Le défi de midweek

Autres informations / 30.04.2016

Le défi de midweek

INTERNATIONAL

NEWMARKET (GB), DIMANCHE

QIPCO 1.000 GUINEAS (GR1)

Le défi de Midweek

Elles sont seize à s’élancer au départ des Qipco 1.000 Guinées (Gr1) de Newmarket. La course a fait le plein, avec une grande favorite, Minding (Galileo), meilleure pouliche européenne de 2ans en 2015. Le terrain est annoncé "bon, souple" à Newmarket pour ce samedi. Des pluies sont prévues dimanche matin : nous pouvons donc nous attendre à une piste similaire dimanche – bonne tirant vers le souple –, ce qui pourrait être déterminant pour certaines concurrentes.

Midweek défie les anglo-irlandaises. Une seule pouliche entraînée en France sera au départ : Midweek (Motivator). La pensionnaire de Christiane Head-Maarek fait le déplacement et elle a une chance. Il n’y a aucun doute sur son aptitude au mile. Pour sa rentrée, elle s’est classée deuxième de Spectre (Siyouni) dans le Prix Imprudence (Gr3). À Maisons-Laffitte, Midweek est allée devant et il est compliqué de s’imposer de bout en bout sur les tracés en ligne droite. De plus, elle s’est un peu déséquilibrée à la fin et il faut souligner que Vincent Cheminaud avait perdu sa cravache, ce qui ne l’a pas aidée dans ces conditions. Midweek n’a échoué que de très peu. Il s’agissait d’une rentrée et elle n’était pas à 100 %. Des progrès sont donc attendus.

Elle a montré des moyens dès ses débuts, en se classant quatrième du Prix des Marettes (F) à Deauville, soit une "ligne" en béton : Antonoe (First Defence) avait survolé l’opposition et, sans son problème de bassin dans le Total Prix Marcel Boussac (Gr1), elle aurait pu prétendre au titre de meilleure pouliche européenne de 2ans. Midweek ne terminait en revanche pas loin de Qemah (Danehill Dancer), impressionnante dans le Prix de la Grotte (Gr3) et qui sera l’une des favorites de la prochaine Poule d’Essai des Pouliches (Gr1).

Enfin, Christiane Head-Maarek connaît par cœur les 1.000 Guinées, épreuve qu’elle a remportée à quatre reprises. Il faut donc lui faire confiance : si elle fait le déplacement, c’est parce qu’elle estime que Midweek a une vraie chance, malgré l’opposition.

Minding et Ballydoyle, les deux pouliches à battre. Coolmore comptera sur trois représentantes dans ces 1.000 Guinées : Minding (Galileo), Ballydoyle (Galileo) et Alice Springs (Galileo). Ryan Moore a logiquement choisi Minding, gagnante des Moyglare Stud Stakes – devant Ballydoyle – et du Fillies’ Mile (Grs1). Minding et Ballydoyle se tiennent de près, mais Minding a un avantage : elle aime les pistes assouplies, tandis que Ballydoyle est plus performante sur piste rapide. C’est d’ailleurs sur un terrain ferme qu’elle avait battu Minding dans les Debutante Stakes (Gr2). Minding est la meilleure chance de Coolmore, même si elle fait une rentrée. Grande favorite, il faudra sortir le grand jeu pour la battre, mais elle n’est pas imbattable.

Si on fonctionne sur le jeu des "lignes", Ballydoyle a théoriquement une meilleure chance que Midweek, car elle a battu Qemah dans le Total Prix Marcel Boussac. C’est une très bonne pouliche mais, sur une piste un peu assouplie, ses chances se réduisent. Sur ses performances à 2ans, sa place est sur le podium, mais Midweek a le droit d’être devant elle.

Ce sera plus compliqué pour Alice Springs, troisième atout de Coolmore. Elle possède des lignes perdantes avec plusieurs pouliches au départ, dont Minding et Ballydoyle, et il est difficile de la voir prendre une revanche, même si elle devrait s’adapter au terrain.

Lumière et Illuminate doivent prouver qu’elles ne sont pas que des 2ans. Le profil de Lumière (Shamardal) et d’Illuminate (Zoffany) est semblable à celui de Tiggy Wiggy (Kodiac), troisième de ces 1.000 Guinées en ayant joué son va-tout l’an passé. Ce sont de vraies petites bombes, avec beaucoup de vitesse. Mais il y a deux doutes les concernant : tout d’abord, il n’est pas écrit qu’elles tiendront les 1.600m sélectifs du Rowley Mile. Ensuite, leurs meilleures performances ont été réalisées sur des pistes rapides. Un terrain tirant vers le souple ne les aidera pas. Jusque là, elles ont plus montré avoir le profil pour une course comme le Commonwealth Cup (Gr1) plutôt que pour les Guinées.

Nathra, Jet Setting et Turret Rocks en embuscade. Ces 1.000 Guinées sont plus ouvertes qu’il n’y paraît. Minding est une solide favorite, mais elle n’est pas imbattable. Avec le terrain, Ballydoyle n’est pas une base sûre. Lumière et Illuminate sont proposées à des cotes très basses en rapport avec les doutes les entourant. Dès lors, il faudra compter sur des pouliches comme Nathra (Iffraaj), Turret Rocks (Fastnet Rock) et Jet Setting (Fast Company).

John Gosden a fait le choix d’aligner Nathra dans les 1.000 Guinées alors qu’il envisageait, après sa victoire dans les Nell Gwyn Stakes (Gr3), de l’envoyer vers la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1). Il faut y voir un signe. Nathra a des moyens et l’avantage d’avoir fait une rentrée, mais elle a déjà été nettement battue par Minding. Une revanche est difficile à imaginer. Cependant, elle a sa place à l’arrivée et plus la piste s’assouplira, meilleures seront ses chances.

Jet Setting a été supplémentée dans ces 1.000 Guinées à la suite de sa victoire dans les 1.000 Guineas Stakes (L) à Leopardstown. Elle a deux courses dans les jambes cette saison, pour deux faciles victoires. C’était cependant en terrain lourd et la piste ne sera probablement pas assez souple. Mais, sur sa forme, elle peut profiter d’une défaillance des pouliches en vue pour prendre une place. Deuxième de Ballydoyle dans le "Marcel Boussac", Turret Rocks (Fastnet Rock) est un point d’interrogation. La pensionnaire de Jim Bolger est un ton en dessous de Ballydoyle ou de Minding et elle n’a jamais couru sur un terrain plus souple que bon. Elle fait une rentrée. Le mile n’est pas un problème. Il est difficile de lui voir une première chance, mais elle n’est pas à rayer pour une petite place.