Almanzor, un premier classique pour la première génération de wootton bassett

Autres informations / 06.06.2016

Almanzor, un premier classique pour la première génération de wootton bassett

Almanzor, un premier classique pour la première génération de Wootton Bassett

Le dernier lauréat du Prix du Jockey Club élevé par le haras d’Etreham était Anabaa Blue (Anabaa), gagnant du classique en 2001. Almanzor ajoute une autre dimension à cette victoire, puisqu’il est issu de la première production de Wootton Bassett, étalon à Etreham. Nicolas de Chambure nous a expliqué comment il avait choisi ce cheval : « Wootton Bassett présentait un courant de sang très intéressant, puisque petit-fils de Zafonic, donc descendant de Mr. Prospector. Il n’y en avait plus beaucoup en France… En course, c’était un très bon 2ans, très dur, qui est d’ailleurs resté invaincu à cet âge, concluant son année par un succès dans le Prix Jean-Luc Lagardère. Il était entraîné par Richard Fahey, qui aime exploiter ses chevaux à 2ans. Wootton Bassett n’était sûrement pas un pur 2ans, et c’est pour cette raison que son année de 3ans était moins bonne… »

Wootton Bassett a commencé la monte à 6.000 euros, tarif auquel il fonctionne toujours cette année, après avoir été un peu baissé les trois années suivantes. « Avoir un gagnant classique dès sa première production, c’est quelque chose de rare et d’évidemment très prometteur. Les entraîneurs me disent qu’il produit des chevaux avec un très bon tempérament, comme Almanzor, de vrais chevaux de course », ajoute Nicolas de Chambure.

La mère d’Almanzor, Darkova (Maria’s Mon), a été élevée par la Princesse Zahra Aga Khan. Nicolas de Chambure l’a achetée pour seulement 16.000 euros aux ventes d’élevage Arqana, en décembre 2011. Il nous a expliqué : « Nous cherchions des juments pour soutenir le cheval, et elle a fait partie de nos achats réalisés dans cet objectif. C’était une belle jument, avec un pedigree qui nous semblait bien convenir au croisement à venir. » Darkova est en effet issue de la meilleure famille de la Princesse Zahra Aga Khan, celle qui lui a donné notamment Darjina (Zamindar), triple lauréate de Grs1. Restée inédite en compétition, Darkova est une fille de Darkara (Halling), lauréate du Prix des Tourelles (L), et sœur de la mère de Darjina. C’est également la souche de Darsi, gagnant du Prix du Jockey Club en 2006. Concernant Almanzor, Nicolas de Chambure se souvient : « C’était un très beau yearling, et Jean-Claude Rouget l’avait acheté 100.000 euros en août à Deauville, ce qui était déjà merveilleux pour un poulain issu de la première production de son père. Il a aussi acheté sa propre sœur pour la même équipe, l’année suivante, à la vente v.2. La jument a un yearling mâle de Falco, un foal de Wootton Bassett et elle est pleine de Le Havre. »

La famille de Darjina. Élevé par le haras d’Etreham, Almanzor a été vendu 100.000 euros à Jean-Claude Rouget, aux ventes d’août d’Arqana. Il est le fils de Wootton Bassett et de Darkova (Maria’s Mon), restée inédite. Darkova est une fille de Darkara (Halling), gagnante du Prix des Tourelles (L), et la sœur de Darinska (Zilzal), troisième du Prix de Royaumont (Gr3). Darinska est la génitrice de la championne Darjina (Zamindar), lauréate de la Poule d’Essai des Pouliches, du Prix d’Astarté et du Prix du Moulin de Longchamp (Grs1). Il s’agit de la famille de Darsi, vainqueur du Prix du Jockey Club (Gr1) 2006.