Le magazine - cinq moments d’émotion sur les obstacles d’auteuil

Autres informations / 28.06.2016

Le magazine - cinq moments d’émotion sur les obstacles d’auteuil

LE MAGAZINE

Cinq moments d’émotion sur les obstacles d’Auteuil

L’obstacle est un vecteur d’émotions, positives comme négatives. Ce lundi 27 juin, le théâtre des émotions que représente l’hippodrome d’Auteuil a fermé ses portes jusqu’au 6 septembre. Nous avons saisi l’occasion pour sélectionner de façon subjective cinq faits, chevaux, hommes ou courses qui ont été marquants sur la butte Mortemart au cours du premier semestre.

1/ "Grand Steeple" 2016 : toutes les émotions de l’obstacle en une course

Guillaume Macaire a été l’homme du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) 2016. Le professionnel de Royan a fait le jumelé de cette épreuve avec le 5ans So French (Poliglote) et le revenant Storm of Saintly (Saint des Saints). Le premier nommé a assumé la direction de la course pour arriver sur le rail-ditch qu’il a sauté brillamment et il s’est imposé en patron. Le second a démontré qu’il n’avait rien perdu de ses moyens après un grave problème de santé survenu à l’été 2014, après sa victoire dans le "Grand Steeple". Dans l’édition 2016 de la grande course française, nous avons vécu toutes les émotions que peut nous procurer l’obstacle. De la joie à voir évoluer So French et Storm of Saintly à leur meilleur niveau. Mais aussi de la tristesse avec les blessures fatales d’As d’Estruval XX (Nickname), lequel nous avait démontré qu’il était au-dessus du lot dans les préparatoires, et d’Ange d’Amour (Sageburg).

2/ Blue Dragon, la fantaisie du génie

À 5ans, le champion Blue Dragon XX (Califet) a changé dans son comportement. Le héros des Prix Alain du Breil et Renaud du Vivier (Grs1) est apparu plus fantasque ce printemps. Cela lui a valu une chute dans le Prix Juigné (Gr3), à la dernière haie, alors qu’il avait course gagnée. Mais il nous a offert ensuite un récital dans le Prix Hypothèse (Gr2) avant de gagner sur sa classe le Prix Léon Rambaud (Gr2) alors qu’il n’était pas au top. Sa troisième place dans la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1) a été très bonne. Avec une réduction kilométrique de 1’11, il a écœuré la plupart de ses rivaux. Du grand spectacle !

3/ Brut Impérial, d’Auteuil au Brandevin

Brillant lauréat du Prix Ubu III sur les haies d’Auteuil, Brut Impérial (Le Fou) a offert une première victoire sur la butte Mortemart à ses propriétaires, l’écurie Sagittaire. Cette écurie est composée de Denis Peltier et Jean-Louis Moyne. Denis Peltier est le patron du restaurant Le Brandevin, situé à Paris, à quelques encablures d’Auteuil. Il s’était dit que si Brut Impérial gagnait dans le temple de l’obstacle, il fallait faire une photo avec le cheval devant son restaurant. Chose qui a été faite le soir-même de la victoire avec son entraîneur, Donatien Sourdeau de Beauregard, Jean-Louis Moyne, et le lad de Brut Impérial. Un fait totalement insolite en France !

4/ Kelthomas, vingt-sept ans après Rambranlt

Vingt-sept ans après Rambranlt, Jean-Marc Baudrelle a signé une nouvelle victoire dans le Prix du Président de la République (Gr3), avec Kelthomas (Keltos). Le professionnel installé dans la Sarthe était ému aux larmes après ce succès qui lui a rappelé de bons souvenirs. Et il était d’autant plus ému qu’il avait acquis Kelthomas "à réclamer" et qu’il lui a fait grimper les échelons au fur et à mesure avant de remporter le "Président".

5/ Le come-back réussi de Storm of Saintly

L’une des forces de l’obstacle est de pouvoir s’appuyer sur quelques stars qui durent et gagnent le cœur des sportsmen. Et parfois, ces stars connaissent des soucis de santé avant de revenir à leur zénith. Ce printemps, cela a été le cas de Storm of Saintly (Saint des Saints). Victime d’une verrue cancéreuse à l’été 2014, il a été soigné et est réapparu au second semestre 2015. Son retour à Auteuil s’est effectué ce printemps. C’était d’ailleurs déjà une victoire de le revoir au départ, comme nous l’avait dit son propriétaire-éleveur, Jeannot Andt. Et le bilan est excellent avec quatre victoires, dont les Prix des Drags (Gr2) et William Head (L) et une deuxième place dans le "Grand Steeple". Storm of Saintly a réussi son come-back, cela force l’admiration et fait la joie des aficionados de l’obstacle.