Le magazine -  les quatre pierres angulaires de meon valley stud

Autres informations / 30.05.2016

Le magazine - les quatre pierres angulaires de meon valley stud

LE MAGAZINE

Les quatre pierres angulaires de Meon Valley Stud

Dimanche à Saint-Cloud, Speedy Boarding (Shamardal), lauréate du Prix Corrida (Gr2), a mis à l’honneur un élevage prestigieux, celui de Meon Valley Stud. Ce dernier a été construit de toutes pièces par Egon Weinfeld à la fin des années 1970, à partir de quatre pouliches achetées yearlings qui sont encore présentes dans les pedigrees des poulinières actuelles du haras.

Photo : Speedy Boarding lors de sa victoire dans le Prix Corrida (Gr2)

Qui était Egon Weinfeld ? Egon Weinfeld, le fondateur de Meon Valley Stud, est décédé en mai 2013, à l’âge de 85 ans. Natif d’Autriche, il avait émigré en Grande-Bretagne enfant pour échapper à la guerre. Il a ensuite fait fortune en créant notamment l’entreprise Helena Springfield, spécialisée en linge de maison haut de gamme. C’est d’ailleurs sous le nom de Helena Springfield Ltd que courent toujours ses chevaux. Actuellement, le fils d’Egon Weinfeld, Mark, est à la tête du haras.

Photo : Egon Weinfeld & Lady Carla

Quatre achats déterminants. Il y a environ quarante ans, Egon Weinfeld, conseillé par Richard Galpin, se met en quête de quatre pouliches pour créer un élevage sur une propriété qu’il vient d’acquérir dans le sud de l’Angleterre, entre Winchester et Southampton. Après avoir épluché les catalogues de Tattersalls, les premiers achats ont lieu en octobre 1977. One in a Million (Rarity) et Odeon (Royal and Regal) sont achetées yearlings, respectivement pour 18.500 et 38.000 guinées. Deux mois plus tard, à la vente de décembre, Reprocolor (Jimmy Reppin) fait son arrivée à Meon Valley Stud moyennant 25.000 guinées. L’année suivante, à la vente de Houghton, Egon Weinfeld achète celle qui sera sa quatrième jument base, Home and Away (Home Guard), pour 60.000 guinées. À l’exception de quelques achats récents, toutes les poulinières actuelles (une petite quarantaine) de Meon Valley Stud descendent de ces quatre juments.

Photo : Colorspin

Reprocolor, le joyau de Meon Valley Stud. Reprocolor est certainement la plus connue des juments base de l’élevage, et la plus prolifique aussi. Elle est morte en 2008, à l’âge de 32ans. En 1979, à l’âge de 3ans, elle a gagné les Oaks Trial Stakes (Gr3) et les Lancashire Oaks (Gr3), et s’est aussi classée troisième des Yorkshire Oaks (Gr1).

Au haras, elle a donné 18 produits. Les plus célèbres sont Bella Colora (Bellypha), gagnante du Prix de l’Opéra (Gr2 à l’époque), Colorspin (High Top), gagnante des Irish Oaks (Gr1), Cézanne (Ajdal), lauréat des Champion Stakes (Gr1) mais qui s’est révélé infertile au haras, et Repeat Warning (Warning), rentrée maiden au haras mais que l’on trouve dans le pedigree de Lyric of Light (Street Cry), gagnante du Fillies’ Mile (Gr1).

Colorspin fut celle qui a le mieux tracé au haras. On lui doit en effet les étalons Opera House (Sadler’s Wells) et Kayf Tara (Sadler’s Wells), mais aussi Zee Zee Top (Zafonic), gagnante du Prix de l’Opéra (Gr1) et mère d’Izzi Top (Pivotal), lauréate des Pretty Polly Stakes et du Prix Jean Romanet (Grs1), et de Jazzi Top (Danehill Dancer), deuxième du dernier Prix de l’Opéra Longines (Gr1).

Opera House s’est classé proche deuxième du Prix Ganay (Gr1) et troisième du Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). Il fut élu meilleur cheval d’âge européen de sa génération. Exporté au Japon, il y a connu un certain succès, produisant quinze lauréats de Stakes. Son meilleur produit, T.M.Opera O, a gagné sept Grs1 au Japon, dont le Japan Cup.

Kayf Tara fut le meilleur stayer de sa génération. Il a remporté l’Ascot Gold Cup (Gr1) et l’Irish St Leger (Gr1) à deux reprises. Au haras, à Overbury Stud, il a été six fois tête de liste des pères de gagnants en obstacle en Grande-Bretagne.

