De footpad à poliglote… des chevaux de chasse aux avions de chasse !

Autres informations / 30.06.2016

De footpad à poliglote… des chevaux de chasse aux avions de chasse !

AUX ORIGINES DE FOOTPAD ET POLIGLOTE

De Footpad à Poliglote… des chevaux de chasse aux avions de chasse !

Par Adrien Cugnasse, journaliste à Jour de Galop

Gagnant de timber race aux États-Unis, lauréat classique en plat, double gagnant de Gr1 sur les haies : autant de profils différents mais une seule origine, celle d’Anne de Bretagne.

Photo : Footpad au premier plan, face à Device. Le premier est issu d’Anne de Bretagne par la voie femelle. Le premier par la voie mâle.

Le premier semestre s’est terminé ce lundi sur la butte Mortemart. Les quatre Grs1 de cette période ont été remportés par So French (Poliglote), Ptit Zig (Great Pretender), Punch Nantais (Puit d’Or) et Footpad (Creachadoir). Ces quatre pur-sang, dont trois sont nés en Mayenne, présentent plusieurs points communs généalogiques. Footpad est issu de la famille d’Anne de Bretagne, comme Poliglote, le père de So French. Depuis huit générations, cette souche génère des étalons et des galopeurs qui réussissent en obstacle, alors qu’ils n’ont pas été conçus dans cet objectif.

Photo : Le tweet de Ivan Dowling à Ruby Walsh

Un élève de Wertheimer & Frère dans les Timber Races. Ivan Dowling, qui entraîne des chevaux d’obstacle aux États-Unis, a posté un message à l’attention de Ruby Walsh sur Twitter il y a quelques mois. Son message dit ceci : « Ruby Walsh, tu ne te souviens pas de lui ? C’est Organisateur… qui chasse avec les chiens aujourd’hui. » Organisateur (Highest Honor) est lui aussi un descendant d’Anne de Bretagne. Cet élève de Wertheimer & Frère a débuté sa carrière en plat en France. Sous la férule de Carlos Laffon-Parias, il a décroché une victoire et dix places. Culminant à 38 de valeur, ses propriétaires l’ont présenté à la vente d’été de l’agence Arqana où il a été acquis pour 40.000 euros par Highflyer Bloodstock (Anthony Bromley). En 2010, il a décroché trois victoires sur les haies britanniques. Exporté aux États-Unis, il s’est classé deuxième du Grand National Hurdle (Gr1) à Far Hills. Depuis, entre deux parties de chasse à courre, il prend part avec succès à des timber races. Dans ces épreuves du Sud des États-Unis, on franchit au train de course des obstacles en bois de 1,30 m qu’il faut respecter ! Pour voir le Maryland Hunt Cup, la plus célèbre des Timber Races, cliquer ici

  https://vimeo.com/164891259#t=235s

 

Une histoire de chevaux de chasse. Dans le microcosme hippique, le terme "cheval de chasse" est teinté d’une certaine dérision. Il désigne des chevaux capables de sauter et de galoper sur de longues distances, ce qui correspond à ce qu’on recherche pour aller à Auteuil. Au sens littéral, un "cheval de chasse" correspond à un sujet utilisé pour la chasse à courre. Et dans un certain nombre de cas, comme celui de la descendance d’Anne de Bretagne, le sens littéral et figuré peuvent se rejoindre.

Au début des années 1970, le docteur Michel Herbeau cherche une jument pour la chasse à courre. Il achète dans un club hippique une pur-sang grise au modèle imposant, Hornada (Pen Mane). Par son père, Pen Mane, qui s’était classé deuxième de la Poule d’Essai des Poulains, elle descend d’Anne de Bretagne (Teddy). Hornada, acquise par hasard en Sologne, a légué une aptitude au saut exceptionnelle. Elle est à l’origine de gagnants à très haut niveau en concours hippique, comme Kenzo de Presle, Kho de Presle, Nikel de Presle ou Harlow de Presle.

Photo : Kho de Presle fut le meilleur cheval français de C.S.O. en 2008. Elle descend d’Anne de Bretagne.

Le frère de Footpad. Organisateur est né chez Wertheimer & Frère, comme les trois premiers produits de sa mère, Willamina (Sadler’s Wells). Elle a ensuite été achetée 145.000 euros par Robert Collet, en décembre 2007, à Deauville. Au final, elle produit quatre black types, tous en obstacle. Outre Organisateur, elle est à l’origine de Wanaba (Anabaa), troisième du Prix Amadou (Gr2), et Wild Mania (King's Best), troisième du Prix Hopper (L). À ce jour, Footpad est le meilleur d’entre eux. Cet élève de Louise et Camille Collet Vidal a gagné le Spring Juvenile Hurdle (Gr1) et l’édition 2016 du Prix Alain du Breil (Gr1) sous l’entraînement de Willie Mullins. Sur le papier, comme ses premiers frères et sœurs, il ne semble pas avoir été conçu pour l’obstacle. Willamina a été saillie par Saint des Saints en 2016. Les spécialistes de l’obstacle s’accordent volontiers pour dire que chez les 4ans, Footpad est inférieur à Apple’s Jade (Saddler Maker) sa compagne d’entraînement. Si Footpad est issu de la famille d’Anne de Bretagne par la voie femelle, Apple’s Jade l’est par son père, Saddler Maker.

