Juments

Autres informations / 02.07.2016

Juments

Une nièce de Tamayuz pour les États-Unis

#224 WADYHATTA 275.000 €

(Cape Cross & Thamarat, par Anabaa)

Pleine d’Authorized

Acheteur : Horse France

Vendeur : Haras du Mézeray (Shadwell France SNC)

C’était le papier de la section des juments. Wadyhatta (Cape Cross), présentée par le haras du Mézeray pour le compte de Shadwell France et pleine d’Authorized, est une fille de Thamarat (Anabaa), troisième du Prix Yacowlef (L) et déjà mère de Riqa (Dubawi), deuxième des Prix Volterra, La Sorellina et Coronation (Ls), et de Saraaba (New Approach), deuxième du Prix de Thiberville (L). Thamarat est aussi une sœur de Tamayuz. Il s’agit de l’une des plus belles familles du stud-book puisque la quatrième mère de la jument n’est autre qu’Allegretta, la mère d’Urban Sea (Miswaki). Sous l’entraînement de François Rohaut et les couleurs de Hamdan Al Maktoum, Wadyhatta a remporté deux courses. Logiquement, elle a attiré les convoitises de différents éleveurs d’importance, et après une longue bataille avec Sébastien Desmontils, Robert Nataf a eu le dernier mot à 275.000 euros. Le courtier nous a dit : « Je l’ai achetée pour un client américain. Elle va pouliner ici, sera saillie par un étalon Coolmore puis partira pleine aux États-Unis. Inutile de préciser pourquoi nous l’avons achetée, sa page de catalogue explique tout ! Je n’étais d’ailleurs pas seul… Nous avons donc dû mettre un peu plus que prévu pour l’avoir… »

La famille Papot s’offre Victoire des Borde

#220 VICTOIRE DES BORDE  130.000 €

 (Antarctique & Miss Berry, par Cadoudal)

Acheteur : Écurie du Chêne

Vendeur : François-Marie Cottin

Wild card de ce catalogue, Victoire des Borde (Antarctique) n’est autre qu’une gagnante des Prix Jean Stern (Gr2), Fifrelet et Christian de l’Hermite (L), sous l’entraînement de François-Marie Cottin. C’est aussi une sœur d’Utopie des Bordes (Antarctique), gagnante du Prix Maurice Gillois (Gr1), et de Quenta des Bordes (Bateau Rouge), lauréate de plusieurs Listeds en obstacle. David Powell a dû pousser les enchères jusqu’à 130.000 euros pour se la faire adjuger. Le courtier nous a dit : « Je l’ai achetée pour la famille Papot. Avec ce genre de chevaux, c’est facile ! Elle a beaucoup de choses pour elle. » Victoire des Borde devrait être saillie par Kitkou (Martaline), qui officie au Haras d’Enki.

Une fille d’une gagnante des Sun Chariot pour Hugo Merry

#197 MAJECTIC JASMINE 120.000 €

 (New Approach & Majestic Roi, par Street Cry)

Pleine de Youmzain

Acheteur : Hugo Merry Bloodstock

Vendeur : Haras du Hoguenet

Saillie pour la première fois par Youmzain, Majestic Jasmine (New Approach) se recommandait d’une victoire dans une Listed en Allemagne. Sa mère, Majestic Roi (Street Cry), a gagné les Sun Chariot Stakes (Gr1) et a aussi produit Noor Al Hawa (Makfi), lauréate de Listed et troisième des 2.000 Guinées allemandes (Gr2). Mettant ses enchères par téléphone par l’intermédiaire de Bernard Salvat, Hugo Merry a eu le dernier mot à 120.000 euros. Il a acheté la jument pour le compte d’un client.

