Bien plus qu’une consolante

Autres informations / 12.06.2016

Bien plus qu’une consolante

AUTEUIL, DIMANCHE

PRIX DES DRAGS (GR2)

Bien plus qu’une consolante

Storm of Saintly (Saint des Saints) a toujours été un guerrier et il le prouve, si besoin en était encore, en remportant le Prix des Drags (Gr2). Pour le représentant de Jeannot Andt, cette victoire a bien plus de goût qu’une simple consolante. Storm of Saintly revient de très loin. Il réalisait déjà une grande performance en se classant deuxième du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) et cette victoire dans ce Prix des Drags est plus que méritée.

Storm of Saintly a tout d’abord patienté à l’arrière-garde, avant de se rapprocher au second passage en face. Sur le plat, il n’a laissé aucune chance à ses adversaires, montrant sa fameuse pointe de vitesse et s’imposant par cinq longueurs et demie. Pindare (Ballingarry), après avoir attendu, a bien conclu pour prendre la deuxième place, sans rien pouvoir faire contre le représentant de Guillaume Macaire. Djagble (Astarabad) a commis une énorme faute au saut de la dernière difficulté, manquant de tomber. Cela lui coûte certainement la deuxième place, car il conclut troisième à une encolure de Pindare, ayant dû se relancer. L’un des animateurs, Amirande (Ballingarry) conserve la quatrième place. Il y a eu quelques problèmes de trafic au saut de la rivière des tribunes : Vieux Morvan (Voix du Nord) a quasiment pilé à cet endroit, gênant par contrecoup Karelcytic (High Rock), dont le jockey n’a pu éviter la chute, ainsi que Victoire des Borde (Antarctique), mise hors course, et arrêtée peu de temps après.

Storm of Saintly encore plus percutant. Storm of Saintly s’est baladé dans ce Prix des Drags. Le fait qu’il s’impose par cinq longueurs et demie n’est pas anodin, et témoigne de la facilité avec laquelle il remporte ce Gr2. En effet, Storm of Saintly est plutôt un ajusteur et il est rare de le voir s’imposer avec autant de marge. De fait, en vingt-cinq sorties, il ne s’était qu’à trois reprises imposé avec une marge supérieure (six longueurs) : à 3ans dans le Prix Kargal, à 5ans dans le Prix La Périchole (Gr3) et dans la Grande Course de Haies de Fontainebleau 2015, où il était clairement au-dessus du lot…

Selon Guillaume Macaire, la deuxième place de Storm of Saintly derrière So French (Poliglote) dans le Grand Steeple-Chase de Paris lui a fait du bien. L’entraîneur nous a expliqué : « Cela fait toujours plaisir quand les bons chevaux gagnent. La dernière fois, il n’était pas loin du compte : être deuxième du Grand Steeple, ce n’est pas honteux… C’était la seule fois où il n’avait pas gagné cette année, et il n’avait pas été battu par un mauvais cheval non plus ! Le terrain aujourd’hui était moins lourd que lors du Grand Steeple et c’est mieux pour lui. Il n’avait pas été défraîchi par cette course, la preuve aujourd’hui. Je pense aussi qu’il avait un peu de marge, parce que, lors de toutes les courses précédentes, il avait eu des courses faciles. Dans le Grand Steeple, il a dû lutter et cela l’a boosté. »

Jeannot Andt, un propriétaire heureux. Jeannot Andt était présent pour soutenir son représentant. Le propriétaire était déjà ému aux larmes par la deuxième place de Storm of Saintly dans le Grand Steeple-Chase de Paris et cette victoire dans le Prix des Drags était encore un grand moment pour lui. Il nous a déclaré : « Je suis content. Pour moi, sa deuxième place dans le Grand Steeple-Chase de Paris est une victoire. Il revient de loin et je ne pensais jamais qu’il allait retrouver ce niveau-là. Aujourd’hui, il ne fait que confirmer et avec la manière. C’est la première fois qu’il portait autant de poids, je suis ravi. C’est aussi prometteur en vue de l’automne si tout se passe bien. Il faut croiser les doigts, car récemment, il y a eu beaucoup de chevaux qui ont eu des soucis et c’est toujours regrettable. Ce sont des courses dures, qui les marquent. Le fait d’être arrêté pendant un temps peut être un mal pour un bien. Tout cela, ce n’est que du bonus et nous sommes ravis. »

Pindare, encore présent. Véritable métronome, Pindare avait fourni une excellente performance en concluant cinquième du Grand Steeple-Chase de Paris. Le cheval a répété avec cette deuxième place dans le Prix des Drags et confirme qu’il a sa place parmi les meilleurs steeple-chasers, même s’il est un ton en dessous de chevaux comme So French ou Storm of Saintly. Il lui faudra poursuivre sa route parmi l’élite, étant barré dans les handicaps. Jean-Paul Gallorini, son entraîneur, nous a expliqué : « Pindare fait encore une très bonne course. Il donne toujours le meilleur de lui-même. »

Djagble, à suivre à l’automne. Le 5ans Djagble court très bien dans ce Prix des Drags pour prendre la troisième place, même si son entourage peut avoir de gros regrets après sa faute au dernier obstacle. Mais Djagble trouvait un bel engagement dans cette course – portant sept kilos de moins que Storm of Saintly par exemple – et sa course est prometteuse en vue de l’automne. Jehan Bertran de Balanda, son entraîneur, nous a expliqué : « Djagble est un bon cheval que nous avons préservé. Il n'a que 5ans et fait une bonne performance. Il va bien vieillir. Son jockey a monté une belle course, même s'il a un peu paniqué lorsqu'il a perdu sa cravache. À 3ans, il avait gagné en bon cheval. Les conditions de courses de ce Gr2 sont un avantage, car elles permettent d'y aller progressivement avec les 5ans. »

http://www.jourdegalop.com/documents/link_pdf/STORMOFSAINTLY.pdf

Né sur les terres de Saônois. Storm of Saintly a été élevé par son propriétaire-éleveur, Jeannot Andt. Il est né de Saint des Saints et de The Storm (Garde Royale), une jument d’Olivier Corbière, l’éleveur de Saônois (Chichicastenango), du haras de Nonant-le-Pin, qui a été vendue à Jeannot Andt. The Storm a très bien gagné sa vie en plat, remportant neuf courses. Au haras, elle a produit quatre gagnants et le meilleur est bien sûr Storm of Saintly. En 2014, elle a donné le jour à Storm del Santo (Saint des Saints). Deuxième mère de Storm of Saintly, Santa Ana Wind (Empery) a gagné en haies et en steeple. Quatre de ses cinq produits vus en piste se sont imposés.