Photo : Louise et Camille Collet Vidal, les éleveurs de Footpad

Saddler Maker, un destin atypique. Selon l’expression consacrée, la vie de Saddler Maker ne fut par un long fleuve tranquille. Bien que de grande naissance, ce représentant de Pierre Coveliers a été un cheval de course modeste, avec trois places en neuf sorties. Au haras, ses débuts furent timides. Il a sailli neuf juments lors de sa première saison. Progressivement, les succès de ses produits, souvent sous l’entraînement de Nicolas Devilder, chez qui il a fait la monte, ont fait remonter sa cote. Son harem s’est étoffé avec les années mais il est malheureusement mort cette année alors qu’il était la nouvelle vedette du haras de Cercy. Avant sa disparition en mai, il avait déjà 133 juments et il lui restait de nombreuses réservations à honorer. Malgré la discrétion de ses premiers pas au haras, Saddler Maker a produit les black types Bristol de Mai, Verdure des Obeaux, Figari Gaugain, Apple’s Leana, Bouvreuil, Alpha des Obeaux, Label des Obeaux et Apple’s Jade, qui est considérée comme la meilleure 4ans d’Europe sur les haies.

Photo : Saddler Maker

Poliglote, contre vents et marées. Quasi-frère de Saddler Maker, et donc descendant comme lui d’Anne de Bretagne, Poliglote est l’étalon de liste des pères de sauteurs en France en 2016. Il l’était déjà en 2015. Cet élève de Wertheimer & Frère est le seul étalon de l’époque contemporaine à avoir à la fois produit un gagnant du Grand Steeple-Chase de Paris (So French) et un lauréat du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Solemia). Chez les sauteurs, il est le père d’une dizaine de lauréats de Gr1, dont Polivalente, Lingo, Prince Oui Oui, Saint du Chenet, Tanaïs du Chenet, Hinterland, Don Poli, Fleur d’Ainay et So French. Malgré un palmarès solide (Criterium de Saint-Cloud, deuxième du Prix du Jockey Club), ses débuts en tant qu’étalon furent difficiles. Franck Champion, du haras d’Etreham, où le cheval est stationné, nous a expliqué : « Au départ cela s’est mal passé. Poliglote arrivait des États-Unis, où il n’avait pas réussi à percer, après sa carrière française. Il est venu chez nous car Marc de Chambure avait de bonnes relations avec la famille Wertheimer et il ressemblait un peu à un de nos anciens étalon, Fabulous Dancer. Il était difficile de vendre ses saillies, car la mode des chevaux de vitesse était déjà là. Et son modèle était un handicap. C’est un petit cheval, avec du blanc, des jarrets moyens et assis sur ses boulets. Mais il a une belle tête et une expression assez old fashion. Les Wertheimer ont soutenu le cheval depuis ses débuts en lui envoyant chaque année des juments. Et ils continuent. Après deux ou trois années à 30 ou 40 saillies, il est tombé à une quinzaine de juments. Malgré plusieurs bons chevaux de plat dans sa production, les ventes ne décollaient pas. Et puis, au bout de six ou sept ans, un déclic s’est produit en obstacle. Kiko a gagné le "Cambacérès". Alors que personne ne s’attendait à ce qu’un petit cheval comme lui devienne un père de sauteurs. Les éleveurs d’obstacle qui ne voulaient même pas le regarder se sont mis à l’utiliser et à le trouver très beau ! C’était un guerrier, toujours devant en course et il ne lâchait rien. Poliglote transmet cela. »

Photo : Poliglote

Un véritable fabrique à étalons d’obstacle. Poliglote et Saddler Maker ne sont cependant par les premiers étalons d’obstacle issus de la famille d’Anne de Bretagne. Île de Bourbon (Nijinsky) et Roselier (Misti) sont deux autres exemples de cette réussite. Le premier n’a eu que quinze produits en obstacle en France. Et pourtant, ce lauréat des "King George" et du Coronation Cup est le père d’El Triunfo (Grand Steeple-Chase de Paris et Grand Prix d’Automne) et de Vieux Bourbon (Grand Prix d’Automne). Outre-Manche, il a donné Destriero, lauréat du Supreme Novice Hurdle (Gr1) à Cheltenham. Roselier avait de son coté gagné la Grande Course de Haies d'Auteuil. Son propre frère, Pamir, s’était imposé dans le Grand Prix de la Ville de Nice (L). Le troisième frère, Les Roseaux, avait remporté la Grande Course de Haies d'Auteuil et le Prix La Barka. Exporté en Irlande, Roselier était un étalon très atypique pour son temps, puisque lauréat sur les obstacles en France. Stationné à Knockhouse Stud, il fut l’un des meilleurs pères de sauteurs des îles britanniques. Tête de liste des pères de gagnants à plusieurs reprises, il a donné deux gagnants du "Grand National". Plus près de nous, la famille d’Anne de Bretagne a également donné Indian Danehill (Danehill), qui officie à l'élevage Detouillon, et qui a déjà produit des chevaux de niveau Groupe en obstacle.

