Antarctique est mort

Autres informations / 12.07.2016

Antarctique est mort

AU CŒUR DE L’ACTUALITE

Antarctique est mort

Antarctique (Sadler’s Wells) est mort. Ce représentant d’Hideo Yokoyama a couru en plat et sur les haies. Dans les épreuves pour stayers, cet ancien pensionnaire de Robert Collet s’est classé quatrième des Prix du Cadran et Royal Oak (Grs1) en 1998. En cinquante-trois courses, il avait décroché trois victoires et 173.257 euros de gains. Sa mère, Arctique Royale (Royal and Regal), a gagné les 1.000 Guinées d’Irlande. Au haras, elle a donné naissance à deux propres frères d’Antarctique : Russian Snows (Sadler’s Wells), lauréate du Prix de Royallieu (Gr2), et Modhish (Sadler’s Wells), gagnant du Grand Prix de Deauville (Gr2) et du Prix Jean Chaudenay (Grs2) devant Urban Sea (Miswaki).

Antarctique n’a pas beaucoup sailli, ce qui ne l’a pas empêché de donner deux gagnantes de Gr1 sur les obstacles : Grivette s’est imposée dans le Prix Alain du Breil (Gr1) et Utopie des Bordes, gagnante du Prix Maurice Gillois (Gr1), s’est ensuite classée au niveau Groupe en Angleterre.

Dans sa production, on peut aussi citer Victoire des Borde, gagnante du Prix Jean Stern (Gr2), et Geluroni, lauréat des Prix La Périchole et Edmond Barrachin (Grs3).

Daniel Lassaussaye, son dernier étalonnier, nous a expliqué : « J’ai acquis Antarctique après sa carrière de course car l’occasion se présentait. Il avait été acheté très cher, avant de courir, aux ventes de Deauville. Et il est sûr que s’il avait gagné quelques Grs1, je n’aurais pas été capable de le récupérer. Même s’il a un peu déçu en course, c’était un cheval très agréable, avec un papier hors du commun. Il a laissé de très bons souvenirs dans sa production. Nous estimons son dernier produit, Darctique d’Enocq, actuellement à l’entraînement chez Guillaume Lassaussaye. Je pense qu’il est très bon. »