Capchop avec autorité

Autres informations / 05.07.2016

Capchop avec autorité

LA TESTE-DE-BUCH, MARDI

PRIX HELLENIQUA (D)

Capchop avec autorité

Grand favori du Prix Helleniqua (D), Capchop (Captain Chop) a rempli son contrat en s’imposant avec une certaine autorité. Ce représentant de Guy Pariente – qui voit un autre de ses 2ans s’imposer, trois jours après la victoire de Cosachope (Soave) dans le Prix du Bois (Gr3) – a été monté en confiance par Pierre-Charles Boudot, à portée de tir de l’animateur, Backontheroadagain (Zebedee). Il a pris sa mesure dans la ligne droite et n’a ensuite pas été vraiment inquiété par la bonne fin de course d’Affoburg (Sageburg), encore très immature. One pour Moi (American Post) montre des gros progrès sur ses premières sorties et prend une bonne troisième place.

Capchop venait de se classer deuxième d’une course D à Toulouse, remportée par Spain Burg (Sageburg), une pouliche estimée. Le poulain ne compte aucune fausse note depuis le début de sa carrière et ne doit pas être loin des bons 2ans français que l’on a vus en action depuis le début de la saison. Pierre-Charles Boudot, qui lui était associé, a déclaré au micro d’Equidia : « C’est un poulain très honnête et régulier. Aujourd’hui, il le fait encore facilement. Il devrait courir le Critérium du Béquet (L) avec une très bonne chance. »

Le frère de Gooseley Chope. Capchop a été élevé par Alain Chopard, et il avait été acheté yearling par l’agence FIPS, chez Osarus, pour 37.000 euros. Il avait offert un premier gagnant à son père, Captain Chop, dont les premiers produits ont 2ans cette année. L’étalon, qui avait notamment gagné le Prix Zeddaan (L) à 2ans, fait la monte au haras des Faunes, où est né Capchop.

Gooseley Lane (Pyramus), la mère du poulain, est beaucoup plus confirmée. Elle est en effet la génitrice de Stefochop XX (Muhaymin), gagnant du Prix Riverman (B) avant d’être exporté aux États-Unis, de Gooseley Chope (Indian Rocket), gagnante et mère du bon Goken (Kendargent), gagnant des Prix Sigy et Texanita (Grs3), ou encore de Goona Chope (Namid), quatrième du Prix du Bois (Gr3) l’an dernier.