Caravaggio, seul et contre tous

Autres informations / 15.06.2016

Caravaggio, seul et contre tous

ROYAL ASCOT (GB), MARDI

COVENTRY STAKES (GR2)

Caravaggio, seul et contre tous

Nous ne sommes qu’à la mi-juin, mais il ne faut chercher plus loin le meilleur 2ans européen. Il s’appelle Caravaggio (Scat Daddy), est invaincu en trois sorties, appartient à Coolmore et est entraîné par Aidan O’Brien. Mardi, il a été impressionnant dans les Coventry Stakes (Gr2). Bien que positionné dans le plus lent des deux pelotons, il s’en est extirpé facilement et s’en est allé gagner, seul, nettement…

Comme c’est souvent le cas dès qu’un cheval fait impression dans les Coventry Stakes, Caravaggio a d’ores et déjà été propulsé favori des prochaines 2.000 Guinées de Newmarket (Gr1) qui auront lieu en mai 2017. Certains bookmakers l’offrent à seulement 4/1. Il est vrai qu’Aidan O’Brien remporte rarement les Coventry Stakes avec le cheval d’un jour ; c’est la huitième fois qu’il gagne cette épreuve, déjà accrochée avec des chevaux comme Power ou Henrythenavigator.

Son entourage a finalement fait le bon choix. Les Coventry Stakes se disputent sur 1.200m et, deux jours plus tard, se tiennent les Norfolk Stakes (Gr2), à Royal Ascot également, mais sur 1.000m. Aidan O’Brien a avoué avoir longtemps hésité entre ces deux courses en raison du terrain très souple : « J’avais vraiment peur d’avoir laissé Caravaggio dans la mauvaise course et je pensais qu’il aurait été mieux sur les 1.000m. C’est un cheval avec beaucoup de vitesse et je n’étais pas certain qu’il puisse tenir 1.200m dans ces conditions. Caravaggio est un cheval qui est détendu dans un parcours et c’est une vraie chance. En le voyant si bien faire sur 1.200m, sans relâcher son effort, je pense qu’il sera capable à l’avenir de tenir la distance de 1.600m. Nous avons toujours beaucoup aimé Caravaggio et il pourrait désormais disputer une épreuve comme les Phoenix Stakes Gr1). »

Caravaggio a apporté à Aidan O’Brien une quarante-neuvième victoire à Royal Ascot.

Un troisième gagnant à Royal Ascot pour Scat Daddy. Caravaggio est un fils de l’étalon de Coolmore Scat Daddy, qui officie dans le Kentucky (États-Unis). Fils de Johanneburg, Scat Daddy a couru aux États-Unis, y remportant notamment les Champagne Stakes (Gr1) à 2ans. Ses produits réussissent bien en Europe, notamment à Royal Ascot, puisque Caravaggio est le troisième gagnant de Groupe en trois ans pour Scat Daddy lors ce meeting. Le lauréat des Coventry Stakes 2016 fait suite à Acapulco (Queen Mary Stakes 2015, Gr2) et à No Nay Never (Norfolk Stakes 2014, Gr2).

Malgré ses origines qui chantent l’Amérique, Caravaggio a déjà montré par deux fois qu’il était capable d’être performant en terrain très souple.

http://www.jourdegalop.com/documents/link_pdf/CARAVAGGIO.pdf

Le frère utérin de My Jen. Caravaggio a été élevé par Windmill Manor Farms aux États-Unis. Sa mère, Mekko Hokte (Holy Bull), a gagné trois courses avant de produire My Jen (Fusaichi Pegasus), lauréate de Gr2 sur le dirt à Belmont Park et non placée dans le Breeders' Cup Filly and Mare Sprint (Gr1).

La troisième mère de Caravaggio est placée de Gr2 outre-Atlantique. C’est la famille de Bien Bien (Manila), meilleur cheval d’âge de l’année 1994 aux États-Unis.