Une fille de Galileo pour l’Australie

#200 KHATEREH 66.000 €

(Galileo & Kite Mark, par Mark of Esteem) 66.000 €

Acheteur : BBA Irlande

Vendeur : Haras du Mézeray pour l’entraînement de Peter Schiergen

Première wild card de cette vacation, Khatereh était aussi la seule fille de Galileo de cette section dédiée aux juments et aux pouliches. Restée inédite en compétition, c’est une propre sœur de Kite Wood, gagnant du Prix Vicomtesse Vigier (Gr2), deuxième des St Leger Stakes (Gr1) et étalon, ainsi que d’Odéon, placé des Great Voltigeur Stakes (Gr2). Son pedigree compte beaucoup de black type. On y trouve notamment un lauréat des 2.000 Guinées irlandaises (Gr1), Indian Haven. Michael Donohue, de BBA Irlande, a dû monter jusqu’à 66.000 euros pour l’emporter. Il nous a dit : « Je l’ai achetée pour un client asiatique. Elle va être saillie maintenant par Invincible Spirit puis être exportée en Australie. Galileo est un père de mère fantastique, et toute sa page de pedigree est très bonne. À ce prix-là, je trouve que c’est une bonne affaire. »

Où l’on reparle d’En La Cruz

#188 THAT’S NELLIE 61.000 €

 (Martaline & En La Cruz, par Robin des Champs)

Pleine de Saint des Saints

Acheteur : Suzanne Tessier

Vendeur : The Channel Consignment

That’s Nellie (Martaline), présentée pleine de Saint des Saints par The Channel Consignment, s’est placée à Auteuil, mais c’est surtout une fille de la très bonne En La Cruz (Robin des Champs), lauréate du Prix Général Donnio (L) et deuxième des Prix des Drags et Congress (Grs2). Son frère par Saint des Saints s’est vendu jeudi pour 145.000 euros. Michel Tessier a signé le bon à 61.000 euros pour le compte de Suzanne Tessier, dont les couleurs ont brillé récemment à Auteuil grâce à Corscia (Nickname), lauréate du Prix Christian de Tredern (Gr3). L’éleveur nous a dit : « J’élève au haras de Nonant-le-Pin, et j’ai quelques poulinières. Cette jument est très bien née, et elle est bien saillie. »

Paul Talvard réinvestit

#208 FULL OF BEAUTY 60.000 euros

(Motivator & Reaching Ahead, par Mizzen Mast)

Pleine de Siyouni

Acheteur : Carlos & Yann Lerner

Vendeur : Haras du Hoguenet

Fille de Motivator, Full of Beauty s’est classée deuxième des Oaks d’Italie (Gr2). Elle a été saillie pour la première fois cette année par Siyouni et était présentée par le haras du Hoguenet. Paul Talvard a signé un bon à 60.000 euros et nous a expliqué : « C’était une bonne jument de course, et elle a été saillie par un bon étalon qui ne cesse de faire des gagnants… Je l’ai achetée pour un petit syndicat et elle va aller au haras du Cadran, évidemment. Je trouve que son prix est très correct. »

PROSPECT ÉTALONS

Karaktar fera la monte à Cercy

#232 KARAKTAR 110.000 euros

(High Chaparral & Karawana, par King’s Best)

Acheteur : Winning Bloodstock

Vendeur : Aga Khan Studs

Deux prospects étalons en provenance des Aga Khan Studs étaient inscrits au catalogue. Karaktar (High Chaparral), lauréat des Prix Noailles, Prince d’Orange (Grs3) et Maurice Caillault (L), était le plus titré des deux et il a fait monter les enchères jusqu’à 110.000 euros. C’est Samuel Blanchard (Winning Bloodstock) qui a signé le bon et nous a déclaré : « Il va faire la monte au haras de Cercy. Il n’a pas fait la carrière qu’il aurait dû faire. Il est très correct dans son modèle et devrait bien produire pour l’obstacle. Je vais faire partie des actionnaires. » Un autre actionnaire important sera Nicolas de Lageneste qui a ajouté : « Quelques parts du cheval seront proposées à la syndication. Il a beaucoup de potentiel génétique. Il a aussi une locomotion exceptionnelle et beaucoup d’os, donc tout pour faire un bon étalon d’obstacle. »