Le fonds européen de l’élevage adopte de nouvelles conditions d’inscription des étalons

Autres informations / 08.06.2016

Le fonds européen de l’élevage adopte de nouvelles conditions d’inscription des étalons

AU CŒUR DE L’ACTU

Communiqué du Fonds européen de l’élevage

Le Fonds européen de l’élevage adopte de nouvelles conditions d’inscription des étalons

Le Fonds européen de l’élevage (Fee) annonce une modification des conditions d’inscription des étalons au Fee.

Tout d’abord, le Fee a décidé, pour réduire le coût d’inscription des étalons qui saillissent peu, d’appliquer désormais la cotisation minimale aux étalons ayant sailli 10 juments ou moins, pour un prix de saillie moyen inférieur ou égal à 2.500 euros. Philip Freedman, président du Fee pour le Royaume-Uni, a souligné : « Auparavant, le montant de l’inscription pour les étalons qui saillissaient moins de 10 juments et ceux qui en saillissaient jusqu’à 64, était le même. Nous pensons que, tant financièrement qu’administrativement, ce nouveau dispositif sera plus incitatif pour l’inscription des étalons concernés. Le but est d’encourager les propriétaires d’étalons nouveaux ou anciens à les inscrire au Fee ; nous espérons que ce changement y parviendra ».

Parallèlement, le montant minimum fixé pour l’inscription d’un étalon au Fee est porté de 450 euros à 500 euros (350 livres en Grande-Bretagne). Charles-Henri de Moussac, président du Fee, a expliqué : « Ce montant minimum n’avait pas été modifié depuis la création du Fee. Cette augmentation permet d’assurer la sécurité financière du Fonds dont l’objet est de générer des ressources pour les redistribuer sous forme d’allocations et primes. »

Financé par les cotisations des propriétaires d’étalons, le Fonds européen de l’élevage a reversé plus de 100 millions d’euros d’allocations et de primes durant les trente dernières années.