La plus belle victoire de vinga

Autres informations / 06.05.2016

La plus belle victoire de vinga

LE LION-D’ANGERS, JEUDI

ANJOU-LOIRE CHALLENGE (L)

La plus belle victoire de Vinga

Pour sa sixième sortie en cross, l’AQPS Vinga (Voix du Nord) a démontré qu’elle était une jument de grande classe dans cette discipline. Elle a en effet décroché l’Anjou-Loire Challenge (L), ce jeudi au Lion-d’Angers, signant sa plus belle victoire. Vinga a eu un bon parcours tout au long des 7.300m de course. Elle a évolué à proximité des chevaux de tête et son jockey, Félix de Giles, a fait preuve d’un grand sang-froid. Ce n’est que dans le tournant final, après avoir passé une dernière fois les pianos, qu’il a laissé glisser Vinga. Cette dernière s’est rapprochée avec beaucoup de ressources dans le dos de Yoneti (Irish Wells), lequel avait pris le relais de Toutancarmont (Al Namix) à 1.000m du but. Entre les deux derniers obstacles, Vinga est arrivée à hauteur de Yoneti. Sur le plat, tous deux nous ont offert une belle lutte. Et dans les derniers mètres, Vinga s’est imposée courageusement devant Yoneti. Toutancarmont, qui a durci la course de bonne heure, s’est bien défendu, conservant la troisième place après avoir longuement dirigé les débats. Entraîneur de Vinga, Emmanuel Clayeux nous a déclaré : « Notre participation à cette course s’est décidée au dernier moment parce que c’est une jument avec laquelle on naviguait entre les haies, le steeple et le cross. Dans le Grand Cross de Fontainebleau, elle est bonne troisième. Avec Jacques et Andrée Cyprès, nous nous sommes dit : "Pourquoi ne s’adapterait-elle pas au Lion puisqu’elle s’est adaptée à tous les parcours jusqu’à présent ?" Nous venions sur la course sans grosse pression. Finalement, la pression est montée tout au long des 7.300m. Elle a eu un parcours limpide, elle a sauté comme un chat, c’était le scénario idéal. Ce sont des courses qui se gagnent avec de la classe et de la chance. C’est une belle récompense parce que c’est un travail de longue haleine. Nous allons la mettre au repos. Puis, si elle prend bien cette course, elle pourrait aller sur le Grand Cross de Craon et nous pourrions ensuite nous faire plaisir à l’étranger. »

 

Un hommage à une championne. Coéleveur de Vinga qui porte les couleurs de son épouse, Andrée, Jacques Cyprès nous a confié juste après la victoire de son élève : « C’est vraiment LA jument de cross parce qu’elle a sauté à merveille. Elle ne se trompe pas, elle a des yeux au bout des sabots. Félix [de Giles, ndlr] a monté une course sensationnelle. Son nom, Vinga, était celui d’une championne de mes beaux-parents, qui avait gagné le Prix Gaston de Bataille à son époque. Et elle appartient à la même souche. »

 

Satisfaction dans le clan de Yoneti. Yoneti n’en était qu’à sa deuxième sortie en cross dans cet Anjou-Loire Challenge et il a réalisé une grande performance, compte tenu de son manque d’expérience dans la discipline. Il a pris la tête de l'épreuve à Toutancarmont et s’est montré tenace pour échouer de peu. Grégoire Leenders nous a dit : « Nous sommes très contents de la course de Yoneti. Il a été victime de son bon parcours. Mais il confirme qu’il est un bon cheval de Grand Cross. Il préparera le Grand Cross de Craon. »

 

La nièce de Baxter. Coélevée par Jacques Cyprès et Laurent Couétil, Vinga est la fille de Voix du Nord et de La Ménardière (True Brave), une jument inédite. Elle est la petite-fille de Deauville (Quart de Vin), dont les six produits ayant couru se sont tous imposés. Parmi ces produits, on relève les noms de Baxter (Boris de Deauville), vainqueur des Prix Mirror et Durtain (Ls), et de Né à Pron (Blushing Flame), troisième du Prix des Drags (Gr2) et quatrième du Prix La Haye Jousselin (Gr1), entre autres.