Cinq kilos, un nez

Autres informations / 27.06.2016

Cinq kilos, un nez

AUTEUIL, LUNDI

PRIX DAWN RUN (L)

Cinq kilos, un nez

Kada Rique (Enrique) trouvait un bon engagement dans ce Prix Dawn Run (L), où elle ne portait que 65 kilos, et elle a su en profiter. La représentante de Marc-Élie Uzan est venue prendre un nez gagnant à Shelford (Galileo) sur le poteau. Ce dernier s’est montré très courageux, mais il portait cinq kilos de plus que Kada Rique et cela a certainement joué à la fin. Rock the Race (Whipper) a fini fort pour prendre la troisième place, à une longueur des deux premiers.

Kada Rique rassure son entourage. Kada Rique n’est pas n’importe qui : gagnante du Prix d’Iéna et du Prix de Chambly (Ls) à 3ans, elle a rarement déçu son entourage durant toute sa carrière en obstacle : sa plus "mauvaise" performance dans la discipline est sa quatrième place acquise en dernier lieu dans le Prix d’Arles (L), à plus de vingt longueurs de Comas Sola (Lord du Sud). Son propriétaire, Marc-Élie Uzan, a d’ailleurs expliqué à ce sujet : « Elle a remis les pendules à l'heure. En dernier lieu, nous étions inquiets en arrivant aux courses. Elle était en chaleur et elle a fini déferrée : la totale pour ne pas faire une bonne course. En plus, c'était compliqué avec les chevaux d'âge. »

C’est donc sur une bonne note que Kada Rique conclut le printemps. La jument va désormais prendre des vacances avant de revenir à Auteuil pour l’automne. Marc-Élie Uzan a précisé : « C'est une bonne jument, elle le prouve aujourd'hui. Elle va partir en vacances et faire de la piscine. Elle reviendra en septembre, mais nous n'avons pas de courses en tête. »

Shelford reviendra. Shelford se présentait au départ en étant invaincu en deux sorties en France, mais à Enghien. L’anglais découvrait Auteuil ce lundi et il s’y est bien comporté, même s’il a fait un peu peur à son retour aux balances en se montrant très fatigué et titubant. Dan Skelton, son entraîneur, nous a expliqué : « Il est toujours très fatigué après ses courses, il avait fait cela à Enghien. Il n’a pas été très heureux aujourd’hui car il s’est fait rattraper par une concurrente portant cinq kilos de moins que lui, donc c’est un peu frustrant. »

Shelford reviendra en tout cas en France, et pourquoi pas dès le mois d’août. Il avait un temps été pressenti pour le Prix La Barka (Gr2), mais il trouvait finalement une tâche plus facile dans ce Prix Dawn Run. L’entraîneur a ajouté : « Nous reviendrons peut-être au mois d’août pour la Grande Course de Haies de Clairefontaine (L hdc) : il devra porter du poids, mais il a de la qualité. Je pensais lui faire courir le Prix La Barka, mais j’avais finalement Al Ferof (Dom Alco) pour cette course. Cela n’a pas marché pour lui et aucun cheval n’était suffisamment bon pour battre Un de Sceaux (Denham Red) ce jour-là, donc c’est finalement une bonne chose que d’avoir fait l’impasse sur ce Gr2 avec Shelford. Il reviendra en France. »

Une fille de Kadabelle. Élevée par Marc-Élie Uzan et Frédéric Lavoinne, Kada Rique est une fille d’Enrique et de Kadabelle (Kadalko), lauréate du Prix Orcada (Gr3) 2005, déjà sous les couleurs de Marc-Élie Uzan. Elle était entraînée par Sylvie Audon. Au haras, Kadabelle a donné trois produits : Charbelle (Poliglote), lauréate de deux courses, Black et White (Turgeon), vainqueur d’une épreuve, et Kada Rique. Tous se sont imposés mais Kada Rique est de loin son meilleur produit. Kada Rique appartient à la souche de Vision d’État. En effet, sa troisième mère, Uberaba (Garde Royale), est la génitrice du vainqueur du Prix du Jockey Club (Gr1) 2008.