Le rebond de matey

Autres informations / 19.05.2016

Le rebond de matey

SAINT-CLOUD, MERCREDI

PRIX NOIR ET OR (D)

Le rebond de Matey

Sixième, puis cinquième lors de ses deux premières sorties en 2016, Matey (Slickly) a retrouvé le chemin du succès à l’occasion du Prix Noir et Or (D). Cadencé à la sortie du tournant final, il s’est montré courageux tout au long de la ligne droite, d’abord pour prendre la mesure de Saint Nom (Turtle Bowl), puis pour repousser l’attaque de Cap Rocat (Siyouni). Matey porte la casaque du propriétaire suisse Peter Baumgartner et est entraîné par Pia Brandt. Tous deux nous ont indiqué après le succès du poulain : « C’est la première fois de l’année où Matey trouvait de bonnes conditions pour s’exprimer. Pour sa rentrée, il a été malchanceux à Chantilly, puis, dans les 2.000 Guinées suisses, le terrain était bien trop lourd pour lui. » Pour la suite du programme de Matey, rien n’est encore défini. Son entourage nous a indiqué qu’il ne restait plus de course intéressante pour le cheval en Suisse, sur 1.600m. Il ne sera pas candidat au Derby local qui se dispute sur 2.400m.

Où l’on reparle du Prix du Haut Gué... Matey avait montré un peu de moyens à l’âge de 2ans. Il avait débuté par une deuxième place à Chantilly, avant de gagner son maiden sur le même hippodrome. Le 27 décembre, il était le favori du Prix du Haut Gué (D), sur la P.S.F. de Deauville. Il y a terminé quatrième, n’étant battu que par Dicton (Lawman), troisième depuis de la Poule d’Essai des Poulains (Gr1), Toliman (Hat Trick), lauréat de Listed, et Black Sea (Dubai Destination), également gagnant de Listed !

Un peu de potentiel chez Cap Rocat. En débutant, Cap Rocat avait galopé détendu à l’arrière-garde, au Lion-d’Angers et il s’était imposé, face à des chevaux ayant déjà couru. Ce poulain muni d’un bonnet s’est montré moins appliqué cette fois. C’est ce qui peut lui coûter le succès. Ce fils de Siyouni possède un brin de qualité. Il doit surtout apprendre à se détendre.

Le frère de Ménardais. Élevé par madame Georges Sandor, Matey est le frère de Menardais (Canyon Creek), gagnant des Prix Tantième et Altipan (Ls), et deuxième du Prix Edmond Blanc (Gr3). Matey est issu de Slickly (haras du Logis) et de Madeleine’s Blush (Rahy), qui n’a jamais couru. Madeleine’s Blush est une fille de Madeleine’s Dream (Theatrical), lauréate de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1). La troisième mère du poulain, L’Attrayante (Tyrant), a aussi remporté la Poule d’Essai des Pouliches et les 1.000 Guinées irlandaises (Grs1).