fabrice Chappet a ajouté : « Nous avons eu quelques moments frustrants avec lui car il ne donne pas toujours son maximum. Et je ne suis pas certain qu’il l’ait fait aujourd’hui mais, cette fois, cela a suffi. » Finsbury Square n’est pas engagé dans les sprints de Royal Ascot. Le Prix du Gros-Chêne (Gr2) s’annonce comme la suite logique.

Son Cesio se retrouve. Avec quelques mètres de plus, Son Cesio se serait certainement imposé dans ce Prix de Saint-Georges, car il regagnait du terrain sur Finsbury Square. Le pensionnaire d’Henri-Alex Pantall avait déçu pour sa rentrée, dans le Prix Servanne (L), où il était quatrième, nettement battu. Il fait à nouveau preuve de ses talents ce lundi. L’entraîneur nous a expliqué : « Le cheval avait connu des petits problèmes en fin d'année 2015. Il est vraiment dans son sport sur 1.000m. Nous ne l'avons pas engagé à Ascot suite à sa quatrième place pour sa rentrée. Nous allons donc étudier la suite de son programme. Ici, sa deuxième place est très bonne, d'autant plus qu'il rendait trois kilos au gagnant. »

Quant aux différents sprinters venus d’outre-Manche, ils ont dans l’ensemble déçu ce lundi. Mirza n’a pas pu sauver l’honneur en échouant au pied du podium, mais le terrain était peut-être un peu trop rapide pour lui. Il reste cependant sur plusieurs performances décevantes.

http://www.jourdegalop.com/documents/link_pdf/FINSBURYSQUARE.pdf

Le meilleur produit de sa mère. Finsbury Square a été élevé par son propriétaire, Berend van Dalfsen. Sa mère, Diamond Square (Dyhim Diamond), est une sœur de King Solomon (Simon du Désert), lauréat du Prix Isonomy (L). Finsbury Square est pour le moment son meilleur produit.

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

De 1.000m à 600m : 23’’68

De 600m à 400m : 10’’75

De 400m à 200m : 11’’34

De 200m à l’arrivée : 11’’93

Temps total : 57’’70