Le plus grand défi de minding

Autres informations / 02.06.2016

Le plus grand défi de minding

INTERNATIONAL

EPSOM (GB), VENDREDI

THE OAKS (GR1)

Le plus grand défi de Minding

Elles seront neuf à s’élancer au départ des Oaks (Gr1), ce vendredi à Epsom, sur une piste qui devrait être souple, voire bon-souple par endroits. La course s’annonce assez ouverte, même si la grande favorite sera Minding (Galileo). Cependant, elle est alignée au départ avec plus de doutes l’entourant qu’avant les 1.000 Guinées de Newmarket (Gr1) – dont elle s'est classée première – et les 1.000 Guinées d’Irlande (Gr1) – deuxième. Il y a cependant un élément qui ne fait aucun doute : Minding ne sera pas dérangée par une piste assouplie. Elle a remporté le Fillies’ Mile (Gr1) par plus de quatre longueurs, sur un terrain souple qui est même un avantage pour elle. Les interrogations à son sujet concernent plutôt sa capacité à tenir les 2.400m ainsi que sa dernière performance en Irlande, où elle a été battue alors qu’elle s’annonçait intouchable.

Une fille de Galileo et d’une championne sur le mile. Minding est une fille de Galileo, gagnant de Derby, et de Lillie Langtry (Danehill Dancer), qui s’est pleinement révélée sur le mile. Sa capacité à tenir les 2.400m n’est donc pas acquise, d’autant plus que Minding a toujours montré beaucoup de vitesse. Sa course dans les 1.000 Guinées de Newmarket montre qu’elle pourrait tenir plus que les 1.600m. De là à tenir 2.400m, c’est encore une autre histoire. Minding est le deuxième produit de Lillie Langtry et son premier, Kissed by Angels (Galileo), ne nous permet pas de nous faire une idée plus claire : c’était une bonne pouliche mais elle n’avait pas la qualité de sa sœur. Kissed by Angels a fait une tentative sur 2.400m : dans les Oaks d’Irlande, où elle a conclu dernière à 51 longueurs. Mais elle n’a pas été revue ensuite et s’est certainement accidentée dans cette épreuve.

Un programme chamboulé. L’autre interrogation sur Minding concerne son programme. Après les 1.000 Guinées anglaises, la pouliche devait aller directement sur les Oaks d’Epsom, signe que son entourage croit à sa capacité à tenir les 2.400m. C’est Ballydoyle (Galileo) qui était au départ prévue pour les "Guinées" irlandaises. Mais ses analyses de sang étaient mauvaises avant la course et Minding l’a suppléée. La suite est connue : Minding a dû s’incliner devant Jet Setting (Fast Company), après s’être cognée dans sa stalle, se blessant à un sinus. Minding va donc courir à quinze jours d'intervalle ce samedi, après avoir eu une course difficile au Curragh.

Mais nul doute qu'elle est la pouliche de classe de ces Oaks d’Epsom. Si elle ne se ressent pas de ses efforts en Irlande et qu’elle tient, elle sera difficile à battre. Cependant elle n’a jamais eu à faire face à autant de "si"…

Les deux autres atouts de Coolmore. Outre Minding, Coolmore comptera aussi sur Seventh Heaven (Galileo) et Somehow (Fastnet Rock). Seventh Heaven a déjà gagné en terrain souple et la distance ne sera pas un problème. Elle vient de battre de peu Architecture (Zoffany) dans une Listed préparatoire aux Oaks à Lingfield. Les deux pouliches laissaient leurs rivales à cinq longueurs. Seventh Heaven n’a pas encore montré avoir la classe de Minding et il est difficile de la voir battre sa camarade d’entraînement, sauf défaillance.

Somehow est une fille de Fastnet Rock et de la championne Alexandrova (Sadler’s Wells). Elle a montré son aptitude au souple – et au lourd – dans le passé. Gagnante des Cheshire Oaks (L), elle devrait tenir la distance. Mais, tout comme Seventh Heaven, elle n’a pas montré la classe d’une Minding. Si cette dernière fournit sa vraie valeur, elle ne la battra pas.

Hugo Palmer à la recherche d’un nouveau classique. L’entraîneur Hugo Palmer a décroché le premier classique de sa carrière grâce au succès de Galileo Gold (Paco Boy) dans les 2.000 Guinées de Newmarket (Gr1). Ce vendredi, il comptera sur Architecture, deuxième de Seventh Heaven à Lingfield. La pouliche courait bien, mais n’avait fait que pousser la représentante de Coolmore en fin de parcours. Hugo Palmer s’est cependant dit très confiant et estime même Architecture capable de battre Minding sur une piste assouplie qui lui plaira. Il lui faudra cependant espérer une défaillance de la pouliche.

 

Skiffle, l’atout Godolphin. Skiffle (Dubawi) a été supplémentée au départ de ces Oaks d’Epsom. Elle s’est imposée pour sa deuxième sortie dans les Height of Fashion Stakes (L). Lors de sa première sortie, le 6 mai, elle avait fait un "truc" en se classant troisième de son maiden à Ascot : s'étant cabrée lors de l’ouverture des stalles, elle avait perdu beaucoup de terrain et était encore trop loin à quatre cents mètres du but pour espérer rattraper les deux premières. Elle courait bien malgré tout. Skiffle a de la qualité et une marge de progression. Cependant, le terrain souple est une interrogation et elle peut s’avérer encore tendre pour une course comme les Oaks. Elle est gagnante sur 2.000m et, au vu de sa dernière performance, elle devrait tenir les 2.400m. C’est un vrai test et elle est difficile à situer dans ce lot.

Turret Rocks, la "ligne" des "Guinées". Outre Minding, Turret Rocks (Fastnet Rock) est l’autre pouliche arrivant des 1.000 Guinées de Newmarket. Elle concluait sixième avec des excuses, car elle avait été gênée et déséquilibrée. Elle a repris de la fraîcheur depuis, mais son aptitude aux 2.400m n’est pas avérée et elle n’a pas de référence en terrain souple. La pensionnaire de Jim Bolger peut, sur le papier, prendre une place.

Diamonds pour Moi (Pour Moi) reste sur une troisième place dans les Cheshire Oaks, à une longueur de Somehow. Il s’agissait de sa deuxième sortie seulement et elle s’est montrée très verte. Cette course lui aura certainement fait du bien, même s’il lui faudra impérativement réussir à s’équilibrer sur le tracé si particulier d’Epsom. Elle s’adaptera au terrain souple, tout comme Harlequeen (Canford Cliffs). Cette dernière reste sur une quatrième place, en penchant, dans les Musidora Stakes (Gr3), ce qui est un peu inquiétant en vue d’Epsom. Quant à Australian Queen (Fastnet Rock), cela s’annonce très compliqué après ses deux tentatives ratées dans des préparatoires à ces Oaks.

LE PALMARÈS

Année  Lauréate         Entraîneur

2015    Qualify           A. O’Brien

2014    Taghrooda      J. Gosden

2013    Talent  R. Beckett

2012    Was     A. O’Brien

2011    Dancing Rain  W. Haggas

2010    Snow Fairy     E. Dunlop

2009    Sariska M. Bell