Photo : Roselier

Des chevaux de chasse aux avions de chasse. Avec tout ces sauteurs, on l’aurait presque oublié, mais la famille d’Anne de Bretagne est aussi et surtout une formidable source de lauréats au plus haut niveau en plat. Modeste jument de course, Anne de Bretagne fut l’une des bases de l’élevage Strassburger. Sa descendance s’est aussi développée chez Juddmonte et Wertheimer & Frère. Nous vous proposons un résumé non exhaustif de la famille de Footpad.

 

1re mère

WILLAMINA (1999 par Sadler’s Wells). Mère de :

            FOOTPAD. Spring Juvenile Hurdle & Prix Alain du Breil (Grs1)

            WANABA (Anabaa). Troisième du Prix Amadou (Gr2)

ORGANISATEUR (Highest Honor). Deuxième des Grand National Hurdle, Virginia Gold Cup Timber Chase, Great Meadows & My Lady's Manor Timber Chase (Ls)

WILD MANIA (King's Best), troisième du Prix Hopper (L)

 

2e mère

ANIMATRICE (1985 par Alleged). Prix de Malleret (Gr2). Troisème des Oaks d’Epsom (Gr1).

 

3e mère

ALEXANDRIE (1980 par Val de L'Orne). Prix Cléopâtre (Gr3). 2e du Prix de Malleret (Gr2). Mère de :

POLIGLOTE (Sadler's Wells). Criterium de Saint­Cloud (Gr1). 2e du Prix du Jockey Club (Gr1).

            ANIMATRICE (Alleged). Mère de :

                        SADDLER MAKER (Sadler's Wells).

 

4e mère

APACHEE (1975 par Sir Gaylord). Mère de

            ANTHEUS (Northern Dancer). Gran Premio del Jockey Club (Gr1)

            DANSE INDIENNE (Green Dancer)

                        INDIAN DANEHILL (Danehill). Prix Ganay (Gr1).

 

5e mère

AMÉRICAINE (1968 par Cambremont). Mère de :

            ARYENNE (Green Dancer), Critérium des Pouliches et Poule d'Essai des Pouliches (Gr1). Mère de

                        QUEST FOR FAME (Rainbow Quest). Derby d’Epsom (Gr1).

 

Puce AMÉRICAINE est l’aïeule de WINGTIPS (troisième de l’AES Champion 4yo Hurdle, Punchestown, Gr1 et du Deloitte Novice Hurdle, Gr1) …

 

6e mère

ALORA II (1954 par Ballyogan). Mère de :

            ADAMASTOR (Norseman). Poule d'Essai des Poulains (Gr1).

 

Puce ALORA II est l’aïeule de KALDOUSIENNE (Prix Jacques d'Indy, Gr3), SHEKIRA (Prix Renaud du Vivier, Gr1) …

 

8e mère

ANNE DE BRETAGNE (1932 par Teddy). Mère de

            BUENA VISTA (Orwell). Prix de la Foret (Gr1). Deuxième du Prix de Diane (Gr1).

            NORNA (Norseman). Deuxième du Prix Vermeille (Gr1)

           

Puce ANNE DE BRETAGNE est l’aïeule des lauréats suivants en plat : ROSELIÈRE (Prix de Diane, Gr1 et Prix Vermeille, Gr1), ROSE BOWL (Champion Stakes, Gr1), ÎLE DE BOURBON (King George VI and Queen Elizabeth Stakes, Gr1 et Coronation Cup, Gr1), MARINO (Prix Ganay, Gr1), LA SARRE (Poule d’Essai des Pouliches, Gr1), RESLESS KARA (Prix de Diane, Gr1), FALBRAV (Juddmonte International Stakes, Gr1, Eclipse Stakes, Gr1, Queen Elizabeth II Stakes, Ascot, Gr1, Prix d'Ispahan, Gr1, Gran Premio di Milano, Gr1, Premio Presidente della Repubblica, Gr1, Japan Cup, Gr1 et Hong Kong Cup, Gr1), IKTAMAL (Haydock Park Sprint Cup, Gr1), MARILDO (Prix Ganay, Gr1), MARY LINOA (Prix Marcel Boussac)…

 

Puce ANNE DE BRETAGNE est l’aïeule des lauréats suivants en obstacle : NAZCAR DE LA NUIT (deuxième du Gran Premio Merano Forst Steeplechase, Gr1), ROSAKER (deuxième du Hatton's Grace Hurdle, Fairyhouse, Gr.1 et troisième du Tipperkevin Hurdle, Gr1), ROSELIER

 

 

LOGO PEDIGREE WEATHERBY

http://www.jourdegalop.com/documents/link_pdf/FOOTPAD.pdf