D’vina, la reine de sa promotion

Autres informations / 15.06.2016

D’vina, la reine de sa promotion

AUTEUIL, MERCREDI

PRIX SAGAN (GR3)

D’Vina, la reine de sa promotion

Finale des femelles de 3ans sur les haies au printemps, le Prix Sagan (Gr3) a couronné D’Vina XX (Smadoun), ce mercredi à Auteuil. La pouliche de Gérald Laroche et Jean-Louis Quiniou s’est imposée courageusement, confirmant son statut de numéro un de sa promotion. Achetée "à réclamer" pour 27.800 euros après un succès acquis par trente longueurs, le 30 mars, à Enghien, elle a tout de suite montré ce dont elle était capable en gagnant à Auteuil. Elle a notamment enlevé le Prix d’Iéna (L) en prélude à sa première victoire de Groupe dans le Prix Sagan. Elle va maintenant prendre du repos pour revenir à l’automne, période à laquelle elle devra affronter les nouvelles venues du Prix Finot (L), voire les poulains si son entourage choisit la voie du Prix Cambacérès (Gr1) plutôt que celle du Prix Bournosienne (Gr3). Elle a tous les atouts pour réussir face à ses contemporaines à l’automne. D’Vina est en effet très calme, aussi bien en course qu’au rond de présentation. Et elle est à son aise en terrain lourd.

Un "copier-coller" de ses courses précédentes. D’abord placée dans le dos de Saine et Speed (Saint des Saints), D’Vina a pris la tête de la course, fidèle à ses habitudes, à partir de la haie adjacente au bull-finch. Elle a alors mené à son rythme, flanquée de Magie du Mâ (Sageburg), qui l’a escortée tout au long de la ligne d’en face. Entre les deux dernières haies, Magie du Mâ paraissait aller plus facilement que la future lauréate. Mais sur le plat, D’Vina est repartie courageusement sous l’attaque de Magie du Mâ pour gagner de deux longueurs. Son entraîneur, Richard Chotard, nous a dit : « Aujourd’hui, elle avait 69 kilos et rendait du poids. J’ai dit à son jockey de ne pas s’occuper de cela et de la monter de façon offensive. Il l’a calée à droite comme d’habitude et je voulais qu’il avance. Elle prouve qu’elle est la meilleure pouliche de sa promotion. Nous l’avions achetée car elle avait gagné de trente longueurs, mais elle n’avait que cinq longueurs d’avance sur ses adversaires au saut de la dernière haie. Ce qui veut dire qu’elle a produit une vraie accélération ce jour-là. Il y a eu une émotion et nous avons donc mis un gros bulletin. Elle va maintenant partir au pré chez son éleveur. »

D’Vina, après Kruscyna. Les couleurs de Gérald Laroche avaient déjà brillé au niveau Groupe à Auteuil. Fait amusant, c’était aussi avec une pouliche de 3ans, achetée également "à réclamer" : Kruscyna. Sous l’entraînement de Guillaume Macaire, Kruscyna avait enlevé le Prix Bournosienne (Gr3) 2007. Dans ce Prix Sagan, promu Gr3 cette année, c’est D’Vina qui a permis aux couleurs de l’acteur français de se distinguer.

Magie du Mâ se montre plus posée. Seulement cinquième du Prix d’Iéna, Magie du Mâ a fait très bonne figure. Elle s’est montrée plus posée. Elle a constamment marqué la future gagnante et elle paraissait même devoir l’emporter entre les deux dernières haies. Mais sur le plat, elle s’est heurtée à un roc nommé D’Vina. « Magie du Mâ court très bien, nous a déclaré son entraîneur, Patrick Chevillard. En dernier lieu, nous avions préparé cette course en la faisant attendre, c’est pour cela qu’elle n’avait fini que cinquième. Aujourd’hui, si elle avait eu un vrai terrain du mois de juin, elle aurait pu gagner. Mais elle s’est bien défendue. Il faut savoir qu’elle est déjà dressée en steeple, ce qui laisse pas mal d’options pour l’avenir. »

Dabrovka, comme Liberatore. À l’image de son compagnon d’entraînement, Liberatore (Poliglote), Dabrovka (Dream Well) avait gagné sa course le 6 juin. Son entourage a décidé de courir le Gr3 réservé à la promotion des pouliches de 3ans, comme il l’avait fait avec Liberatore, troisième du Prix Aguado (Gr3). Dabrovka a fini à la même place dans ce Prix Sagan en courant très bien. Toujours derrière les pouliches de tête, elle a fait bonne contenance jusqu’au bout. Elle a devancé de trois longueurs la bonne finisseuse, Angela Cara (Hurricane Cat).

Une sœur d’un placé de Listed en obstacle. D’vina a été élevée par Michel Pehu et madame Laurent Barbier. Elle est issue du croisement entre Smadoun et Lady of Men (Lord of Men), restée inédite en compétition. La jument avait déjà produit Startling du Magny (Arvico), notamment deuxième du Prix Violon II (L). Mendhara (Mendez), sa deuxième mère, s’était placée quatrième du Prix Georges Trabaud (L) et elle a produit Mend’Lawyer (Sky Lawyer), qui s’est placé à Auteuil et à Enghien.

http://www.jourdegalop.com/documents/link_pdf/dvina.pdf