Le galop associé au trot lors de la soirée bordelaise du traditia racing club

Autres informations / 18.06.2016

Le galop associé au trot lors de la soirée bordelaise du traditia racing club

Le galop associé au trot lors de la soirée bordelaise du Traditia Racing Club

Des courses privées de trot attelé ont eu lieu ce jeudi 16 juin sur l’hippodrome du Bouscat. Trois compétitions ont animé la soirée de l’écurie de groupe Traditia Racing Club. Fondée en 2012, Traditia Racing Club a été créée par le cabinet de gestion de patrimoine Traditia. Présidée par Philippe de Saint Seine et animée par Florence Gourdain, elle regroupe une cinquantaine d’actionnaires. Philippe de Saint Seine nous a déclaré : « Cette soirée a été organisée dans le but de faire connaître cette forme de propriétariat. Notre écurie de groupe fonctionne comme un Club. Parmi les quatre cents invités, la plupart sont bordelais, proches et amis. Ce soir, une douzaine ont pu participer, dans un sulky biplace – roadcar –, à une course de trot attelé. C’est une manière de séduire les non-initiés. Ils vivent les sensations inédites d’un driver, au sein d’un petit peloton, sur un hippodrome. Chose qui n’est pas réalisable avec les galopeurs. » Jean-Paul Delpérié, à l’origine de ce concept, nous a expliqué : « Cette animation est mise au service des entreprises depuis vingt-cinq ans. Trois courses de quatre partants sont organisées. Les trotteurs sont d’anciens chevaux de course drivés par des professionnels ou des amateurs. Un système de paris fictifs est organisé pour les spectateurs. » Pour Jean-Michel Descamps, président de l’hippodrome de Bordeaux : « La privatisation de l’hippodrome permet de faire vivre nos installations et de faire savoir qu’il existe un hippodrome à Bordeaux. » Un vernissage des œuvres de Bernard Gourdain et Mathieu Sordot, peintres animaliers, était également organisé.