La suite logique pour al wathna

Autres informations / 03.07.2016

La suite logique pour al wathna

SAINT-CLOUD, DIMANCHE

PRIX DE MALLERET (GR2)

La suite logique pour Al Wathna

Deuxième du Prix de Royaumont (Gr2), Al Wathna (Nayef) suit le programme logique en étant alignée au départ de ce Prix de Malleret (Gr2) dans lequel elle a été assez étonnamment supplémentée. À Chantilly, Al Wathna a été dominée par The Juliet Rose (Montjeu), depuis treizième du Prix de Diane Longines (Gr1) avec l’excuse du raccourcissement de la distance. Al Wathna devançait aussi Armande (Sea the Stars), laquelle avait été très malheureuse et l’a encore été plus dans le "Diane", où son jockey n’a pu éviter la chute. Difficile donc de se faire une idée de la force de cette "ligne" du "Royaumont", mais, en théorie, Al Wathna conserve une bonne chance ce dimanche. Elle retrouvera Jollify (Manduro), quatrième pas loin et possédant une chance régulière.

Changement de contexte pour Impressionist. Comme Al Wathna, Impressionist (Montjeu) a été supplémentée dans ce Prix de Malleret. La représentante de Papillon Stables reste sur un facile succès dans le Prix Mélisande (L), à Compiègne. Cette victoire était acquise sur une piste lourde et les conditions seront différentes ce dimanche, avec un terrain qui devait être bon – bon, souple tout au plus. Impressionist a une ligne avec Al Wathna puisqu’elle concluait septième du Prix de la Seine où la représentante d’Al Shaqab Racing était troisième. Elle a le droit d’avoir progressé et a déjà bien couru à Saint-Cloud à l’occasion du Prix Pénélope (Gr3)… Mais c’était en terrain très souple.

Deuxième du Prix Cléopâtre – Jockey Club de Turquie (Gr3), une course qui fut un peu particulière, Mango Tango (Siyouni) a son mot à dire dans cette épreuve. Elle était devancée par Highlands Queen (Mount Nelson), laquelle l’avait battue d’une courte encolure quelques semaines plus tôt dans un maiden, à Saint-Cloud.

Un bond en avant. La plupart des autres pouliches vont quant à elles tenter de franchir plusieurs paliers d’un coup. Gambissara (Adlerflug) est un peu l’interrogation de la course. Gagnante en France à Lyon-Parilly, elle reste sur une deuxième place dans les Oaks d’Italie (Gr2), en terrain lourd. Ses meilleures performances ont été réalisées sur des pistes assouplies. Fée du Hazard (Dr Fong) reste sur une victoire dans une course B à Nantes, ce qui, sur le papier, n’est pas suffisant pour s’imposer ici. Irréprochable, Do Ré Mi Fa Sol (Wootton Bassett) reste sur un plaisant succès dans une "D" à Lyon-Parilly. Elle n’a couru que sur cet hippodrome et sa tâche s’annonce difficile ce dimanche. Deremah (More Than Ready) est quant à elle non-partante, ayant de la température, comme l’a expliqué Alain de Royer Dupré dans le podcast Radio Balances.