Cloth of stars, ce peut être pour toi

Autres informations / 03.06.2016

Cloth of stars, ce peut être pour toi

SPÉCIAL EPSOM

EPSOM (GB), SAMEDI

INVESTEC DERBY (GR1)

Cloth of Stars, ce peut être pour toi

Ne cherchez pas de Sea the Stars (Cape Cross), d’Authorized (Montjeu), de Golden Horn (Cape Cross), d’Australia (Galileo) ou de Camelot (Montjeu) dans ce Derby d’Epsom 2016 (Gr1). La course a réuni seize partants et s’annonce très ouverte sans, sur le papier, de poulain faisant figure de cheval à battre à la suite des différentes préparatoires. Ce Derby 2016 se rapproche plutôt de l’édition remportée par Ruler of the World (Galileo), où la plupart des concurrents s’alignent au départ avec une chance plus ou moins égale. Cloth of Stars (Sea the Stars), pensionnaire d’André Fabre et représentant de Godolphin, a une vraie carte à jouer ce samedi à Epsom Downs.

Plusieurs atouts pour Cloth of Stars. Cloth of Stars fait partie des trois poulains qui se présentent invaincus en 2016 au départ de ce Derby d’Epsom, avec US Army Ranger (Galileo) et Harzand (Sea the Stars). Le pensionnaire d’André Fabre a remporté le Prix La Force (Gr3) puis le Prix Greffulhe (Gr2), disputés respectivement en terrain lourd et en bon terrain. Quel que soit l’état de la piste ce samedi à Epsom, il s’adaptera. Précisons qu’elle a été mesurée "bon-souple", souple par endroits ce vendredi matin. Cloth of Stars a laissé une bonne impression en dernier lieu à Saint-Cloud, finissant bien pour s’imposer par deux longueurs et demie. Le fait le plus encourageant est qu’il s’est montré détendu, lui qui a tendance à tirer. Avec seize partants, ce Derby d’Epsom aura du rythme et Cloth of Stars devrait réussir à se détendre. Il s’élancera à l’extérieur avec le 14, mais il se retrouve entre les deux favoris de la course, US Army Ranger (Galileo) et Wings of Desire (Pivotal). Cloth of Stars détient une vraie chance ce samedi. Il a découvert le tracé d’Epsom lors du Breakfast with the Stars, et il peut offrir un second Derby à André Fabre après Pour Moi (Montjeu).

Wings of Desire, dans les traces de Golden Horn. Wings of Desire suit un parcours assez similaire à celui de Golden Horn l’an dernier. Entraîné par John Gosden, il n’avait pas été engagé dans le Derby et a gagné son ticket pour le Gr1 d’Epsom en remportant les Dante Stakes (Gr2). Il a été supplémenté pour courir ce samedi et sera piloté par Frankie Dettori. Pour l’instant, la comparaison s’arrête là. Wings of Desire n’a pas laissé la même impression dans les "Dante" que Golden Horn, traçant une fin de course correcte sans déposer ses adversaires. C’est une chance, mais il n’est pas imbattable.

US Army Ranger, le profil de Ruler of the World. US Army Ranger s’annonce comme le meilleur atout de Coolmore dans ce Derby d’Epsom. Il présente un profil calqué sur celui de Ruler of the World, qui remporta le Derby en 2013. Comme lui, il a commencé, au début du mois d’avril de ses 3ans, par une victoire dans un maiden au Curragh. Il a ensuite été aligné directement dans le Chester Vase (Gr3), qu’il a remporté. La différence est que Ruler of the World avait remporté ce Gr3 par six longueurs, alors que US Army Ranger s’est imposé d’une encolure devant son camarade d’entraînement Port Douglas (Galileo). Il faut cependant noter que ces deux poulains avaient laissé leur plus proche adversaire à sept longueurs et que la piste de Chester n’encourage pas aux grandes démonstrations. Elle est en revanche une bonne école pour Epsom et pour apprendre aux chevaux à tourner. On rétorquera aussi que US Army Ranger a battu Port Douglas, car Seamie Heffernan n’a pas tant sollicité son partenaire que cela dans les derniers mètres de course. C’est peut-être vrai, mais US Army Ranger reste une des bases de ce Derby d’Epsom et a eu une bonne leçon à Chester.

Le reste du team Ballydoyle. Aidan O’Brien a en tout cinq partants dans ce Derby d’Epsom. S’il fallait en opposer un à US Army Ranger, ce serait Port Douglas sur sa deuxième place du Chester Vase. Gagnant des Juddmonte Beresford Stakes (Gr2) à 2ans, Port Douglas a certainement quelques moyens, mais il n’a pas montré faire partie des meilleurs de sa génération. Il a eu une vraie course à Chester pour sa rentrée, ayant mené et donné du rythme à l’épreuve. Mais il tient et devrait s’adapter à Epsom. Pour une place, il n’est pas à rayer, surtout si la piste s’assèche.

