Bernard julien : « nous n’avons rien à envier à certains champs de courses classés en deuxième catégorie. »

Autres informations / 20.07.2016

Bernard julien : « nous n’avons rien à envier à certains champs de courses classés en deuxième catégorie. »

LES HIPPODROMES DE VACANCES

Nous vous proposons de partir à la rencontre des présidents de sociétés de courses dites "de vacances". Ces hippodromes, qui accueillent de une à quatre réunions par an, organisent au moins une journée de course pendant les mois d’été. Ces associations sont en première ligne des profondes mutations de notre modèle économique et industriel. Leur existence, aux quatre coins du territoire, a façonné le paysage hippique français et leur pérennité est un véritable défi.

SILLE-LE-GUILLAUME

Bernard Julien : « Nous n’avons rien à envier à certains champs de courses classés en deuxième catégorie. »

Située entre Le Mans et Mayenne, la société des courses de Sillé-le-Guillaume est rattachée à la Fédération Anjou-Maine-Centre-Ouest. Pour Jour de Galop, Bernard Julien, le Président, revient sur le fonctionnement et les évolutions de cet hippodrome.

Jour de Galop. – Pouvez-vous nous parler de votre hippodrome, sa création, son histoire ?

Bernard Julien. - Sillé-le-Guillaume a été créé aux environs de 1890. M. Augustin Champion, le propriétaire, en a donné une partie à la société des courses et l’autre à la ville. C’est un hippodrome situé en pleine forêt. Il est très calme.

Quelles sont les caractéristiques de votre hippodrome ?

Nous avons une piste en herbe mesurant 1.300m, corde à droite. Nous y courons dans les trois disciplines, trot, plat et obstacle, mais seulement sur les haies.

Quelle est la répartition entre les courses de galop et de trot ?

Notre réunion annuelle a lieu le 14 août prochain. Nous aurons sept courses. Nous commençons avec deux épreuves de trot, une de plat, encore une de trot et pour finir deux courses de haies.

Pourquoi avoir une réunion estivale ?

Depuis un certain nombre d’années, nous avons notre réunion le deuxième dimanche d’août. Précédemment, c’était le premier dimanche d’août, mais nous étions en concurrence avec d’autres hippodromes de la fédération Anjou-Maine.

Comment faites-vous pour attirer les spectateurs sur votre hippodrome ?

En plus des courses, nous proposons des animations. Par exemple, l’élection de Miss Hippodrome. Ce concours se déroule sur une dizaine d’hippodromes de la fédération Anjou-Maine et la finale se déroule en octobre. En ce qui concerne la publicité, nous avons des affiches et déposons des flyers sur les voitures. L’année dernière nous avions eu 1.250 entrées payantes.


Combien de personnes s’occupent de l’hippodrome, avant et pendant la réunion ?

Nous n’avons personne à demeure à l’année sur l’hippodrome. Si tout va bien, nous commençons à tondre au mois de mars, car nous sommes dans une partie humide. Un membre de l’association s’en occupe avec les tondeuses prêtées par la ville. Durant notre réunion de courses, nous avons une trentaine de bénévoles. Ils s’occupent aussi des cochons grillés servis en déjeuner, ce qui revient à 550 repas.

Pour un hippodrome qui n'est utilisé qu'une fois par an, quel est le plus grand défi à relever pour qu'il continue d'exister année après année ?

Une deuxième réunion nous aiderait pour faciliter notre existence. Nous pourrions aussi avoir huit courses au lieu de sept. Nous sommes un hippodrome de troisième catégorie.

Avez-vous une anecdote à raconter, quelque chose qui vous a marqué ?

La sécurité est devenue primordiale de nos jours. À présent, on nous demande d’avoir deux médecins, un classique et un urgentiste. Mais cela coûte de l’argent. Cette année, nous avons une infirmerie complète, un chalet pour les commissaires et un box de passage. Nous sommes aux normes. Nous n’avons rien à envier à certains champs de courses classés en deuxième catégorie. Enfin, nous avons de très bonnes relations avec les instances parisiennes.

Les réunions 2016 à Sillé-le-Guillaume: le 14 août 2016

Pour plus plus d’informations, cliquer ici

http://www.lescourseshippiques.com/hippodrome/501/sille-le-guillaume.html