Avec dalga, pierre goral double la mise

Autres informations / 05.07.2016

Avec dalga, pierre goral double la mise

CLAIREFONTAINE, MARDI

PRIX LES OUVRES (peloton B)

Avec Dalga, Pierre Goral double la mise

Le propriétaire Pierre Goral a remporté les deux Prix Les Ouvres, une épreuve qui a dû être divisée. Browsing (Lawman) s’est imposée avec de la marge dans le premier peloton, tandis que Dalga (Sholokhov) a remporté du minimum le second peloton. La pensionnaire de Jean-Paul Gallorini a tracé une très belle fin de course pour s’imposer d’une courte tête, ajustant Chitta (Saint des Saints) sur le poteau. Cette dernière a été vue sur la ligne de tête, se montrant professionnelle, avec les oreilles bien pointées. Mais elle a un peu accroché la dernière haie et, après une belle résistance, elle s’incline au balancier. Perlara (Turgeon) est troisième, à une longueur et demie, après un dernier saut peu académique. Elle devrait progresser sur cette sortie.

Contrairement à sa camarade de couleurs, Browsing, qui avait beaucoup d’expérience en plat, Dalga découvrait la compétition. Ses débuts sont prometteurs car, après avoir patienté, elle s’est bien rapprochée en face puis dans le dernier tournant, montrant une accélération intéressante sur le plat.

Née pour sauter. Coélevée par Pierre Goral et le haras du Hoguenet, Dalga est une fille de Sholokhov et de Mood (Laveron). Elle est née pour sauter et appartient à une famille très vivante en obstacle. Sa mère a remporté le Prix François de Poncins (L), s’est classée troisième du Prix André Michel (Gr3) et quatrième du Prix Amadou (Gr2). La deuxième mère, Prodigalité (Saint Andrews), a obtenu le premier accessit d’un Prix Finot (L). Elle a donné Worldbest (Muhtathir), gagnant du Prix Camille Duboscq (L), troisième du Grand Prix d’Automne et du Prix Renaud du Vivier (Grs1). Elle a aussi donné Orcantara (Villez), troisième du Prix Bournosienne (Gr3) et mère de Pindare (Ballingarry), qui, cette année, s’est classé cinquième du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) et deuxième du Prix des Drags (Gr2). Prodigalité est aussi à l’origine de chevaux comme Vintage, gagnant d’un Prix Finot, et The Reader, top-cheval à Enghien et récent troisième du Prix Rigoletto (L). Il s’agit de la famille de Red Name (Nickname), gagnant d’un Prix Finot (L) et quatrième du Prix Georges de Talhouët-Roy (Gr2), et du regretté Bollywood (Astarabad), qui fut l’une des valeurs sûres des bons steeple-chases en province.