Deuxième battu de peu par Wings of Desire dans les Dante Stakes, Deauville (Galileo) avait trouvé le temps un peu long à la fin. Il faisait cependant une rentrée et a le droit d’avoir progressé. Le poulain reste difficile à envisager pour la victoire. Idaho (Galileo) et Shogun (Fastnet Rock) représentent la ligne des Derrinstown Stud Derby Trial Stakes (G3) de Moonlight Magic (Cape Cross). Idaho était la meilleure impression des deux, finissant bien pour prendre la troisième place dans les dernières foulées, étant encore assez loin à l’entrée de la ligne droite. Shogun, lui, avait économisé plus de terrain en venant au milieu du paquet. Il a ensuite été raccourci pour les 2.000 Guinées d’Irlande (Gr1) et revient sur plus long à quinze jours d’écart. Ce n’est pas une préparation idéale et, sauf énorme surprise, difficile de le voir marcher dans les traces de sa propre sœur, Qualify (Fastnet Rock), qui a remporté les Oaks d’Epsom (Gr1) l’an dernier en évitant les coups… De plus, si la piste reste souple, ce ne sera pas pour l’aider.

Et si c’était pour Sea the Stars ? En tant qu’étalon, Sea the Stars n’a pas encore remporté le Derby d’Epsom. Il a trois produits au départ ce samedi, dont deux avec une vraie chance. Il y a donc Cloth of Stars, mais aussi Harzand et Across the Stars (Sea the Stars). Harzand reste sur deux faciles succès, en terrain lourd, pour ses deux sorties en 2016. Il a déposé ses adversaires dans un maiden avant de battre Idaho de belle manière dans les Ballysax Stakes (Gr3). Sa seule sortie en bon terrain est une cinquième place, à 2ans, pour ses débuts, à Gowran Park. Cela ne suffit pas à affirmer qu’il n’est qu’un cheval de terrain lourd, mais il est certain que si la piste restait assouplie, ce ne serait pas un problème pour ce représentant de Son Altesse l’Aga Khan entraîné par Dermot Weld. Son entourage craignait une piste rapide et ce ne devrait pas être le cas.

Across the Stars est, lui, un outsider, mais ce n’est pas une non-chance. Il a été malheureux en dernier lieu lorsqu’il s’est classé troisième du Derby Trial Stakes (L) d’Humphrey Bogart (Tagula). Il a certainement des moyens et tiendra les 2.400m. Dans cette édition ouverte, il n’est pas à rayer. On peut même le préférer à Humphrey Bogart, qui aura cependant comme atout d’avoir déjà couru à Epsom, se classant deuxième pas loin de So Mi Dar (Dubawi) – la grande absente des Oaks – dans l’Investec Derby Trial.

Moonlight Magic, ou l’ombre d’Urban Sea. Représentant de Godolphin, Moonlight Magic a remporté son ticket pour le Derby le même jour que Cloth of Stars, mais à Leopardstown où il battait Shogun et Idaho. Moonlight Magic s’était imposé en bon poulain et se présente avec une chance régulière. Il ne faudrait cependant pas que la piste soit trop souple. Il a en tout cas le Derby d’Epsom dans le sang, étant un fils de Melikah (Lammatara), elle-même fille d’Urban Sea (Miswaki), mère de Galileo (Sadler’s Wells) et de Sea the Stars (Cape Cross), deux gagnants de Derby d’Epsom.

Interrogations pour Massaat et Ulysses. Massaat (Teofilo) et Ulysses (Galileo) sont deux concurrents en vue. Le premier, entraîné par Owen Burrows, reste sur sa deuxième place dans les 2.000 Guinées de Newmarket (Gr1). Son aptitude aux 2.400m est une inconnue et il est très difficile à juger dans ce lot. Ulysses, second pensionnaire de Sir Michael Stoute au départ, reste quant à lui sur une victoire dans un maiden où il a déposé ses adversaires en s’imposant par huit longueurs. Il a très certainement des moyens, mais franchit plusieurs paliers d’un coup. Il est à noter que, pour sa rentrée, il avait été battu par un certain Imperial Aviator (Paco Boy), supplémenté dans le Prix du Jockey Club (Gr1). La performance d’Ulysses sera donc à surveiller pour mieux cerner Imperial Aviator. Son entourage est très confiant et il peut créer une petite surprise.