Kieren fallon raccroche définitivement

Autres informations / 04.07.2016

Kieren fallon raccroche définitivement

AU CŒUR DE L’ACTU

Kieren Fallon raccroche définitivement

Six fois Cravache d’or en Angleterre, l’Irlandais Kieren Fallon a décidé de raccrocher définitivement les bottes. L’un des membres de l’équipe médicale attachée aux jockeys a indiqué qu'il souffrait de dépression et ne souhaitait pas annoncer lui-même sa décision dans la presse. Le jockey avait déjà hésité à renouveler sa licence en début d’année en raison de cette dépression. Elle s’ajoute à un manque de motivation, Kieren Fallon ayant connu le haut de l’affiche mais aussi certaines descentes aux enfers.

Il a monté pour les plus grands. À 32 ans, en 1997, Kieren Fallon est devenu le premier jockey de Sir Henry Cecil qui, à cette époque, était dans le top 3 des entraîneurs anglais. Grâce à cette collaboration, Kieren Fallon a pu engranger ses premiers succès classiques, un peu sur le tard,  donc. Cette première saison au côté de Sir Henry Cecil verra Kieren Fallon décrocher 202 victoires et sa première Cravache d’or anglaise. Cette collaboration se terminera brutalement, deux mois après un doublé "Derby-Oaks" (Grs1)  avec Oath et Ramruma. Les raisons de cette rupture ne seront jamais vraiment expliquées, mais les tabloïds britanniques avaient fait leurs choux gras d’une affair entre le jockey et la femme de Sir Henry Cecil.

Après cela, Kieren Fallon est devenu le premier jockey de Sir Michael Stoute, jusqu’en 2001. Malgré de bons résultats, l’entraîneur a dû se séparer du jockey, car certains de ses propriétaires ne souhaitaient pas l’utiliser sur leurs chevaux. Toutefois, Fallon gagnera le Derby en 2003 et en 2004 pour Sir Michael Stoute, respectivement avec Kris Kin et North Light.

Par la suite, il est devenu le premier jockey de Coolmore, ce qui lui a permis d’enregistrer de nombreux succès au plus haut niveau, de 2005 à 2008. Il a ainsi pu monter des chevaux comme Dylan Thomas, George Washington, Yeats, Peeping Fawn et Hurricane Run, avec lequel il a gagné l’"Arc" 2005. Ce sont des problèmes extra-sportifs qui ont conduit Coolmore et Kieren Fallon à stopper leur collaboration en 2008.

Du talent et beaucoup de casseroles. Kieren Fallon avait du talent, mais ce n’était pas un enfant de cœur. En 2006, il a été interdit de monter en Angleterre. Il avait été convaincu d’avoir volontairement "tiré" un cheval tout en ayant indiqué à certaines connaissances qu’elles pouvaient miser contre lui (ce qu'il est possible de faire outre-Manche sur la plateforme de betting exchange Betfair). Cette suspension durera jusqu’en décembre 2007. En appel, il fut établi qu’il manquait beaucoup de preuves pour accuser Kieren Fallon d’avoir participé à cette affaire de jeu. Bien que blanchi, le jockey se retrouva à plusieurs reprises au cœur d'enquêtes consécutives à des courses disséquées de près, car jugées suspectes par les autorités hippiques.

Mais il n’y a pas que cela. En effet, en 2006, Kieren Fallon a été contrôlé positif à une substance interdite, alors qu’il montait en France. Il a donc été suspendu dix mois, jusqu’en juin 2007. Six mois plus tard, rebelote. La presse révèle que le jockey a été contrôlé positif à Deauville, en août 2007 – deux mois après son retour, donc. Il se voit infligé une suspension de dix-huit mois. Il fera son retour en septembre 2009, comme jockey freelance. Il réussira à gagner 140 courses en 2010 et 154 en 2011.

 

Kieren Fallon en chiffres

Né le 22 février 1965 (51 ans)

2.577 victoires en Grande-Bretagne

161 victoires en Irlande

80 victoires de Gr1

30 gagnants à Royal Ascot

22 classiques anglais ou irlandais

(à cela s’ajoute deux Oaks d’Italie, une poule d’Essai des Poulains et un Prix de Diane allemand)

6 Cravaches d’or en Angleterre

 

[ENCADRE 2]

Les Grs1 de Kieren Fallon en France

Grand Prix de Paris 2005 (Scorpion)

Grand Prix de Saint-Cloud 2004 (Gamut) et 2007 (Mountain High)

Poule d’Essai des Poulains 2006 (Aussie Rules)

Prix de l’Arc de Triomphe 2005 (Hurricane Run) et 2007 (Dylan Thomas)

Prix de la Forêt 1998 (Tomba)

Prix d’Ispahan 2003 (Falbrav)

Prix Jean-Luc Lagardère 2002 (Hold that Tiger), 2005 (Horatio Nelson) et 2006 (Holy Roman Emperor)

Prix Marcel Boussac 2005 (Rumplestiltskin)

Prix Morny 2002 (Elusive City) et 2007 (Myboycharlie)

Prix de l’Opéra 2003 (Zee Zee Top)