Photo : Izzi Top apre`s sa victoire dans le Prix de Flore, avec Mark Weinfeld et Helena Ellingsen, les enfants d'Egon Weinfeld

Speedy Boarding, une descendente de One in a Million. One in a Million, la quatrième mère de Speedy Boarding, la gagnante du Prix Corrida, devient à 3ans la meilleure pouliche anglaise sous l’entraînement de Henry Cecil. Elle remporte les 1.000 Guinées (Gr1) et les Coronation Stakes (Gr2 à l’époque). Au haras, elle va donner Milligram (Mill Reef), placée sous la responsabilité de Michael Stoute. Milligram est née la même année que Miesque (Nureyev), et cette dernière la devance dans le Prix Marcel Boussac (Gr1), pour leur première rencontre. La deuxième interviendra dans les 1.000 Guinées (Gr1), et là aussi, Miesque domine Milligram. Dans l’équivalent irlandais, c’est Forest Flower qui la bat d’une courte tête. Milligram remporte son premier Groupe à Royal Ascot, à l’occasion des Coronation Stakes (Gr2 à l’époque). C’est dans les Queen Elizabeth II Stakes, fraîchement promus Gr1, qu’elle obtient le Graal, battant Miesque et Sonic Lady. Sa carrière se conclut par une tentative décevante dans le Breeders’ Cup Mile remporté par Miesque. Au haras, elle ne donne pas de gagnant de Groupe, mais ses filles deviennent meilleures reproductrices qu’elle. C’est le cas notamment de Millenium Dash (Nashwan), la mère de Dash to the Top (Montjeu), deuxième des Yorkshire Oaks et troisième du Meon Valley Stud Fillies’ Mile (Grs1), ainsi que de Dash to the Front (Diktat), à qui l’on doit Speedy Boarding. Dash to the Front a gagné au niveau Listed.

Dash to the Front a pouliné d’un mâle de Dansili cette année et elle a été saillie par Golden Horn.

Photo : Zee Zee Top

Odeon et Lady Carla… Odeon n’est pas parvenue à gagner son Groupe, mais elle a accumulé les places à ce niveau : deuxième des Nassau Stakes (Gr2), des Park Hill Stakes (Gr2), du Fillies’ Mile (Gr3), troisième des Sun Chariot Stakes (Gr2), des Musidora Stakes (Gr3), des Princess Royal Stakes (Gr3)…

Au haras, elle n’aura que cinq produits, dont trois gagnants et deux black types, Si Signor et Moviegoer. Shirley Superstar (Shirley Heights), une autre de ses filles, a produit la gagnante des Oaks Lady Carla (Caerleon). Aujourd’hui, cette lignée est représentée au haras par Celestial Girl (Dubai Destination), une petite-fille de Shirley Superstar, dont un mâle par Shamardal a été vendu 450.000 guinées à Tattersalls, en octobre dernier, à John Ferguson.

Home and Away, le haras plutôt que l’hippodrome. Seule Home and Away n’a pas couru, mais elle aussi s’est avérée une reproductrice de premier plan. Via l’une de ses filles, Top of the League (High Top), on lui doit San Sebastian (Niniski), lauréat du Prix du Cadran (Gr1), Chesa Plana (Niniski), placée de Gr1 en Allemagne, ou encore Noushkey (Polish Precedent), deuxième des Oaks (Gr1). Chesa Plana est la mère d’Alkaased (Kingmambo), lauréat du Japan Cup (Gr1) et du Grand Prix de Saint-Cloud. Cette famille est actuellement représentée au haras par Deuce Again (Dubawi), entrée au haras en fin d’année dernière après avoir gagné sa Listed pour John Gosden.

Photo : Jazzi Top lors de son succe`s dans le Prix de la Nonette - sc

Les meilleurs élèves de Meon Valley Stud

- Famille de Reprocolor

Colorspin (Irish Oaks, Gr1)

Opera House (King George & Queen Elizabeth Stakes, Eclipse Stakes, Coronation Stakes, Grs1)

Stagecraft (Prince of Wales’s Stakes, Gr2)

Cézanne (Irish Champion Stakes, Gr1)

Kayf Tara (Gold Cup, Irish St Leger, Grs1)

Necklace (Moyglare Stud Stakes, Gr1)

Zee Zee Top (Prix de l’Opéra, Gr1)

Izzi Top (Prix Jean Romanet, Pretty Polly Stakes, Grs1)

Shirocco Star (2e Oaks d’Epsom & Irish Oaks, Grs1)

Jazzi Top (Prix de la Nonette, Gr2)

 

- Famille de One in a Million

Milligram (Queen Elizabeth II Stakes, Gr1)

One so Wonderful (Juddmonte International Stakes, Gr1)

Kissogram (Sun Chariot Stakes, Gr2)

Speedy Boarding (Prix Corrida, Gr2)

 

- Famille d’Odeon

Lady Carla (Oaks, Gr1)

 

- Famille de Home and Away

San Sebastian (Prix du Cadran, Gr1)

Noushkey (Lancashire Oaks, Gr3)

 

Photo : Opera House, troisie`me de l'"Arc" derrie`re Urban Sea et White Muzzle - sc