Le retour passionnant d’ervedya

Autres informations / 01.05.2016

Le retour passionnant d’ervedya

SAINT-CLOUD, DIMANCHE

PRIX DU MUGUET (Gr2)

Le retour passionnant d’Ervedya

Classique à 3ans où elle a été la meilleure pouliche en Europe sur 1.600m, Ervedya (Siyouni) est la grande vedette de ce Prix du Muguet (Gr2). Mais, car il y a bien un "mais", il serait trop simpliste d’affirmer qu’elle va gagner de loin ce Gr2. En effet, sa candidature pose l’interrogation du retour d’une pouliche à 4ans, encore plus pour elle qui a beaucoup donné à 3ans et est entraînée par Jean-Claude Rouget. L’entraîneur palois a parfois pu conserver à l’entraînement des pouliches du calibre d’Ervedya – Avenir Certain, Lily of the Valley, Stacelita, Elusive Wave... – et elles n’ont pas réalisé à 4ans l’année escomptée.

Récemment, dans l’interview qu’il nous a accordée pour sa 6.000e victoire, Jean-Claude Rouget expliquait : « J’ai du mal avec mes vieux chevaux. C’est quelque chose que j’ai remarqué à tous les niveaux. Pas simplement avec les chevaux de niveau classique… Sans doute parce que je les amène au mieux à 3ans. Beaucoup de mes pensionnaires ont couru des sur-valeurs à 3ans et donc, à 4ans, ils ne vont pas de nouveau courir des sur-valeurs.

Ervedya a été conservée à l’entraînement à 4ans, parce que nous l’avons jugée physiquement et mentalement intacte. Il y a un beau programme pour les juments sur son créneau de distance. Mais elle, elle a un double handicap par rapport aux pouliches que vous me citez en exemple. Elle a aussi fait une vraie carrière à 2ans, en ayant débuté tôt et en ayant couru le "Morny" et le "Marcel Boussac". »

Conclusion : le retour d’Ervedya est un vrai événement qu’il faut savoir appréhender avec toute la prudence nécessaire. À elle de jouer sur la piste pour lever toutes ces interrogations.