La voie est dégagée pour exaggerator

Autres informations / 11.06.2016

La voie est dégagée pour exaggerator

BELMONT PARK (US), SAMEDI

BELMONT STAKES (GR1)

La voie est dégagée pour Exaggerator

La semaine dernière, quelques jours après la défaite de Nyquist (Uncle Mo) dans les Preakness Stakes (Gr1), une annonce publicitaire offrait dix tickets pour les Belmont Stakes (Gr1) à moitié prix. Ce n’est pas du tout surprenant. Dans le cas de la participation d’un poulain en quête de Triple couronne, tout le monde veut entrer dans le vieil hippodrome, au point que la New York Racing Association avait décidé en 2015 de limiter l’affluence à 90.000 personnes, alors que le record des 120.139 entrées remonte à 2004, quand Birdstone (Grindstone) avait brisé le rêve de Smarty Jones (Elusive Quality). En 2014, quand Tonalist (Tapit) s’était imposé, 102.199 personnes étaient présentes pour soutenir California Chrome (Lucky Pulpit).

Pas de Triple couronne, pas de foule. Dans la période 2009-2013, 50.000 tickets ont été vendus en moyenne, sauf en 2012 quand 85.811 entrées payantes furent enregistrées. La raison : I’ll Have Another (Flower Alley), en course pour la Triple couronne, qui fut pourtant déclaré non partant le jour précédant la course.

Cette année, il n’y a pas de Triple couronne en jeu et donc les Belmont Stakes n’apporteront pas beaucoup d’argent à la New York Racing Association qui a quand même prévu un programme d’exception autour de sa plus grande épreuve. Exaggerator (Curlin) peut devenir le dix-neuvième gagnant des Preakness Stakes à s’imposer dans les "Belmont", en plus des douze détenteurs de la Triple couronne. Le dernier à avoir réussi fut Afleet Alex (Northern Afleet) en 2005, alors que deux ans après, le père d’Exaggerator, Curlin, avait trouvé sur son chemin Rags to Riches (A.P. Indy), l’une de trois femelles capables de battre les garçons sur les 2.400m.

L’entourage d’Exaggerator peut dormir tranquille : parmi les douze adversaires, il n’y a pas une seule pouliche… Le grand favori a donné pleine satisfaction à ses hommes depuis qu’il est arrivé à Belmont. Le profil de la piste, avec des grands tournants, ne cache pas des pièges et la place à la corde (11) non plus. Keith Desormeaux a expliqué : « Je ne vois pas un cheval à l’extérieur capable de nous couper la route et je pense qu’Exaggerator peut trouver une bonne position, sans prendre un seul grain de sable. »

Exaggerator a déjà battu huit de ses douze adversaires, soit dans le Kentucky Derby, soit dans les "Preakness", ou bien dans les deux, comme c’est le cas du japonais Lani (Tapit), le seul avec le grand favori à avoir pris part aux trois courses de la Triple couronne. Le gris devrait apprécier Belmont Park mais il a quand même cinq longueurs à refaire sur Exaggerator. C’est beaucoup.

Cherry Wine (Paddy O’Prado), gris lui aussi, avait fini fort à la deuxième place dans les "Preakness" mais il n’a pas de marge de progression.

Le danger peut arriver de ceux qui ont fait l’impasse sur Pimlico après le Kentucky Derby. Suddenbreakingnews (Mineshaft) et Destin (Tapit) ont terminé cinquième et sixième mais le cheval surprise de la course est Creator (Tapit), treizième à Churchill Downs à l’issue d’un parcours cauchemardesque. Le célèbre chef de cuisine Bobby Flay avait joué Creator dans le Derby et il a décidé de relancer: il a acheté une part du poulain de la WinStar Farm. Aux courses, il faut avoir confiance en ses idées !